Messieurs ! Et si le bonheur était dans le fer à repasser?

Crédit: Pexels

Stressées nous les femmes ?

Jamais de la vie, n’est-ce pas!

Car clairement, entre le boulot, les courses, les repas à prévoir, cuisiner, puis réchauffer, nos enfants à éduquer, nos parents à soutenir, les amis à fréquenter et toutes ces tâches en «ages» qui s’additionnent (lavage, repassage, époussetage, balayage, etc), il nous faudrait être de très mauvaise foi sans doute pour oser nous plaindre!

Et oui! On appelle cela de l’ironie !

Je ne vous dis donc pas mon immense surprise lorsque hier,  je suis tombée sur cette nouvelle qui racontait qu’une étude réalisée par la Firme Léger avait conclut que nous, québécois, étions plus stressés que jamais.

Et que plus encore, les plus stressés d’entre tous étaient sans conteste…nous les femmes. Sans grande surprise, celles âgées de 25 à 44 ans semblant, selon toutes vraisemblances, les plus touchées par ce fléau.

Une bien grande révélation n’est-ce pas alors que nous sommes nombreuses, j’en suis certaine, à avoir compris cela depuis bien longtemps !

N’empêche! Que je vous l’avoue juste à vous ! Je ne me suis pas encore remise de cette «incroyable» révélation !

Et cela même si, malheureusement, je doute fort que nous, québécoises, ayons le monopole dans cette galère qu’est la conciliation travail-famille !

Enfin bref! En ce qui me concerne, je suis forcée d’admettre que ces dernières années, j’ai vraiment eu le sentiment de ne plus m’appartenir tellement ce rôle de «mère-multitâches ayant forcément réponse à tout», une «étiquette» qui semble nous être comme presque imposée de force a pu me peser!

Et cela, autant à la maison, qu’au travail.

Et cela, un peu ironiquement, je l’ai réalisé pleinement lorsque j’ai changé de boulot, il y a un peu plus de deux ans. Jusque là, j’avais presque toujours occupé des postes d’adjointe de direction. Le genre de poste qui, il faut bien le dire, est occupé presque majoritairement par des femmes, non sans raison ! Parce que bien sur, on imagine comme allant de soi qu’une femme ait forcément de «super-pouvoirs» lorsqu’il est question de s’occuper (ou «materner», aurais-je envie de dire!) des autres! La chose étant forcément dans son ADN n’est-ce pas ?

Bref ! Depuis que j’ai laissé ma place d’adjointe à quelqu’un d’autre – un homme – j’ai réalisé à quel point j’en faisais juste trop ! Lui ne s’attardant pas à faire le dixième de ce que je pouvais faire. Et cela, paradoxalement, sans qu’on ne le lui reproche le moins du monde !

Un choc – un autre! – dont je me remets tout juste, je l’avoue!

Néanmoins, les chiffres de cette étude de Léger ont de quoi faire peur ! L’étude en question rapportant en effet que plus de 40% des femmes sondées (32% pour les hommes) avaient admis avoir du, à un moment ou à un autre, se résoudre à un arrêt de travail (temporaire ou permanent) face à un niveau de stress qu’elles n’arrivaient plus à gérer.

Et, d’une façon un peu effrayante, une large partie des femmes sondées ont admis que les weekend, en outre, ne leur permettaient qu’occasionnellement de retourner au boulot le lundi matin en forme. 55% des personnes interrogées estimant en effet que les weekend n’étaient pas, de façon générale, suffisants pour recharger leurs batteries.

Malheureusement, nous sommes forcées de constater qu’aujourd’hui encore, trop de couples ne se partagent toujours pas équitablement les taches ménagères, celles-ci étant assumées majoritairement par les femmes. Surtout au moment de l’arrivée des enfants alors que le déséquilibre s’accentue d’autant!  Et pourtant, comme nous pouvions le lire hier dans le Figaro, une meilleure répartition des tâches ménagères peut rien de moins que changer le monde !

Littéralement!

Ce qui n’est pas rien n’est-ce pas ?

Ce n’est pas moi qui le dit (même si je me «tue» à tenter d’en convaincre l’Homme de la maison à ce qu’il me semble!). Mais plutôt le couple de philanthropes que sont Bill et Melinda Gates. On imagine qu’ils savent de quoi ils parlent. Malgré ces millions qui leur permettent sans aucun doute – et sans peine surtout – de s’offrir les bons soins d’une nounou pour leurs enfants. Ou encore, d’une femme de ménage pour le reste.

Mais, il serait vain de tirer sur le messager !

N’empêche !

L’été dernier, on racontait qu’une étude (une autre!), celle-ci ayant été menée par le CRÉDOC, avait conclu que, un peu paradoxalement,  les hommes qui refusaient de faire le repassage (parmi d’autres tâches ménagères) étaient…moins heureux! L’organisme ayant tenté de démontrer que plus la répartition des tâches ménagères était déséquilibrée, plus les disputes, les non-dits et l’éventualité d’une séparation menaçaient le couple. Un meilleur partage des tâches étant semble-t-il le meilleur «ciment» qu’un couple puisse souhaiter !

La nouvelle date un peu, j’en conviens !

Mais nous aurions tort de la laisser «prendre la poussière» sur la tablette ! (on a un thème ici, je vous le rappelle !)

Alors Messieurs ! À vos fers à repasser, tous !

Car le bonheur au fond, ce n’est peut-être rien d’autre qu’un fer à repasser. Dans vos mains celui-là 😉

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Décompte

Ça y est ! Je retourne au boulot dans...trois jours. De dire que la chose m'angoisse serait bien sur un euphémisme tant la crainte de tomber de nouveau dans ce bain de folie qu'est le quotidien des[...]

Maman travaille

Devenir mère, ça semble naturel n’est-ce pas ? Rien de moins que l’ordre des choses dans la vie de la plupart des femmes! Et pourtant, j’en suis venue à me dire que la maternité, c’est peut-être[...]

« La liberté n'est pas une marque de yogourt » (P. Falardeau)

Et si au lieu de faire « plus », on faisait « mieux » ! Je repensais à ma chronique d'hier et je me disais que, bien sur il y aura toujours des « Cardinal Ouellet » qui, bien que n'ayant jamais[...]

De tout, de rien... et un peu de n'importe quoi

En regardant la date à laquelle j'ai mis en ligne mon dernier billet, je me dis que décidément, le temps me glisse entre les doigts en moins de temps qu'il n'en faut pour cligner de[...]

L'art de multiplier les heures

Jeudi dernier, je suis tombée sur un article de La Presse sur Internet qui traitait de conciliation travail-famille - vous savez combien le sujet me préoccupe ! – et j’y ai trouvé un angle de[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.