Noircir des pages pour te conjuguer enfin, même au passé

Crédit: IStock

Pourquoi est-ce que je te cherche de cette façon?

Noircissant des pages et des pages comme on va sur une route que l’on saurait sans fin.

Et surtout, comme si j’espérais ainsi finir par y voir ton visage…

Tel un croquis inachevé.

Mais consciente malgré tout que je ne pourrai jamais te conjuguer autrement qu’au passé…

Peut-être que ce qui me manque tellement de toi finalement, et que je m’obstine à poursuivre, c’est cette partie de moi à laquelle je n’aurai jamais accès autrement qu’en allant à ta rencontre?

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

L'arbre qui cache la forêt...

Écrire sur soi, ce n'est pas toujours une partie de plaisir. Encore moins, peut-être, lorsqu'on est une femme. Voilà que ce matin, je suis tombée sur cet article de La Gazette des Femmes dans lequel on parle justement d'un[...]

Métropolis Bleu 2015: C'est reparti pour un tour !

Le printemps, ça rime toujours un peu avec un événement qui pour moi, est devenu ces dernières années un incontournable ! Le MÉTROPOLIS BLEU, festival littéraire qui installe ses pénates avril venu à Montréal et[...]

Des mots, des mots, et sans doute, quelques maux !

  Ces derniers jours, je me suis mise à relire l'ensemble de mes chroniques, ces textes que j'avais d'ailleurs rassemblés sous forme de livres. Une entreprise qui - je suis forcée de l'avouer -  m'a laissée[...]

Écrire

Photo: PABvision.com Écrire, plus qu'un passe-temps, c'est je pense un peu une seconde nature...C'est le cas pour moi du moins ! Mais aussi, j'en suis convaincue, pour toute personne qui ressent ce besoin[...]

L'écriture comme un combat

Le besoin d'écrire, c'est un peu je pense comme une bête vorace qui demande a être constamment nourrie... Jusqu'à vous laisser complètement vidé de votre substance. Aussi, écrire je me dis que c'est parfois plus une plaie[...]

5 commentaires sur “Noircir des pages pour te conjuguer enfin, même au passé

  1. ça m’angoisse aussi de ne jamais plus retrouver cette partie de moi…Elle est partie à jamais avec lui..
    Non vous êtes loin d’être cinglée?…… vous savez mettre des mots sur les sentiments les plus confus……..
    Je vous envie cette capacité…

  2. Bonjour Kaou ! Merci pour votre gentil commentaire ! C’est vrai que l’écriture ça libère tellement ! Et étonnamment, ça permet parfois de laisser sortir ces mots qui étaient en nous et dont nous ignorions pourtant la présence jusque là. Il m’est arrivé d’écrire en laissant sortir tout ce qui me passait par la tête, sans rien analyser sur le moment, pour ensuite me demander comment j’avais bien pu écrire cela… Je vous encourage vraiment à écrire! Même si ce n’est que pour vous. Même si c’est pour jeter ou même brûler vos écrits par la suite. Je suis toujours étonnée de voir à quel point une fois les émotions couchées sur papier, elles pèsent un peu moins sur nos épaules.

    Les fêtes de fin d’année arrivent à grands pas, je me permets donc de vous souhaiter ce qui ne s’achète nulle part: un peu de paix !

    Marie

  3. Merci Marie, merci pour tout ce que vous partagez ici…je suis tombée par hasard sur votre blog et j’y suis restée un bon bout de temps..J’ai été captée vraiment par vos écrit….tout ce que vous écrivez m’interpelle quelque part…Je suis de l’autre coté de l’atlantique mais je reviendrais sûrement vous lire avec votre permission :))
    Moi écrire?.. non, je ne pense pas pouvoir :)…jamais ce que je couche sur le papier n’arrive à expliquer ce que je ressens vraiment ..alors je m’abstiens…..J’ai fait un essai une fois pour un blog mais j’ai vite arrêté..Cette image que vous avez mis là en haut sur votre profil , elle me fait penser à mon enchevêtrement interne à moi…Difficile de se frayer un passage dans ce fouillis beaucoup trop hermétique 🙂

    Mais je vais tacher de suivre vos essais à vous peut être m’y retrouverais-je aussi…:))
    Je vous souhaite le meilleur pour cette fin d’année…pour toutes celle à venir…Encore merci
    Excusez moi mais je m’étonne qu’avec la qualité de vos analyses, la finesse de votre esprit vous ne soyez pas pas plus visitée…Vous n’avez sûrement pas assez de temps pour aller vers les autres afin qu’ils viennent aussi …

  4. Oh mon Dieu, il est horrible ce smiley qui sort dans mon texte…Je ne suis pas du tout dans cet esprit là…Vous voyez que moi coté communication je devrais repasser..et là je souris ..

    1. Merci Kaou pour ces bons mots qui me font vraiment plaisir ! C’est vrai que si ce n’était que j’ai accès à des chiffres de fréquentation de mon blogue, je me sentirais parfois bien seule ! Et pourtant, même si je suis bien loin d’être aussi fréquentée que bien des blogues, j’ai l’impression que les gens qui y viennent ne m’oublient pas et qu’ils reviennent ! Mais j’imagine que mes réflexions ne donnent pas toujours envie de commenter et je respecte cela ! Mais il est vrai aussi que même si je vais parfois commenter sur d’autres blogues, je ne le fais peut-être pas assez.

      Enfin, je maintiens que d’écrire c’est presque une question d’hygiène (pour moi en tout cas !). Même si ça implique de tout jeter sur papier sans se relire ensuite. C’est un peu comme si ça permettait à l’air de circuler entre mes neurones ensuite !

      De toutes façons, bien sur que vous êtes toujours bienvenue sur mon blogue. Comme j’aime toujours le dire, bienvenue dans mon salon !

      Je vous souhaite une belle journée !

      Marie

Répondre à kaou Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.