05/2/17

Histoire de s’inspirer…Walk With You

J’ai beau chercher, il y a peu de choses dans ce monde qui parvienne autant à m’arracher du bruit ambiant qui m’entoure que…la musique. C’est pourquoi, si d’office il vous arrivais de me croiser quelque part par hasard, il y a de fortes chances que ce soit avec des écouteurs sur les oreilles.

Ce qui m’inspire ces temps-ci? Cette chanson des Frankin Électric que j’écoute en boucle….

Et que je vous mets au défi d’écouter cela les yeux fermés et de ne pas planer…

«I’ve seen the cracks between the walls
I see the paint is thinning out
I’ve seen the feet beneath the curtain
As it slowly unfolds
I got bored of the convincing
I got numbed from all the noise
I could laugh or be sentimental
And I could tell you once more, oh oh

I would walk with you
If you would walk with me…»

05/1/17

Les coulisses du blogue, semaine 18: Le meilleur conseil blogging que j’aie reçu (ou que j’aurais aimé recevoir!)

Pixabay

En cette dix-huitième semaine de l’interblogue #CoulissesDuBlog dans lequel je suis toujours en course, on se demande en quoi pourrait bien consister le meilleur conseil qu’un blogueur débutant puisse souhaiter recevoir.

Et je vous rassure ! Je ne prétend pas ici avoir la science infuse sur le sujet ! Mais, comme je blogue depuis un certain nombre d’années déjà, j’ose croire que j’ai appris deux ou trois petites choses au fil du temps… Que j’aurais peut-être aimé savoir avant.

Histoire de sauver un peu de temps, qui sait ? Et beaucoup d’énergies dispersées, par moment, en vain !

Et, en préparant ce billet, j’ai réalisé une chose qui m’a causé un choc énorme! Soit que lorsque j’ai commencé à bloguer ici, les médias sociaux…n’existaient pas ! Pas de Facebook. Encore moins de Twitter, Instagram et tutti quanti qui sont arrivés par la suite. Dans leur version française du moins. Ou à tout le moins, l’existence de certains d’entre eux était alors si embryonnaire que l’idée même d’y partager mes billets ne m’aurait même jamais effleuré l’esprit.

Tout cela pour dire que, je le réalise maintenant, c’est la façon de bloguer en tant que tel qui a littéralement changé depuis que je m’y suis moi-même mise.

Continue reading

04/28/17

Pages féminines d’un autre temps…Les 17 commandements à la femme qui travaille

Pixabay

MADAME, VOUS QUI TRAVAILLEZ

  1. N’attendez pas le dernier moment pour vous lever et ne monopolisez pas la salle de bain: d’autres que vous en ont besoin.
  2. Ne répondez pas d’un ton excédé aux questions de votre mari, de vos enfants.
  3. Ne prenez pas des airs de martyre: vous n’êtes sans doute pas la seule à travailler dans la maison.
  4. Ne flânez pas trop avant de rentrer: on vous attend.
  5. Ne répondez pas «Je n’ai pas le temps» aux enfants qui vous demandent de participer à un jeu, de réciter une leçon. Voulez-vous qu’ils apprennent à vivre en dehors de vous ?
  6. Ne donnez jamais à votre mari l’impression que votre travail, quel qu’il soit, est plus important que le sien.
  7. Ne contraignez pas au silence ceux qui vivent avec vous, sous prétexte que vous avez besoin de repos. Les rires d’enfants, ce n’est jamais une fatigue.
  8. Travailler, c’est un goût ou une nécessité. Ce n’est pas un titre de gloire. Votre réussite ne justifiera ni une maison triste ou mal tenue, ni une vanité agressive.
  9. Ne parlez pas d’un ton méprisant des femmes sans profession. Si elles rendent leur mari heureux, c’est déjà bien.
  10. Ne donnez jamais à vos invités l’impression qu’ils vous font perdre un temps précieux.
  11. Si vous avez des soucis de travail, que ce ne soit pas l’excuse de votre humeur.
  12. Si votre santé souffre de votre activité, sacrifiez-lui votre emploi. Le sanatorium n’est jamais une économie.
  13. N’exigez pas d’égards particuliers. Les mères de familles nombreuses ont une tâche plus dure que la vôtre, et restent modestes.
  14. Ne vous vengez pas sur les vôtres de la nécessité d’être aimable dans votre métier.
  15. N’interrompez pas votre mari, sous prétexte que ce qu’il dit n’a pas d’importance.
  16. Ne parlez pas comme si le fait d’être payée vous autorisait à dire de grands mots.
  17. Ne commandez pas directement au garçon quand vous êtes, madame, avec votre mari au restaurant.

