Pages féminines d’un autre temps…L’âge du foyer

Crédit: Photo-Libre.fr

Pages féminines d’un autre temps, ça vous rappelle quelques choses ?

Il y a environ deux ans, je m’amusais à recenser des passages de certains manuels d’économie familiale du début du siècle dernier devant lesquels je ne pouvais m’empêcher de sourire en y découvrant les perles dont ils recelaient…

Vous savez ! Ces livres – presque l’équivalent de la bible – dont le but était de faire de toute femme le plus étincelant exemple de la parfaite ménagère…

Voilà que j’ai mis la main sur l’un de ces vieux manuels, publié en 1952… L’art ménager français, sous la direction de Paul Breton, commissaire général du salon des arts ménagers…

Rien de moins qu’un véritable trésor devant lequel on ne peut faire autrement que de réaliser tout le chemin parcouru par les femmes depuis les cinquante ou soixante dernières années…

*****

L’âge du foyer

« L’organisation rationnelle de la maison, l’autonomie relative des jeunes enfants, les services rendus par les aînés, libèrent la mère de famille de toute servitude inutile. Elle peut consacrer plus de temps à sa vie personnelle, dont celle des enfants est tributaire; plus de temps surtout à ce qui est le meilleur de sa mission : nourrir, enrichir et fortifier la vie active du foyer.

Si le foyer donne à chacun le moyen d’être profondément lui-même, de développer ses dons particuliers avec l’approbation de tous; s’il établit entre tous les membres de la famille cette compréhension affectueuse et profonde qui les fera participer à une même vie; s’il leur donne souvent l’occasion d’une émotion recueillie devant ce qui est grand et beau, alors la force du foyer triomphera de toutes les influences négatives qui s’exercent sur l’enfant d’aujourd’hui et que radio et journaux introduisent jusqu’à la maison.

Ce niveau supérieur de vie, c’est d’abord la mère qui peut le donner à ses enfants. Ce sont les premières chansons qu’elle leur chantera (Heureux, dit le proverbe, l’enfant dont la mère chante), les jeux et les rondes qu’elle leur transmettra, les histoires toutes simples qui ont enchanté son enfance et qu’elle leur racontera, les choses, les images qu’elle regardera avec eux et qu’elle leur expliquera, les réponses qu’elle fera à leurs « pourquoi », qui vont constituer l’héritage de l’enfance, partagé entre tous, sur quoi se fondera cette vie active du foyer »

(-L’art ménager français, page 1163, Flammarion, édition de 1952)

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Pages féminines d'un autre temps...De l'art d'être un bon époux

Fouiner dans les vieilles pages jaunies du passé - c'est probablement le secret le moins bien gardé de l'univers! -  c'est indéniablement mon plaisir coupable. Aussi, alors que la plupart du temps, ces vieilles règles[...]

Pages féminines d'un autre temps...Les risques de l'infidélité

Nous pensions avoir réinventé la roue avec les études bidon dont nous affublent les médias aujourd'hui? Hum... ***** Messieurs, attention! Une infidélité peut causer l'infarctus NEW YORK (Matekalo) – Mauvaise nouvelle pour les hommes que leur nature entraîne à des[...]

Pages féminines d'un autre temps... Pensée magique

Fouiner dans les vieux journaux des années vingt et trente, c'est toujours pour moi le gage de belles surprises ! Et la conviction, chaque fois mise en évidence que plus ça change, plus c'est pareil... ***** SI VOUS[...]

Pages féminines d'un autre temps...De la science exacte des causes du divorces dans les années vingts

  Et si la principale cause des divorces c'était votre mauvais caractère mesdames? Ou encore, votre (fausse?) impression d'être l'égale de votre homme ? Ou plus simplement? À cause de la prohibition ! (rien de moins!) ? En 1928, un[...]

Retour dans le temps, prise 6 ou l'Art de la chaussette bien chaude

Photo: IStockUn peu plus tôt ce matin, alors que je fouinais sur les blogues, je suis passée faire une petite  visite chez Yvon. Vous savez? Yvon de Copywriting Pratique, le Grand Manitou de l'inter-blogues auquel[...]



2 commentaires sur “Pages féminines d’un autre temps…L’âge du foyer

  1. Ouf!
    Nos grands-mères n’ont pas brulé leurs soutiens-gorge en vain n’est-ce pas?

    En même temps, parfois j’envie un peu cette époque où les femmes avaient le temps de bien s’occuper de leurs enfants, sans se sentir coupable de ne pas être au travail…
    Mais je sais que, c’est du haut de mon autonomie financière que j’ai ce regard…
    Toujours deux côtés à chaque médaille…
    Hein?

    1. Bonjour Julie ! C’est vrai que cette époque était tellement différente de la nôtre ! Toutefois, quant je lis ce genre de rappel de ce qu’était la vie alors, je ne peux faire autrement que de me dire que les choix de vie étaient tellement limités pour les femmes ! J’apprécie doublement la vie d’aujourd’hui, et cela, malgré les sacrifices que nous devons parfois faire. Comme tu le dis, il n’y a aucune situation parfaite (deux côtés à chaque médaille!)!

      Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.