Miroir ! Miroir ! Dis moi qui est la plus belle !

Photo: IStock

Combien de fois par jour vous regardez-vous dans un miroir?

Bien que la question puisse sembler légèrement sans intérêt, il semble que certains chercheurs aient songé à en faire un sujet d’étude. Et bref,  cette étude, d’origine britannique et qui a été publiée dans les pages de Behaviour Research and Therapy récemment, en est venu à la conclusion qu’en moyenne, une femme se regardait 38 fois par jour dans un miroir. Et l’homme ? 18 fois.

Plus ou moins étonnant en cette ère de paraître, de chirurgies esthétiques et du vivre sur les réseaux sociaux n’est-ce pas ?

N’en demeure pas moins que la chose ne fait pas toujours que des heureux ! Et voilà que je suis tombée sur ce fascinant article tiré du journal Le Devoir et dans lequel on raconte cette histoire de deux américaines, Autumn Whitefield-Madrano, journaliste et blogueuse de 36 ans et de Kjerstin Gruys, sociologue dans le début trentaine qui un jour, ont décidé de tenter une expérience pour le moins révélatrice. Soit de vivre pendant un an sans se regarder dans un miroir pour la première. Et pendant un mois pour la seconde. Et c’est ainsi qu’excédées par cette tyrannie du paraître typiquement moderne, ont-elles décidé d’amorcer ce qu’on pourrait qualifier de «cure anti-miroir» : période pendant laquelle elles ont décidé de se priver de miroir, mais aussi, de ne plus prêter attention à leur reflet, quel qu’il soit. 

«Le blogue d’Autumn (the-beheld.com) a donné le ton de cette tendance – oui, elle est en train de faire des émules – l’an dernier. « Je me suis rendu compte que j’adoptais un «visage miroir», a-t-elle expliqué il y a quelques semaines au quotidien britannique The Guardian pour justifier son geste. Chaque fois que je voyais mon reflet, j’ouvrais les yeux un peu plus grand, je rentrais les joues et j’abaissais mon menton pour ressembler un peu plus à ce que j’avais envie d’être. Je me trouvais très vaniteuse. » (Le Devoir) 

Une expérience tellement fascinante et intéressante qu’à mon avis, elle devrait être présentée aux ados dans les écoles ! Eux qui sont tellement vulnérables à toutes ces tendances qui imposent à tous un corps parfait, une vie parfaite. Et qui se valorisent par le nombre «d’amis Facebook» qu’ils peuvent se targuer d’avoir…

On trouve cet article du Devoir tout juste ici.  Et dans le Guardian qui en a aussi parlé.

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Potion magique

En ce début 2011, le bonheur est tendance, vous ne trouvez pas ?  Tel une marque de yogourt ou le nouveau régime à la mode, le bonheur semble en effet la promesse des espoirs les plus[...]

Et si l'avenir appartenait réellement à ceux qui se lèvent tôt ?

Je racontais il y a quelques jours à quel point le fait de me lever tôt le matin - certains vous diraient, aux aurores! - avait pu changer ma vie ! Un moment qui est[...]

Cet instant

  Enfin! Fini l'air conditionné! Et vive les fenêtres ouvertes, le p'tit frisson en sortant du lit, le café qui laisse monter cette vapeur dans laquelle on a envie de s'oublier pendant deux secondes et quart,[...]

Place nette

Ces jours-ci, un peu comme pour une tradition qui reviendrait chaque printemps avec la régularité d'une horloge, je sens comme un "appel". Celui des tiroirs bien rangés, de la chasse à la poussière, et du[...]

Ligne de départ

Bonne nouvelle en ce jeudi matin ! J'ai commencé à écrire mon roman! Car ceux qui me lisent depuis un bon moment savent bien qu'il s'agit là d'un rêve assurément mais, plus encore, d'un besoin.[...]

6 commentaires sur “Miroir ! Miroir ! Dis moi qui est la plus belle !

  1. Excellent billet! J'aime l'idée que ces femmes puissent rencontrer les ados, se présenter simplement et désamorcer le tic-tac qui gronde au dessus de leurs têtes.

    Mais en même temps, la période de l'adolescence en est une de définition de soi, d'expérience et de choix. Inévitablement, chacun et chacune est confronté à son miroir et au regard de l'autre ; chacun et chacun devra établir ses vraies valeurs et les respecter.

    Il y a des modèles sociaux imposés mais ce ne sont pas tous les ados qui s'y laissent piéger. Tout dépend de l'estime de chacun et là, le rôle des parents, des proches à l'enfance joue un rôle primordial dans la confiance en soi et la valeur personnelle. Nous encourageons l'individualité de nos enfnats et il arrive que parfois, l'originalité et l'authenticité en paie les frais 😉

    Si tu te réfères au règne animal, c'est semblable. Le male se doit d'être le plus beau, plus grand, plus fort, le meilleur pour conquérir la femelle. Dans une certaine espèce d'oiseau (dont le nom m'échappe), le male fait son nid en voûte d'une perfection irréprochable, mettant des fleurs au sol et éliminant ou cachant chaque racine afin que la femmelle soit séduite par l'aménagement, les couleurs… Encore du paraitre. Y'a plusieurs exemples du genre…

    C'est fou de constater ça. En même temps, la différence en tant qu'humain est que nous pouvons faire la part des choses, rejetter ce qui ne nous convient pas ou ce qui nous semble excessif.

    Merci encore Marie!

    Bonne journée,

    Carina

    1. Bonjour Carina ! Comme toi, je suis convaincue que le modèle des parents est très important dans l'image que les ados ont/développeront d'eux mêmes. Là ou ça devient un piège, c'est lorsque le reflet devient plus important que la personne elle-même. En ce sens, j'ai touvé que l'expérience pouvait être des plus révélatrices !

      Bonne journée à toi !

      Marie

  2. Intéressant…À l'école secondaire où je travaille, on a pratiquement pas de place pour se laver les mains tellement toutes les filles monopolisent le miroir….avec leurs fers plats!!!…

    Tout ça porte à réflexion.

    J'ai aussi entendu dire que les femmes belles se regardaient beaucoup moins dans le miroir que celles qui le sont supposément moins…

    1. Le drame peut-être c'est que bien souvent, celles qui se pensent moins belles ne le sont pas nécessairement. Nous sommes parfois tellement critique envers nous-même !

      Marie

    2. La beauté est subjective. Si tu as confiance en toi, la beauté physique devient secondaire selon moi et le reflet de soi-même est projetté vers l'avant et dévoile toute la grandeur de la personnalité, de l'âme.

      Carina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.