Pages féminines d’un autre temps…Les 17 commandements à la femme qui travaille

Pixabay

MADAME, VOUS QUI TRAVAILLEZ

  1. N’attendez pas le dernier moment pour vous lever et ne monopolisez pas la salle de bain: d’autres que vous en ont besoin.
  2. Ne répondez pas d’un ton excédé aux questions de votre mari, de vos enfants.
  3. Ne prenez pas des airs de martyre: vous n’êtes sans doute pas la seule à travailler dans la maison.
  4. Ne flânez pas trop avant de rentrer: on vous attend.
  5. Ne répondez pas «Je n’ai pas le temps» aux enfants qui vous demandent de participer à un jeu, de réciter une leçon. Voulez-vous qu’ils apprennent à vivre en dehors de vous ?
  6. Ne donnez jamais à votre mari l’impression que votre travail, quel qu’il soit, est plus important que le sien.
  7. Ne contraignez pas au silence ceux qui vivent avec vous, sous prétexte que vous avez besoin de repos. Les rires d’enfants, ce n’est jamais une fatigue.
  8. Travailler, c’est un goût ou une nécessité. Ce n’est pas un titre de gloire. Votre réussite ne justifiera ni une maison triste ou mal tenue, ni une vanité agressive.
  9. Ne parlez pas d’un ton méprisant des femmes sans profession. Si elles rendent leur mari heureux, c’est déjà bien.
  10. Ne donnez jamais à vos invités l’impression qu’ils vous font perdre un temps précieux.
  11. Si vous avez des soucis de travail, que ce ne soit pas l’excuse de votre humeur.
  12. Si votre santé souffre de votre activité, sacrifiez-lui votre emploi. Le sanatorium n’est jamais une économie.
  13. N’exigez pas d’égards particuliers. Les mères de familles nombreuses ont une tâche plus dure que la vôtre, et restent modestes.
  14. Ne vous vengez pas sur les vôtres de la nécessité d’être aimable dans votre métier.
  15. N’interrompez pas votre mari, sous prétexte que ce qu’il dit n’a pas d’importance.
  16. Ne parlez pas comme si le fait d’être payée vous autorisait à dire de grands mots.
  17. Ne commandez pas directement au garçon quand vous êtes, madame, avec votre mari au restaurant.

(Photo-Journal, 9 mai 1946)

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Pages féminines d'un autre temps...Pour avoir un joli cou

C’est, vous ne l’ignorez pas, mes chères lectrices, la partie du corps qui vieillit le plus vite, c’est aussi celle à laquelle on ne pense que lorsque on s’aperçoit qu’elle a été singulièrement négligée, et[...]

Pages féminines d'un autre temps...Leçons de séduction (Prise 2)

Ouf! Que dire de plus? ***** LES SECRETS DU CHARME QUEL GENRE DE FEMMES LES HOMMES PRÉFÈRENT-ILS?  Laissez l’homme jouer le rôle de protecteur – Aux heures de découragement. *** Une princesse, qui fut aussi une poétesse, Marie de France, écrivit au[...]

Pages féminines d'un autre temps...La femme et son miroir

Cours de culture physique Le meilleur ami de la femme est son miroir C’est un critique sévère, mais qui permet de corriger les défauts du visage et de la taille Il faut une grande glace ************************ Le meilleur[...]

Pages féminines d'un autre temps...Le secret du charme

Conseil d'un expert SECRET DU CHARME (Par John-Robert Powers) Si vous avez une belle peau, on sera porté à oublier que votre bouche est trop petite ou trop grande, que votre nez est trop long ou trop court,[...]

Pages féminines d'un autre temps... Pensée magique

Fouiner dans les vieux journaux des années vingt et trente, c'est toujours pour moi le gage de belles surprises ! Et la conviction, chaque fois mise en évidence que plus ça change, plus c'est pareil... ***** SI VOUS[...]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.