Pages féminines d’un autre temps… de l’importance d’une bonne apparence pour réussir

Crédit: Pexels

Superficielle la beauté ?

Pas tant que cela, si on en croit ce qu’on en racontait dans les journaux, en juillet 1934.

Miroir, miroir!

*****

AYEZ BONNE APPARENCE SI VOUS VOULEZ RÉUSSIR!

Importance de la santé – Importance des bonnes manières – Conquérir ne suffit pas : il faut conserver

—–

Nous avons déjà eu occasion de dire que la personnalité est, en société, en affaires, en amour, un gage de réussite plus certain et surtout plus durable que la beauté. Nous avons dit aussi que ce don peut s’acquérir et se développer. Tâchons d’aller un peu plus loin dans cette étude, puisqu’elle semble avoir intéressé des lecteurs, et surtout des lectrices, qui nous ont demandé plus amples commentaires.

CHEZ LES HOMMES

Parmi les éléments constitutifs de la personnalité, si difficile à définir, il y a la bonne apparence, ce que les américains appellent « good looks ». La bonne apparence est grandement facilitée par la bonne santé. Ainsi, on retrouve la nécessité de cultiver sa santé (par une vie bien réglée, sans excès, par l’exercice physique, etc.). La voix, le maintien, contribuent aussi à cette bonne apparence. La tenue d’une manière générale. Il ne faut être ni trop effacé ni ostentatoire.

Chez les hommes, c’est très net, et d’autant plus que l’idéal masculin a moins varié au cours des siècles que l’idéal féminin. Il comporte une tenue droite sans rigidité, pas d’embonpoint autant que possible, un regard clair sans audace, une voix assurée, des manières courtoises sachant rester viriles. Pas de mièvreries, pas de brusqueries.

CHEZ LES FEMMES

Maintenant, quelles sont les qualités, quelle est l’apparence, qu’une femme doit avoir pour plaire sûrement aux hommes et les retenir ?

Elle doit avoir une réelle féminité. Les hommes s’amusent avec une femme d’allure garçonnière. Ils n’en font pas leur compagne d’une façon durable. Ils aiment aussi la douceur et l’affection : une femme doit toujours être un peu maternelle pour ces grands enfants que sont les hommes. Mais elle doit aussi avoir ce cachet de personnalité, qui rend un homme fier de sortir avec vous, de vous avoir à son bras.

Quant au juste milieu entre la froideur et une exubérance excessive, c’est au tact féminin de le découvrir. Il vaut mieux être un peu trop affectueuse  que d’être un peu trop froide. On le voit : toutes ces qualités, dépendant de l’intuition et de l’intelligence, peuvent s’étudier, s’acquérir, se développer. Une expérience multiple prouve combien elles sont efficaces. Il est utile d’être belle pour réussir, mais cela n’est ni toujours indispensable, ni toujours suffisant. La beauté permet plutôt d’obtenir certains résultats immédiats. C’est au charme, au tact, à l’adresse et à l’intelligence de la femme, de conserver et de consolider ces résultats.

Parmi les artistes les plus adulées, Ruth Chatterton ne fait aucun mystère pour reconnaître qu’elle a systématiquement développé chez elle toutes ces qualités, et qu’elle s’en trouve fort bien.

(Le Petit Journal, 15 juillet 1934, page 39)

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Retour dans le temps, prise 9 ou comment venir à bout d'une migraine

Carte postale envoyée de Cuba, le 2 janvier 1921Ah les migraines ! Il faut en avoir eu pour savoir  combien cela peut nous jeter par terre n'est-ce pas ?Mais plus jamais maintenant, avec cette recette[...]

Pages féminines d'un autre temps...De l'importance de demeurer attrayante

ENTRES NOUS, MADAME... "Mesdames, c'est un devoir pour vous de soigner votre beauté, d'être prévoyantes, et de faire votre possible pour rester jeunes et attrayantes. Faute de soins, et souvent avant l'âge, la flétrissure du visage[...]

Pages féminines d'un autre temps...Les bonnes manières avant de manger

Les bonnes manières avant de manger L'homme qui escorte une femme à table l'y installe commodément, lui avançant ou lui reculant sa chaise. La dame en passant devant lui s'incline légèrement; lui salue plus profondément.[...]

Pages féminines d'un autre temps...De l'art de se rendre sympathique

Comme se rendre sympathique LA BONNE ÉDUCATION (Article écrit spécialement par Clara Bow pour les lectrices du Petit Journal) Savoir vivre est aussi savoir plaire. Le rôle social de la femme est immense, aussi doit-elle donner l'exemple de[...]

Pages féminines d'un autre temps...Leçons de séduction (Prise 1)

LES SECRETS DU CHARME SÉDUCTION D’UNE JOLIE VOIX  Une voix harmonieuse plaît à tous – Un vilain langage nuit à une jolie femme. *** Les secrets du charme? Les raisons, en apparence mystérieuses, pourquoi certains femmes plaisent mieux que[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.