(Photo-Journal, 9 mai 1946)

04/24/17

Les coulisses du blogue, semaine 17: Avoir plus de visiteurs et autres questionnements existentiels

Pixabay

Nous voilà donc en cette dix-septième semaine du challenge des #CoulissesDuBlog auquel je participe depuis janvier… Maintenant visiblement seule blogueuse qui s’acharne toujours à écrire mon billet du lundi…. Ce qui m’amène, je suis forcée de l’avouer, à me demander parfois si je n’aurais pas sérieusement des airs de parenté avec un certain Forrest Gump. 

Vous savez ! Ce personnage de cinéma qui un moment donné, se met à courir, courir, courir. Sans savoir pourquoi ni même jusqu’où.

Jusqu’à ce qu’il décide tout bonnement un beau matin…qu’il a suffisamment couru. Et s’arrête…

Quelque chose comme cinq ans plus tard.

Aussi, le sujet de la semaine étant ce questionnement de savoir comment, lorsqu’on a un blogue, nous devrions nous y prendre afin de rejoindre et surtout, de retenir, de plus en plus de visiteurs intéressés par ce qu’on écrit, m’apparaît en quelques sortes, cette semaine, un peu étrangement en profond décalage par rapport à là ou j’ai le sentiment d’en être présentement avec mon blogue…

D’où, sans doute, ma difficulté aujourd’hui à pouvoir prétendre que le plus grand rêve de ma vie en ce moment ce soit que vous soyez de plus en plus nombreux à me lire.

Continue reading

04/21/17

Pages féminines d’un autre temps…Le bonheur dans le mariage (selon Monsieur!)

Pixabay

Le bonheur dans le mariage, pas toujours simple n’est-ce pas ?

Mais qu’on se rassure ! Dans le Photo-Journal du 24 avril 1954, Monsieur nous disait comment nous y prendre !

En bref mesdames ! À nos fourneaux ! Et mitonnons de bons repas pour l’Homme de la maison !

Ça donne envie de prendre des notes !

*****

Une opinion d’homme

(à la manière de J.B.)

VOUS QUI VOULEZ LE BONHEUR!

Le bonheur dans le mariage, c’est comme l’argent. Il est plus difficile à garder qu’à gagner. «Mon mari me trompe!» Et vous écrivez, mesdames, au courrier de celle-ci et de celle-là avec l’espérance d’obtenir une formule magique ou, peut-être, simplement pour raconter votre désespoir.

Éplucher les hommes, ça peut contenter mais ça ne les changera pas, croyez-moi. Ce qui prouverait autrement plus de sens pratique et d’intelligence serait de faire votre examen de conscience en toute sincérité.

Vous l’avez eu votre homme? Demandez-vous donc comment? Vous étiez toujours gaie et de bonne humeur, toujours parfumée et tirée à quatre épingles, toujours attentive à lui plaire, vous intéressant à son travail et tout et tout.

Qu’êtes-vous devenue?

Je vous entends: «Mais lui…» Ta! Ta! Ta! laissons-le de côté pour aujourd’hui et parlons donc de vous, mesdames.

Tenez-vous à me décrire ce monstre d’homme ou retrouver ce «chéri» qui, avant votre mariage, vous empêchait de dormir rien qu’à y penser? Voulez-vous qu’il dise de vous: «J’ai une femme épatante!»? Car il y en a qui tiennent ce langage. Non pas parce qu’ils sont meilleurs que les autres. Mais parce qu’ils ont une femme plus habile, plus fine que les autres.

