Pages féminines d’un autre temps…L’art de s’habiller soi-même

L’ART DE S’HABILLER SOI-MÊME

La femme moderne a appris à compter beaucoup sur elle-même et elle est passée maîtresse en cette science utile entre toutes: savoir faire bien avec peu de ressources, ce qui se traduit dans le domaine de l’élégance: être chic avec peu de chose.

Son budget est restreint? Qu’importe! Elle n’ira pas acheter un tissu de mauvaise qualité ou bien s’adresser à une couturière sans goût. Elle choisira une façon simple, qui utilise un métrage raisonnable de tissu et, partant, lui permet de choisir la belle étoffe souple, convoitée depuis si longtemps.

Et…comme on est jamais si bien servic que par soi-même, elle deviendra couturière amateur. Évidemment, il faut une certaine audace pour tailler dans un tissu qu’on risque de gâcher.

Il est bon de faire quelques essais avec des «transformations» de robes, afin de se «faire la main». Mais toute femme aime draper les chiffons et vous retrouverez l’enthousiame d’une fillette qui veut faire belle sa poupée en taillant votre première robe.

Du reste, il ne s’agit pas de tailler au hasard, selon votre inspiration, mais de suivre rigoureusement l’indication d’un bon patron, bien étudié, qui diminuera sensiblement la difficulté de l’entreprise. Un bon patron est aussi difficile à trouver qu’une bonne couturière.

(Le Petit Journal, 20 janvier 1929)

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Pages féminines d'un autre temps....De l'Art de la table

Si comme moi vous craquez littéralement devant n'importe quel vieux livre à vous tomber sous la main, vous tomberez très certainement sous le charme de celui-ci. Un vieux livre de cuisine tout «encorsetté», à la[...]

Pages féminines d'un autre temps...La femme qu'on ne doit pas épouser

Lire de vieux journaux, ça a toujours cet effet de faire ma journée ! Ici, dans Le Petit journal du 13 février 1955, l'un des «meilleurs psychologues français» met en garde les hommes sur les[...]

Pages féminines d'un autre temps...À propos du mariage

À propos du mariage Une faculté du mariage Il y a, paraît-il, à l'Université de Boston, une Faculté du Mariage. On y apprend aux élèves à «apprécier la valeur de l'argent», à tenir une comptabilité de ménage,[...]

Pages féminines d'un autre temps...La lutte aux mauvaises habitudes

Ne vous négligez pas. La nécessité de se faire belle doit survivre à la signature du contrat de mariage. Avant, la plupart des femmes veillent à mettre leurs charmes en valeur. Il serait injuste pour[...]

Retour dans le temps, prise 8 ou les règles du savoir-vivre

Photo-Libre.frCe matin, je réalise que je n'ai pas eu beaucoup de temps ce week-end pour écrire. Quelques siestes ici et là (en plus de faire à nouveau mes nuits, depuis ma bronchite de la semaine[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.