Mouvement

Crédit: IStock

Il y a de ces moments dans une vie, je pense, ou alors qu’on a l’impression que rien ne bouge depuis des lustres, un peu comme si le quotidien s’était un jour pris dans ce qui pourrait sembler être une quelconque gélatine, faite d’immobilisme, soudainement, c’est un peu comme …si tout s’emballait !

C’est un peu ainsi que je vois mon quotidien ces jours-ci!  D’où cette réalité que j’écris moins !

Car alors que pendant bien longtemps, j’ai eu l’impression que professionnellement, je n’arrivais pas à faire ma place d’une façon qui me semble être en accord avec toute cette énergie que j’avais pu consacrer à la poursuite de mes études universitaires, voilà que j’ai enfin obtenu ce poste dont je rêvais depuis…mille ans minimum !

Sauf que comme dans toutes les périodes de changements, ces périodes de nouveaux défis s’accompagnent bien souvent….d’autres changements.

Il est vrai qu’au cours des sept dernières années, j’étais parvenue à une sorte d’équilibre, parvenant à jongler, un peu comme sur un fil, avec cette fameuse conciliation travail-famille dont on parle tant. Et cela malgré le fait que je devais consacrer plus de trois heures par jour au transport.

Pour me rendre au travail. Et en revenir.

Planifier mes repas de la semaine, le dimanche. Trouver du temps pour accompagner mon fils dans ses devoirs scolaires, etc…

Ouf !

Tout cela, bien sur, au prix de concessions et de sacrifices au niveau de mes opportunités d’avancement.

Aujourd’hui, avec de nouveaux horaires, clairement, je ne pourrai plus maintenir cet « équilibre » précaire dans lequel j’étais parvenue à me maintenir.

D’où le fait que depuis hier, une immense pancarte « À vendre » est apparue devant ma maison. Cet endroit auquel je me suis attachée. Une maison que nous avions achetée, mon mari et moi,  il y aurait six ans en décembre, dans le but d’y recevoir un autre enfant…

Mais, je me dis qu’une maison, ce n’est jamais rien d’autre que des murs et du béton n’est-ce pas ? Et que mon « nid », je parviendrai bien à le construire ailleurs.

N’en demeure pas moins que tout ce mouvement semble décidément préfigurer un nouveau chapitre de nos vies, pour ma famille et moi.

Et cette évidence que nous devrons « jongler » de nouveau avec les balles du quotidien afin de parvenir une fois encore à trouver une sorte d’équilibre….

Et ce sentiment que plus que de nouveaux murs  à peindre, ce sera probablement, de nouvelles couleurs à trouver… pour mon quotidien.

Partagez avec vos proches!

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Conciliation travail-famille: un «work in progress»

J'ai parlé récemment du fait que j'avais débuté il y a quelques semaines un cours universitaire à distance (MOOC) traitant de la difficile conciliation travail-famille et des modèles existant ailleurs dans le monde. Parce que[...]

Petit lexique à l’intention des hommes (et des femmes surtout!) ou quand tout n’est qu’une question de langage

Mon dernier billet vous aura peut-être fait rire (un peu !) si vous êtes une femme. Ou ? Découragé (pas mal!), si vous êtes un homme. C'est selon ! Un ami à qui je racontais ma théorie[...]

Conciliation en famille

Je suis tombée sur un article qui se veut dans la même veine que ma dernière chronique... Comme quoi, nous sommes plus d'une dans le bateau de cette fameuse conciliation travail-famille...Ici, TerraFemina.com publie, avec beaucoup[...]

La vie et le stress à l'ère des réseaux sociaux

Dans nos sociétés modernes, j'ai souvent l'impression - comme vous sans doute! - que tous, nous sommes hyper-connectés, limite dépendants, clairement drogués  à la technologie et tout ce qui vient avec: ordinateurs, réseaux sociaux et[...]

L'art de multiplier les heures

Jeudi dernier, je suis tombée sur un article de La Presse sur Internet qui traitait de conciliation travail-famille - vous savez combien le sujet me préoccupe ! – et j’y ai trouvé un angle de[...]



4 commentaires sur “Mouvement

  1. Bonjour Marie,

    Que de changements dans ta vie ! C’est tout à fait normal que tout semble se bousculer et physiquement et psychologiquement. Tout va finir par se replacer, petit à petit, et tu vas pouvoir respirer plus facilement par la suite.

    Je te souhaite de vendre ta maison dans de brefs délais – bon, il faut que tu aies le temps de planifier ce déménagement, quand même – et trouver un nouvel endroit. J’imagine que tu veux te rapprocher de ton travail.

    Je te félicite pour cette promotion que tu attendais depuis au moins… mille ans. Tu as raison d’être fière – si on t’a donné cette promotion – c’est que tu le méritais pleinement.

    Comme le disait ma mère lorsque je me sentais débordée pour arriver à concilier famille (4 enfants) travail d’horaires irréguliers : « Respires, par le nez » me disait-elle. Elle aimait ajouter que nous avons toujours en nous les forces pour faire face à ces imprévus que nous offre la vie.

    Bonne journée à toi,

    Marjo xx

    1. Bonjour Marjo ! Tu as tout a fait raison qu’il faut prendre les choses une chose à la fois. Et j’ajouterais qu’il ne faut sans doute pas regarder trop loin en avant, au risque d’avoir le vertige ! Mais j’avoue que j’espère très très fort que la maison se vendra rapidement car je crains un peu la suite si je devais maintenir ce rythme complètement dément !!! Une chose à la fois !!! Et on respire 🙂

      Marie xx

  2. Ma grand mère disait » l’hiver est parfois très long mais il faut garder confiance ça fini toujours par passer ». Des fois la vie nous amène dans un grand tourbillon on ne sait pas trop où tout ça va nous amener. Je suis heureuse pour toi tu as le travail dont tu rêvais. Ta maison va se vendre et du mieux va t’attendre ailleurs. Tu as passé des bons moments dans cette demeure mais d’autres beaux moments t’attendent ailleurs. Et en plus en te rapprochant de ton travail tu auras plus de temps pour en profiter. Je te souhaite plein de jours heureux maintenant et à venir. Bonne journée Marie.

    1. Bonjour Étoile ! C’est ce que je me dis aussi, qu’en me rapprochant du travail, je pourrai profiter plus encore de tout cela !!! Au lieu de passer un temps fou, toujours entre deux feux ! Je souhaite bien fort que ma maison pourra accueillir bien vite une autre belle famille qui y connaîtra, elle aussi, de beaux moments !

      Marie xx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*