Pages féminines d’un autre temps…Le pouvoir infini du genou

Pexels

Je suis parfois effarée de constater combien les journaux et magazines féminins modernes s’acharnent encore et toujours à nous piéger dans des stéréotypes un peu gnan-gnan…

Mais, en lisant les vieux journaux des années vingts, je réalise que nous n’avons malheureusement rien inventé !

Mais, j’avoue que j’ai eu un «véritable coup de cœur» en découvrant les exercices que l’on proposait aux femmes en 1928….

Je parie que, tout comme moi,  vous aussi, vous souhaiterez intégrer cette nouvelle résolution à votre vie !

#LePouvoirInfiniDuGenou

*****

Cours de culture physique

LE MEILLEUR AMI DE LA FEMME EST SON MIROIR

C’est un critique sévère, mais qui permet de corriger les défauts du visage et de la taille

Il faut une grande glace

——————————————

Le meilleur ami et, en même temps, le plus sévère critique de la femme est son miroir.

C’est pourquoi il est bon d’avoir non seulement un miroir à main, mais aussi une grande glace dans laquelle on peut se regarder de la tête aux pieds.

Une de mes amies que je n’avais pas vue depuis trois ans et qui devait avoir engraissé de 25 livres, pénétra un jour dans ma chambre. La première chose qu’elle vit fut son image dans la glace qui couvrait la porte de ma garde-robe.

Elle poussa un cri de surprise : «Je ne pensais pas avoir pris tant d’embonpoint!» Et, toute confuse, elle m’avoua : «Le fait est que je ne me suis pas vue depuis trois ans dans une glace aussi grande que celle-là! Je n’ai qu’un miroir de chiffonnier chez moi. Mais, à partir d’aujourd’hui, je te jure que je vais me mettre à la diète.»

L’embonpoint nous prend toutes de façon bien insidieuse. Comme un voleur, il entre chez nous au moment où nous nous y attendons le moins. Et cela est surtout vrai si nous nous laissons vivre.  On se laisse aller! Cela devient une habitude, surtout si la fortune nous a favorisées d’une existence aisée et confortable. On fait de la graisse, parce qu’on croit que, si on engraisse, c’est qu’on est destinée à être grosse! C’est une erreur coupable. Si on engraisse, c’est qu’on se néglige et qu’on ne fait pas assez d’exercices. Il est évident qu’une femme de 45 ans ne peut  être aussi souple qu’une femme de 25 à 30 ans (*); mais les exercices que je conseille sont à la portée de tous les âges et, quand on sent de la fatigue, on n’a qu’à s’interrompre, pour reprendre ces exercices peu après.

Le miroir ne ment jamais

Même vos meilleures amies, vos amies les plus intimes n’oseront vous dire que vous «avez l’air»!

Combien de fois n’entendons-nous pas des brides de conversation de ce genre-ci :

–          Ma chère, ne trouves-tu pas que j’engraisse?

–          Mais non, ma chère amie, tu es très bien comme ça. D’ailleurs, un peu d’embonpoint te sied très bien. Tu es toujours jolie!

Et l’on a confiance en la chère amie!

Mais, cette «chère amie» veut vous être agréable; elle a appris à se montrer aimable : elle tient à se maintenir dans les bornes de la stricte politesse mondaine.

Par contre, le miroir ne ment pas ou – pour mieux dire – il ne cache pas la vérité. C’est pourquoi c’est votre meilleur ami et, en même temps votre meilleur critique.

Exercez-vous donc devant votre miroir : il reflétera vos moindres mouvements.

En terminant, je vous donne à faire deux exercices pour cette semaine. Le premier consiste à se prendre les genoux, à tour de rôle, sans ployer les genoux. L’autre consiste à se prendre les genoux, à tour de rôle, avec les mains croisées.

Ces deux exercices servent à amincir la taille et à chasser la graisse superflue de l’abdomen. (**)

(Le Petit Journal,  28 octobre 1928)

(*) Merci bien ! C’est donc à 45 ans qu’on est foutues 😉

(**) Vraiment ?

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Pages féminines d'un autre temps...Les proportions idéales

Et non, ce n'est pas d'hier qu'on enferme les femmes dans ce corset d'un idéal de beauté presque aussi inatteignable que la quête du Saint-Graäl... Aussi, mesdames tenons-nous le pour dit ! Nous, femmes modernes, n'avons aucune[...]

Pages féminines d'un autre temps...De l'art de dire non

Parfois, en lisant de vieux journaux, je me demande comment on a pu raconter de telles balivernes aux femmes un jour.... Je n'ai pas trouvé de réponse ! Mais comme par hasard, je suis tombée hier sur[...]

Pages féminines d'un autre temps...Règles du savoir vivre pour la femme mariée

RÉSERVE OBLIGATOIRE Une femme encore jeune ne doit pas sortir en la seule compagnie d’un homme qui n’est ni son père, ni son frère, ni son mari. Ce que nous prohibons absolument pour les jeunes filles[...]

Pages féminines d’un autre temps…Soyez jolies mesdames !

Voilà bien ce genre de petit plaisir anodin que je ne m'autorise pas assez souvent bien qu'il ait l'art, chaque fois, de me mettre le sourire aux lèvres! Fouiner dans les vieux journaux d'époques révolues,[...]

Retour dans le temps, prise 15...La parfaite femme au foyer

  Il y avait un bon moment que je ne vous avais proposé l’un de ces vieux livres poussiéreux sur l’éducation des jeunes filles n’est-ce pas ? En voici un, bien loin d’avoir été fraîchement édité ! «La[...]

2 commentaires sur “Pages féminines d’un autre temps…Le pouvoir infini du genou

  1. hhahaha, excellent !
    C’est un coup à finir par empoisonner des pommes tout ça 😀
    Mais on a encore des progrès à faire, effectivement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.