L’univers en suspension…

Photo: IStock

En ce moment, l’inspiration semble directement proportionnelle à la grisaille qui à l’extérieur semble ce matin faire de l’ombre au soleil…. On pourrait croire qu’elle ne s’en remettra pas…

Et comme dans toutes les familles particulièrement perturbée (la mienne répondant sans nul doute à cette définition !), la maladie d’un parent semble parfois le déclencheur idéal…pour toute cette émotivité refoulée depuis des lustres… Comme dans ces romans dans lesquels soudain, tout le monde semble devenu fou !

Le déclencheur cette fois-ci ? (il en faut bien un n’est-ce pas ?)

Ma mère qui aura finalement son opération au cerveau dans le but de traiter son Parkinson…mercredi prochain.

Et soudain, chacun de nous, mon frère, ma soeur et moi, semblant devoir reprendre nos rôles d’enfants, chacun se croyant obligé d’assurer sa survie…. Comme si nous avions encore cinq ans…

Tel une pièce de théâtre mille fois rejouée…

Mais, cette fois-ci, une différence…

Moi qui ne sais plus jouer.

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Sur la pointe des pieds...

Hier, samedi, je suis enfin allée lui rendre une courte visite. À elle, l'une des uniques sœurs encore vivante....de mon père. Une tante que dans mes souvenirs, je n'avais pas revue depuis les funérailles paternelle. C'était en[...]

Pardon

J'en reviens donc à la révélation m'ayant frappé telle une évidence comme quoi, il serait peut-être temps d'enterrer mon père... Et si tout ce qu'il attendait pour être en paix et nous également, c'était une pierre[...]

Lettre d'outre-tombe

Mai, ça rime toujours un peu avec la fête des mères. Une fête qui, si elle a eu lieu le 10 mai dernier en Suisse, en Belgique, en Espagne, au Danemark, aux États-Unis ainsi qu'ici[...]

Au début...

C'est en janvier 1877 qu'est effectivement née Adeline , cette femme qui était destinée à devenir mon arrière-arrière grand-mère (ou plutôt de qui j'étais destinée à devenir l'arrière-arrière petite fille !). Le 11 juin 1894,[...]

Des fleurs, enfin !

N'avez-vous jamais eu cette impression ? Au moment ou on s'y attend le moins, se produisent parfois de ces événements qui vous donnent cette 'impression de tanguer. Comme sur un bateau malmené par les vagues... C'est un peu[...]



6 commentaires sur “L’univers en suspension…

  1. Je vais avoir une pensée toute particulière pour toi, mercredi. Et moi aussi je t'envoie plein d'ondes positives.

    Je sais que tu as les forces en toi pour surmonter cette épreuve.

    Je me permets un câlin,

    Marjo

    1. Merci Marjo ! Tes pensées sont appréciées 😉 Je ne doute pas que le tout se passera bien. C'est juste les émotivités familiales qui ne sont pas toujours faciles à gérer. Mais ça aussi, on va s'en remettre 🙂

      Marie

  2. Je suis un peu confuse ??!! Je croyais que ta mere n'avait finalement pas le Parkinson ??

    Je t'envois moi aussi des ondes positives… j'espere que l'opération sera un succes !!

    Est-ce une longue opération ??? longue convalescence ???

    bonne chance…

    madamechose

    1. Oui, ils ont douté un temps que ce soit du Parkinson mais ils l'opèreront mercredi. L'ennui avec le Parkinson c'est que pour avoir un diagnostique qui soit certain à 100%, on doit avoir.. une autopsie. Ce qui avouons-le, est plutôt ennuyeux avec une personne vivante ! L'opération se fera en trois étapes sur trois jours mais ils semblent que les patients traités de cette façon se remettent rapidement. Comme elle n'a plus du tout de qualité de vie, c'est un coup de dés mais c'est mieux que de ne rien tenter… Grosse semaine devant nous mais je t'en donnerai des nouvelles 😉

      Mariexx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.