Mon Alphabet…E comme dans Ermite

Crédit: Photo-libre.fr

Pendant le congé des fêtes, il y a de cela plusieurs semaines déjà, m’est venue cette idée d’écrire une série de textes imaginés à partir de l’alphabet…

Genre d’exercice créatif ayant pour mission de stimuler mon imaginaire au moyen de textes sans lien précis les uns aux autres mais qui au bout du processus, devrait créer une jolie mosaïque improvisée...

Parce qu’écrire, ce n’est peut-être rien d’autre que cela: ce plaisir fugace de jouer avec son l’alphabet, ces lettres qu’on enfile, espérant s’en faire un collier…

Une idée en emmenant une autre et poussant plus loin ma réflexion, je me suis dit – et pourquoi pas? – que je pourrais, une fois l’alphabet passé sous ma loupe, assembler tous ces textes dans un E-Book…. que j’offrirai en exclusivité à mes abonnés !

Espérant que mon idée vous plaise, c’est aujourd’hui que je me jette à l’eau !

Dans l’ordre…et le désordre !

Et ça commence avec…E

*****

E COMME DANS ERMITE

Les souvenirs, je me dis parfois que c’est un phénomène un peu mystérieux. Un peu comme si chacun d’eux avait sa vie propre…

En effet, qu’est-ce qui fait qu’un souvenir sera oublié sitôt vécu? Et que cet autre, tout à fait insignifiant, s’enregistre en vous aussi clairement et durablement que s’il eut été gravé dans la pierre? Cet homme, par exemple, dont je me souviendrai toujours comme l’ermite qui décida un jour de se retirer du monde.

Petite, je n’ai cessé de demander à ma mère de m’en raconter l’histoire. Et cela, chaque fois que nous passions en voiture sur cette route de campagne qui tel un long ruban désordonné, longeait les champs de blé que pendant une enfilade d’étés, mon grand-père s’acharnait à enrouler pour en faire, comme par magie, des balles de foin qui fleuraient l’été.

Cet ermite, comme je ne me lassais pas de l’entendre, un peu comme si dans cette histoire résidait tous les mystères du monde, avait un jour décidé de vivre reclus après avoir été abandonné sur le pas de l’Église.

Laissé en plan par une femme qui avait découvert, au dernier moment peut-être, qu’elle avait, elle, d’autres aspirations que de ratisser les champs de blé…

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Le motif dans le tapis

Parfois, un peu comme le font ces autistes qui se mettent à ce concentrer intensément, et presque de façon obsessionnelle, sur un détail que d’aucun jugeraient sans importance, j’ai l’impression que la vie est pleine[...]

Gribouillis sur coin de table

  Assise en apesanteur Sur un mince fil entre deux rives Le cœur déserteur L'esprit à la dérive.   Les pieds dans le vide La tête ailleurs Fugace astéroïde Que ce cœur baladeur!   Fragile équilibre Un instant maintenu Que l’on tente de retenir Avant qu'il ne soit rompu.

À la recherche du temps (et de l'inspiration!) perdus

Depuis quelques temps, je cherche désespérément l'inspiration. Mais je me retrouve toutefois forcée de me rendre à cette évidence que l'actualité et les médias sont horriblement vides de toute lumière par les temps qui courent.[...]

Autres temps, autres moeurs...Lucienne et le prix de la liberté

Fouiner dans les vieux journaux du Montréal des années trente, ça me donne toujours ce sentiment qu’au coin d’une rue – ou au détour d’une page – je pourrais croiser Lucienne… Cette arrière-grand-mère un brin[...]

Mots(Rosité)

Je suis ces jours-ci un peu comme ces grands timides De ceux qui n'osent pas trop approcher de l'objet de leur convoitise. De crainte d'être rejeté. Ou tout simplement... ...pas tout à fait à la hauteur. Alors ? Cachée dans un[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.