Magie vous avez dit ?

Crédit: Pexels

Il neige, il neige, ce matin sur Montréal !

Et oui ! Ça y est ! Il est effectivement fini le déni n’est-ce pas ?

Car avec une bonne petite bordée en train de nous tomber dessus, un -20 degrés prévu jeudi, un -25 vendredi, et une autre bordée qui nous attend samedi prochain, il semble bien que cette année, c’est un Noël vraisemblablement digne d’une carte postale qui nous attend !

Froid en prime!

Le symbole ultime, j’imagine, de la magie pour quiconque n’a jamais connu la neige ! Mais pas mal moins féerique –  je vous en passe un papier! – pour tous ceux qui comme moi, habitent en ville… Et pour qui neige rime trop souvent avec heures de pointe infernales, manteaux jamais suffisamment chauds mais dont il faut néanmoins se couvrir, quitte à ressembler à un ours !

L’opération étant plus une question de survie face au froid que de banale coquetterie!

Mais pour l’heure, tous ces flocons qui semblent voleter dans les airs avant de se déposer, un peu comme de minuscules petites étoiles sur la manche de mon manteau, je l’avoue, c’est magnifique ! Et probablement très près de la véritable magie!

*****

Chaque année, décembre, la neige et le froid revenus, c’est un peu comme si tous, ne devions impérativement être soudainement comme emportés dans une grande vague de bonheur collectif.

Ne trouvez-vous pas ?

Tous supposés être excités, autant que nous sommes, à cette idée de nous retrouver en famille pour les célébrations de fin d’année, de festoyer avec nos proches. Avec la «garantie» de tous ces moments de grâce passés à boire du chocolat chaud en famille, avec nos beaux pyjamas neufs et nos sourires dignes de pubs de dentifrice…

Tout cela, bien sur, après être allés glisser en traîneau avec notre tribu. Comme dans ces vieux films de Noël que déjà fin novembre, la télé nous présente pour la 500e fois !

Je ne sais pas pour vous mais y a-t-il que chez-moi que ça ne ressemble jamais à cela?

Peut-être est-ce seulement moi qui vieilli? Ou seulement moi qui suis devenue moins perméable à la prétendue «magie»?

Je ne saurais le dire !

Sauf que cette année, pour la première fois depuis mes vingts ans, j’ai comme moins envie de faire semblant. Pas envie du tout, je dirais même, de me retrouver dans ces soupers de famille ou, comme chaque année, chacun tiendra son rôle du mieux qu’il le peut. Comme pour donner des airs de crédibilité à ce qui me semble de plus en plus tout avoir d’une comédie un peu surréaliste dans laquelle, finalement, personne n’aura eu de plaisir.

Ce matin, en regardant la neige qui dans toute sa blancheur semble si proche d’évoquer la magie, j’ai le sentiment d’être un peu en décalage.

Et soudainement, je me prends à rêver, comme les ours, d’hiberner pour quelques mois.

Et vous ? Vous le vivez comment votre décembre ? Et vous l’envisagez comment votre Noël ?

*****

Vous êtes inscrit à ma liste d’envois et vous ne recevez plus mes billets par courriel ?

Et non, vous n’avez pas la berlue ! Et surtout, vous n’êtes pas seuls !

J’ai malheureusement un problème avec ma plateforme qui je l’espère, finira pas être réglé.

En attendant, n’hésitez surtout pas à passer par ici. Je suis toujours là !

Partagez avec vos proches!

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Laisser aller

C'est difficile n'est-ce pas de laisser voler nos enfants de leurs propres ailes? Cela en sachant très bien qu'ils tomberont parfois. Parce que la vie est ainsi faite n'est-ce pas que nous tombons tous un[...]

Relâche ? Qu'est-ce qu'on fait ?

Ah cette fameuse semaine de relâche scolaire de nos enfants ! Un bonheur ou un casse-tête, selon que nous sommes en vacances avec eux. Ou pas ! Pour ma part, j'ai découvert depuis l'année dernière le[...]

Trace

Ces jours-ci, je me sens un peu comme si j'étais dans le jeu Ou est Charlie. Vous savez ? Ces livres-jeu pour lesquels le lecteur doit tenter de retrouver le personnage de Charlie, grand maigrichon[...]

Une histoire qui s'écrit

Lors de la rencontre à laquelle j’ai assisté vendredi dernier avec les auteurs Alexandre Jardin, Eric Fotorino et Philippe Forest, une question fort intéressante à été soulevée. Ainsi, la recherche de vérité familiale peut-elle mener[...]

Noeuds (et dénouements ?)

Il est des événements parfois que juste à l'idée de les raconter, nous avons un peu comme cette conviction que nous passerons pour des fous... Mais peut-être n'est-ce qu'à moi que ça arrive ce genre[...]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.