Continue reading

04/17/17

Les coulisses du blogue: Marques et blogs ou la danse du clic

Pixabay

Le lien entre les blogues et les marques, sujet délicat s’il en est un, n’est-ce pas ?

Et c’est justement la question de cette semaine interblogues #CoulissesDuBlog auquel je participe depuis janvier.

Parce que jusqu’à un certain point, la présence de marques sur un blogues, ça implique forcément publicité. Et lorsqu’on dit pub, en ce qui me concerne, ça me donne souvent l’impression d’être en train de m’en faire passer une. De façon pas toujours très consciente.

Ici, sur le blogue, vous le savez ! Jusqu’à maintenant, il n’y a pas de publicité. Parce que les rares fois ou je me suis prêtée à l’exercice de tester la chose, je me suis retrouvée avec des publicités absolument pas ciblées – du viagra par exemple! – et qui de mon point de vue, n’avaient absolument aucun lien avec mon contenu. Un contenu sur lequel, vous n’êtes pas sans le savoir, je met une énergie folle ! Pour y penser d’abord. Mais surtout, pour le mettre en forme et en ligne de façon régulière.

Continue reading

04/15/17

Pages féminines d’un autre temps… Séduire un homme

Crédit: Pixabay

Mesdames ! Comment séduire un homme?

Voici ce qu’en disait le Photo-Journal le 11 avril 1940…

**********

LES CONSEILS DE JOSETTE

*****

Pour capturer un homme, la femme doit être aussi changeante qu’un caméléon

*****

Pour plaire aux hommes, deux personnalités différentes suffisent à peine. – Il faut savoir parler et se taire, s’habiller élégamment mais éviter le luxe. – Malgré cela, les donzelles se morfondent souvent à faire de vains efforts.

*****

Continue reading

04/13/17

Qui saurait dire?

Pixabay

Qui suis-je ? Où vais-je?

Ces questions, l’humain ne se les pose-t-il pas depuis la nuit des temps ?

Mais encore ?

Et si, comme dans un jeu de serpents et échelles, une question devait en emmener une autre ?

Et si une porte ouverte devait en proposer douze nouvelles devant lesquelles ne pouvoir se résoudre à choisir ?

Ou pire, et si on ne savait pas définir laquelle ouvrir?

Ou encore, qu’on se trompait et que nous n’ouvrions pas la bonne ?

Ais-je fait le tour avec tous ces mots coulant à flot?

Vais-je finir par me noyer dans ce verre de mots déversés?

Devrais-je enfin décider d’aller voir ailleurs si j’y suis ?

Continue reading

04/12/17

Comme un grand coup de tonnerre

Pixabay

La vie est courte.

Ça, nous le savons tous pour avoir entendu ou lu cette affirmation quelque part, un jour ou l’autre n’est-ce pas ?

Mais, un peu dramatiquement, on l’oublie… Jusqu’à ce que la vie nous le rappelle, un peu comme un coup de tonnerre.

Dans certains cas, il arrive que le coup de tonnerre en question frappe si fort et de façon si dévastatrice que quelques jours plus tard, on est toujours là, immobile, cherchant à comprendre ce qui s’est réellement produit…

Continue reading

04/12/17

De l’art des priorités selon Laura Vanderkam

On me demande souvent comment je fais pour trouver le temps d’écrire aussi fréquemment ici! Étant entendu que lorsqu’on a un emploi à temps plein, une famille, des obligations, etc….nous n’avons le temps pour rien d’autres n’est-ce pas ?

Aussi, j’ai pensé partager avec vous cette présentation fort inspirante d’une américaine, Laura Vanderkam qui a écrit il y a quelques années un livre sur la gestion de temps.

Je vous avais parlé d’elle, tout juste ici.

Dans cette présentation super inspirante, elle explique à quel point, contrairement à l’idée reçue, le temps est en quelques sortes une vue de l’esprit. Et qu’il est possible d’y intégrer absolument tout ce qu’on veut.

À condition de le choisir.