Les Souvenirs, David Foenkinos

«Il pleuvait tellement le jour de la mort de mon grand-père que je ne voyais presque rien. Perdu dans la foule des parapluies, j’ai tenté de trouver un taxi. Je ne savais pas pourquoi je voulais à tout prix me dépêcher, c’était absurde, à quoi cela servait de courir, il était là, il était mort, il allait à coup sûr m’attendre sans bouger

(-Les Souvenirs, David Foenkinos)

Le printemps dernier, c’est avec une excitation chaque année renouvelée que je me suis rendue assister à quelques-unes des conférences présentées lors du Métropolis Bleu, genre de «festival littéraire annuel» au cours duquel il est possible de côtoyer certains de nos écrivains favoris.

Et/ou d’en découvrir d’autres.

C’est ainsi que je me suis retrouvée à courir faire l’achat d’un livre de l’auteur David Foenkinos avant de me présenter à cette entrevue qu’il devait donner à l’animatrice Marie-Louise Arsenault pour l’émission radio Plus on est de fous, plus on lit. Pour ensuite, charmée, me mettre en file afin d’avoir moi aussi ma copie autographiée de cet auteur que je n’avais encore jamais lu !

Et je dois avouer que je suis tombée sous le charme de cet auteur qui sait raconter comme personne les petites choses de la vie. De la rencontre de ses grands-parents qui avaient un jour dansé lors d’un bal au cours duquel tout le monde avait alors pu constater l’harmonie de leurs genoux… «Ensemble, ils étaient comme une rhapsodie des rotules» dira d’ailleurs l’auteur au sujet de cette rencontre!

À coups de flashbacks – les funérailles du grand-père constituant l’élément déclencheur – nous découvrons donc cette grand-mère qui eut un enfant, puis un deuxième. Avant de mettre au monde un mort-né dont elle allait donner le même prénom au suivant.

Michel, le père de l’auteur.

Puis la mort du grand-père et la décision prise par les enfants de «placer» cette grand-mère ravagée par le deuil. Mais qui contre toutes attentes, un peu comme si dans un dernier sursaut, elle avait retrouvé l’inconscience de ses vingt ans, décide alors de fuguer afin de retourner sur le chemin de son enfance. Un «road-trip» auquel se joint l’auteur et petit-fils de la dame pour la reconquête d’une vie qu’elle a l’impression d’avoir laissée inachevée…

J’ai vraiment découvert David Foenkinos avec ce livre dont l’écriture est fluide, légère, parfaite. Certains passages m’ont profondément touchée, un peu comme si un peu étrangement, ces souvenirs avaient été les miens. Et en filigrane, le passage du temps, les deuils, la mort.

Mais surtout, la transmission et ce goût des origines qui nous apparait tous un jour ou l’autre de nos vies comme un élément essentiel de notre identité.

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Le coeur cousu de Carole Martinez

Présentation de l'éditeur: Dans un village du sud de l'Espagne, une lignée de femmes se transmet depuis la nuit des temps une boîte mystérieuse... Frasquita y découvre des fils et des aiguilles et s'initie à[...]

L'énigme de la chambre 622, Joël Dicker

Il y a plusieurs années, j'avais vraiment eu un énorme coup de coeur pour Joël Dicker qui avec son premier livre «La vérité sur l'affaire Harry Québert» avait fait une entrée fracassante dans le monde[...]

Un matin je suis partie, Alice Steinbach

T0ut quitter du jour au lendemain afin de partir à la découverte de soi ? On y a toutes pensé un jour ou l'autre ! Sans nécessairement passer à l'acte bien sur ! Voici un livre[...]

Kukum, Michel Jean

Jour 14 de mon calendrier de l'Avent littéraire! Je vous parle ce matin d'un livre, «Kukum» de Michel Jean qui est sorti récemment et qui a fait grand bruit. Ici au Québec mais aussi ailleurs.[...]

Plenty, un coup de coeur gourmand

Ça y est ! Je suis tombée en amour ! Mais que l'Homme de la maison ne se sente point menacé puisque c'est bel et bien un...livre de recettes qui a ainsi su enflammer mes sens! Quel[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.