Pages féminines d’un autre temps…Comme dans l’expression tiré par les cheveux ?

Je l’avoue, je suis parfois sans mots !

Ce matin, en voici la cause… Rien de moins qu’estomaquée en lisant les vieux journaux du Montréal des années 30… dont les détails sont, c’est le moins que l’on puisse dire, tirés par les cheveux !

*****

DANGER!  MESDAMES!

Vous portez toujours les cheveux courts? Nous n’y voyons personnellement aucun inconvénient, car nous vous trouvons ainsi charmantes, du moins quand  vous êtes bien frisotées.

Mais nous considérons comme un devoir de conscience de vous communiquer la déclaration du docteur Bruno Epterding, professeur d’anthropologie à l’Université Colombia. Devant une savante assemblée il a déclaré que si les femmes continuent à se couper les cheveux elles verront bientôt leurs bras, leurs jambes et qui, pis est leurs joues, leurs lèvres et leur menton se garnir de poils comme les hommes!

«En effet, dit-il, la sève capillaire sécrétée par l’organisme devra chercher des débouchés autres que le cuir chevelu.»

Vous êtes averties, Mesdames! Nous sommes dégagés d’une lourde responsabilité.

(Le Petit journal, Montréal, 23 avril 1933, page 19)

*****

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Pages féminines d'un autre temps...Le sourire

ENTRE NOUS MADAME... Le sourire Une des choses qui contribuent le mieux à rendre facile la vie quotidienne, c'est le sourire. La plupart d'entre nous connaissons sa puissance. La dame qui pilote sa voiture sourit à l'agent,[...]

Pages féminines d'un autre temps...Sainte-Catherine ou Poisson d'avril ?

Un avertissement aux hommes : LA DICTATURE DES FEMMES EST PROCHE! Voici un avertissement que les hommes feront bien de remarquer en ce jour de la Ste-Catherine, fête des « vieilles filles » : Une révolution est en marche, un changement devant[...]

Retour dans le temps, prise 2

Photo: IStockLorsque j'avais 18-19 ans, à cette époque ou j'étudiais en arts vestimentaires (c'était dans une autre vie !), j'avais mis la main sur des piles et des piles de vieux journaux, La Mode Illustrée,[...]

Pages féminines d'un autre temps...Ou lorsque le désir d'harmoniser toutes les sphères de sa vie ne connaît pas de limite

Mettre de l'harmonie dans sa vie ! Qui n'en a pas le désir, plus ou moins avoué, n'est-ce pas ? Et si je vous disais que nous n'avons rien inventé ? Pas plus de ce désirs d'harmonie...[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.