Pages féminines d’un autre temps…Les proportions idéales

Crédit: Pexels

Et non, ce n’est pas d’hier qu’on enferme les femmes dans ce corset d’un idéal de beauté presque aussi inatteignable que la quête du Saint-Graäl…

Aussi, mesdames tenons-nous le pour dit ! Nous, femmes modernes, n’avons aucune raison de laisser notre taille et nos hanches épaissir de façon disgracieuse….

Alors, adieu monde cruel ! Je m’en vais de ce pas faire mes exercices pour amincir mes hanches !

Misère !!

*****

LES PROPORTIONS IDÉALES DE LA FEMME

——

Ce sont les proportions qui font la beauté – La silhouette de la femme moderne.

——

S’il est essentiel pour une femme soucieuse de sa beauté de surveiller son poids de la manière la plus attentive, il n’est pas moins essentiel de connaître et de surveiller ses mensurations. Gagner ou perdre une livre n’est pas une calamité si le corps reste bien proportionné.  D’ heureuses proportions sont en effet le canon suprême de la beauté féminine.

Avant de commencer un régime alimentaire, ou bien une série d’exercices physiques, il faut donc prendre soigneusement ses principales mesures. Le poids que vous avez en trop, par exemple, peut se trouver réparti de manière  fort  inégale. Il peut se trouver sous forme de graisse superflue autour des hanches. Et si vous avez les hanches trop larges et le reste du corps bien proportionné, ce sont des exercices spéciaux qu’il faudra faire de préférence.

***

Les mensurations idéales varient elles-mêmes selon la taille et selon l’âge. Une femme de trente-cinq ans ne peut pas et ne doit pas voir les mêmes dimensions de tour de poitrine, de hanche, etc…qu’une femme de vingt-cinq.

Les formes et les proportions idéales vous seront données par des modèles vivants. Les mannequins des grandes maisons de couture, et la plupart des vedettes de cinéma correspondent à cet idéal.

À Hollywood, on donne comme modèle, pour sa taille, la gracieuse Edith Waldron.  Elle a cinq pieds, 3 pouces et demi. Ses autres mesures sont : gorge, 11 pouces ¼; buste, 33 pouces ½; hanches, 36; taille, 27; mollet, 13.

Et il convient d’ajouter que ces dimensions et proportions peuvent varier légèrement selon les époques, selon la mode. Ce sont celles d’aujourd’hui que nous venons de donner.

***

La femme moderne n’a vraiment aucune excuse pour laisser sa taille ou ses hanches épaissir de façon disgracieuse. Elle ne peut même plus invoquer l’excuse de l’âge tant nous avons maintenant à notre disposition de moyens simples et efficaces d’y remédier.

Parmi tous les exercices physiques destinés à maintenir la souplesse et la fermeté des muscles, il n’y en a pas, en effet, qui prennent moins de temps et exigent moins d’espace que ceux qui sont destinés à conserver à la ligne des hanches son élégance et sa netteté.

Ce qui est intéressant surtout, c’est qu’on peut les exécuter chez soi, mais il faut de la persévérance et de la volonté pour obtenir un bon résultat.

Si vous désirez amincir votre taille, la rendre ou la conserver bien flexible, les exercices qui consistent à se pencher en avant sans fléchir les genoux et à toucher le sol du bout des doigts sont excellents. On répétera dix fois ce geste. Ensuite, ayant écarté les jambes, on se tiendra droite, les bras à hauteur de l’épaule. Sans bouger les pieds ni plier les genoux, on tournera la taille vers la gauche en touchant le sol de la main droite et ensuite vers la droite en touchant le sol de la main gauche. Répéter une dizaine de fois en ayant soin de veiller à ce que les genoux ne plient pas du tout.

***

Quand on veut amincir les hanches en particulier, on s’étend sur le sol, les chevilles rapprochées, les bras en croix. Tandis que la jambe gauche reste immobile, on lève la droite puis on lui fait décrire, sans plier le genou, un grand arc de cercle de manière à ce qu’elle passe par-dessus l’autre jambe et touche le sol du bout des orteils, aussi loin que possible sur votre gauche. Pendant tout ce temps, la hanche gauche reste immobile et bien à plat sur le sol.

Faire ensuite le contraire avec la jambe gauche. Répéter d’abord dix fois de suite, puis, graduellement, aller jusqu’à trente fois.

Quand vous avez fini, ramenez les genoux vers le torse, maintenez-les entre vos bras. Collez fermement les épaules et la tête sur le sol, mais faites rouler les hanches de droite à gauche et de gauche à droite pour masser les chairs.

En ce qui concerne les régimes alimentaires soi-disant amaigrissants, il importe de consulter un docteur compétent en la matière avant de vous imposer une diète liquide ou très réduite, sous peine d’obtenir un résultat tout différent de celui que vous recherchez, et de subir parfois des conséquences dangereuses pour votre santé. 

(Le Petit Journal, 5 janvier 1936)

Partagez avec vos proches!

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Pages féminines d'un autre temps... Savoir se taire

SAVEZ-VOUS VOUS TAIRE? Répondez-vous à chaque question par oui quand vous êtes nettement affirmative, par oui-non quand vous êtes dubitative, par non quand votre réponse est spontanément dubitative?  Si «oui» obtient la majorité, nos félicitations, si c’est[...]

Pages féminines d'un autre temps.... Parlons mode, avril et les chapeaux

La chronique de la mode par Janie  Si nous parlions de chic? *** Il me semble que cela aurait, en avril un extraordinaire intérêt…Parlons donc de chic et par quoi commencer, sinon par celui, toujours nouveau des chapeaux. Ah![...]

Pages féminines d'un autre temps...De l'art d'être un bon époux

Fouiner dans les vieilles pages jaunies du passé - c'est probablement le secret le moins bien gardé de l'univers! -  c'est indéniablement mon plaisir coupable. Aussi, alors que la plupart du temps, ces vieilles règles[...]

Pages féminines d'un autre temps...

À l'heure ou j'ai moi-même le sentiment de n'avoir rien à dire ;-) ***** Mesdames, pour éviter meurtres, suicides ou divorces... CESSEZ DONC DE PIAILLER AUTOUR DE VOS MARIS! - «Qu'on brûle les mégères!» Voilà les dernières paroles, d'ailleurs[...]

Pages féminines d'un autre temps...Le bonheur dans le mariage (selon Monsieur!)

Le bonheur dans le mariage, pas toujours simple n'est-ce pas ? Mais qu'on se rassure ! Dans le Photo-Journal du 24 avril 1954, Monsieur nous disait comment nous y prendre ! En bref mesdames ! À nos[...]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*