Pages féminines d’un autre temps…À propos du mariage

À propos du mariage

Une faculté du mariage

Il y a, paraît-il, à l’Université de Boston, une Faculté du Mariage. On y apprend aux élèves à «apprécier la valeur de l’argent», à tenir une comptabilité de ménage, ainsi que l’art d’éduquer les enfants.

On leur enseigne aussi la manière dont il faut traiter les domestiques. On conseille enfin aux futures épouses de mener une ou deux fois par semaine leurs maris au restaurant et de noter les plats que ceux-ci choisissent.

Car il est nécessaire que les femmes puissent ainsi connaître les goûts de leurs époux et varier en conséquence les menus familiaux.

Il existe également à la Faculté une chambre d’enfants modèle où sont données des leçons pratiques sur la façon de soigner les bébés.

Il n’est pas indifférent, au surplus, d’indiquer que les élèves qui auront terminé leurs études recevront le droit de mettre sur leurs cartes de visite, à côté de leurs nom et prénoms, le titre de «docteur ès sciences matrimoniales».

Et qui donc oserait soutenir que pareil titre n’en vaut pas beaucoup d’autres?

(Le Petit Journal, 6 septembre 1931, page 30)

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Pages féminines d’un autre temps…Soyez jolies mesdames !

Voilà bien ce genre de petit plaisir anodin que je ne m'autorise pas assez souvent bien qu'il ait l'art, chaque fois, de me mettre le sourire aux lèvres! Fouiner dans les vieux journaux d'époques révolues,[...]

Pages féminines d'un autre temps...Ou lorsque le désir d'harmoniser toutes les sphères de sa vie ne connaît pas de limite

Mettre de l'harmonie dans sa vie ! Qui n'en a pas le désir, plus ou moins avoué, n'est-ce pas ? Et si je vous disais que nous n'avons rien inventé ? Pas plus de ce désirs d'harmonie...[...]

Pages féminines d'un autre temps...Les dix commandements de la parfaite femme au foyer

Histoire de constater à quel point le choix des résolutions est un processus qui semble devoir s'imposer depuis des lunes, j'ai mis la main sur cette vieille version publiée dans le Petit Journal en 1963[...]

Pages féminines d'un autre temps...Pour celles que le mariage fait rêver

Déjà le dernier jour de mai... Et demain, juin qui chaque année, me semble être le point de départ officiel de l'été... Période festive pendant laquelle les garden party et multitude de mariages se succèdent... Et,[...]

Pages féminines d'un autre temps...Mesdames, souriez à votre fantaisie, mais pas trop

ENTRE NOUS MADAME... Sourires Le sourire, de tout temps fut l'apanage, l'arme de la femme. Les Arts nous ont montré fidèlement sur les traits toujours délicieux des femmes à la mode, les divers sourires que les hommes ont[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.