Pages féminines d’un autre temps…Les dix commandements qui Messieurs, feront de vous un bon époux cette année

Crédit: Pixabay

Hier, je vous donnais les dix résolutions de début d’année s’adressant aux femmes, telles que publiées dans le journal au début de 1963?

Voici la version s’adressant aux Messieurs !

Et je vous préviens, c’est assez fascinant de voir les différences de discours selon les sexes à qui on s’adresse!

*****

Au seuil de la nouvelle année…

20 résolutions pour le bonheur de votre foyer (…suite)

Comme la vie conjugale se mène au moins à deux, ne vous esquivez pas, Monsieur, car c’est à votre tour de songer aux bonnes résolutions. Ne craignez rien, les dix règles proposées sont plus souples (*) que les Tables de la Loi promulguées jadis du haut du Sinaï dans un fracas d’éclairs zébrant furieusement le ciel. Vous être prêt? On commence:

  1. Je vais parler à ma femme. Bizarre, cette proposition? Pourtant, combien de vaillants mêles estiment superflu, sinon ennuyeux, le brin de causette quotidien avec l’épouse! Pour elle, c’est l’occasion de ventiler un peu l’esprit, bourdonnant et pesant des fardeaux routiniers de la lessive, du ménage, du soin des marmots. Pour vous, c’est le moyen de vous rendre compte petit à petit combien une épouse avisée peut se révéler précieuse conseillère dans la solution de vos problèmes; combien, d’autre part, elle participe de tout cœur à vos joies;

  2. Sur la robe de votre moitié, sur sa coiffure, un compliment bien tourné (et bien senti, surtout!) est toujours bienvenu, aussi bien dans l’intimité qu’en public. Un reproche, si justifié qu’il soit, ne devrait jamais être exprimé en présence d’une tierce personne. Et si vous vous sentez l’étoffe d’un conseiller en matière vestimentaire, allez magasiner avec votre femme. Elle vous le rendra bien, son goût sûr vous guidera dans le choix de vos cravates, de vos complets. Votre épouse s’y connaît même dans le genre de coupe de cheveux qui vous va le mieux;

  3. Toute question d’argent mise à part, ne mesquinez pas sur l’allocation hebdomadaire. Une fois versé un montant relativement généreux, abstenez-vous de scruter à la loupe le détail des dépenses. Après tout, vous avez affaire à une grande fille…;

  4. Et votre propre comptabilité, pourquoi en garder jalousement le secret? Le sexe faible a souvent un sens pratique et une intuition à côté desquels pâlissent bien des raisonnements masculins;

  5. Soyez au moins correct avec sa famille; songez qu’un jour ou vous appellera peut-être beau-papa;

  6. En société, j’essaierai de ne pas oublier ma tendre compagne dans un coin de salon ni de faire groupe dans un autre coin avec des copains pour jaser profession, métier, ou conter des histoires gaillardes avec l’abandon d’un collégien en congé;

  7. Un petit cadeau de temps en temps à la reine du foyer ne fait pas de tort. Si modeste que soit le gentil présent, elle apprécie la délicatesse du geste;

  8. Avec un peu de prévenance, il est facile de répartir les loisirs de façon que l’épouse prenne de temps à autre congé de toute la maisonnée, le soir ou le jour. C’est la meilleure manière d’empêcher la formation d’une ligue pour l’indépendance des ménagères…(**);

  9. Vous prétendez porter la culotte à la maison, de fait et de droit. Alors, pourquoi déléguer votre autorité à votre épouse lorsque les enfants vous posent des questions, ont de menus problèmes à résoudre?

  10. Êtes-vous vraiment doué pour réparer l’évier qui coule, la prise de courant qu fait défaut? Si vous manquez de talent dans le bricolage, appelez donc le plombier ou l’électricien au lieu de faire du gâchis. Soyez modeste: ne promettez pas de laver les murs ni de nettoyer la cave si vous savez très bien ne pas en avoir le temps…ou l’énergie. Maintenant, bonne chance et bonne année!

(Le Petit Journal, 6 janvier 1963, Cahier A, page 7)

(*) Tu m’étonnes!

(**) Messieurs, si vous ne voulez pas de problèmes, donnez de la corde à la bête!

Partagez avec vos proches!

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Pages féminines d'un autre temps...Monsieur, êtes-vous un coureur de dot?

Vous pensiez que je ne me passionnais que pour les vieilles coupures de presse au féminin ? Un plaisir coupable auquel je m'adonne - c'est maintenant devenu une tradition! - tous les vendredis ? Détrompez-vous ![...]

Pages féminines d'un autre temps...Le bonheur dans le mariage (selon Monsieur!)

Le bonheur dans le mariage, pas toujours simple n'est-ce pas ? Mais qu'on se rassure ! Dans le Photo-Journal du 24 avril 1954, Monsieur nous disait comment nous y prendre ! En bref mesdames ! À nos[...]

Pages féminines d'un autre temps...Pensée magique (bis)

Là où l’on apprend que les bains chauds…font maigrir ! ***** SI VOUS VOULEZ GROSSIR - C’est vous ? - Mais oui, c’est moi. Vous ne me reconnaissez pas ? - Vous avez rajeuni de dix ans depuis que vous[...]

Pages féminines d'un autre temps... Le danger est partout mesdames! ou Comment résister aux hommes

Parce que ces perles sont à mes yeux un peu comme quelques clins-d’œil du passé. Mais surtout, parce qu'à travers eux, j'ai comme l'impression de trouver des fragments de Lucienne, mon arrière-grand-mère qui a vécu dans[...]

Pages féminines d'un autre temps...De l'art de rompre par écrit et avec élégance

Alors qu'il m'arrive d'être scandalisée lorsque j'entends ces histoires de ruptures par textos, je réalise, à la lecture de vieux journaux issus tout droit des années soixante-dix...que nous n'avons vraiment rien inventé ! ***** L'ART DE ROMPRE[...]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*