Pages féminines d’un autre temps…L’Harmonie de la femme

L’HARMONIE DE LA FEMME

S’acquiert par le rythme: non par la force

Les exercices violents ne conviennent pas à la femme

Une grande éducatrice de la danse rythmique, Marion Morgan, croit aux exercices de culture physique pour le développement de la beauté chez la femme et non pas aux sports violents.

Et voici son opinion à ce sujet:

Le sport proprement dit, pour les hommes, oui. Pour les femmes, non! J’admets la natation, le tennis, l’aviron en été; le ski et le traîneau en hiver. Mais, seulement en dilettante… pour s’amuser. Mais pas comme compétition. Je suis contre les courses pour la première place, pour le premier prix, parce qu’il demande un effort physique que la femme ne saurait supporter, sans en souffrir après. Il ne faut pas dénaturer le but de l’exercice qui est de rapporter un effet bienfaisant et salutaire à la santé. L’effort soutenu est un épuisement lent de la santé. Les sports qui demandent des gestes secs et brutaux sont anti-féminins. L’harmonie de la femme est dans la souplesse et non dans la force qu’elle pourrait avoir.

Pas d’effort visible

La danse rythmique (je ne parle pas des danses abrutissantes et éreintantes de nos jours) la danse classique née du sens de l’harmonie et de la grâce, est appelée à faire plus de bien à la femme que les sports violents auxquels trop de nos jeunes filles s’adonnent maintenant.

«Je déteste l’effort qui se manifeste par les contractions du visage et dénature le corps de la femme. Mon idole est la beauté, rien que la beauté…mais la beauté pure…celle qui inspire le respect et l’admiration. Il faut que la grâce du sourire accompagne celle des mouvements et ce n’est que dans la danse rythmique que nous pouvons la trouver!

«Il ne faut point que sur la pureté des traits du visage féminin transparaisse la moindre angoisse, le moindre souci… Il faudrait plutôt supprimer tout effort, abolir tout mouvement forcé, que de supporter l’altération d’un joli visage, d’un geste gracieux.

La danse rythmique est pour la femme ce qu’est une rhapsodie pour un compositeur ou un rondeau pour un poète. Créons la poésie et la symphonie des gestes… nos filles, nos épouses, nos mères n’en garderont que plus longtemps l’harmonie et le charme….»

(Le Petit Journal, 20 janvier 1929)

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Pages féminines d'un autre temps...Règles du savoir vivre pour la femme mariée

RÉSERVE OBLIGATOIRE Une femme encore jeune ne doit pas sortir en la seule compagnie d’un homme qui n’est ni son père, ni son frère, ni son mari. Ce que nous prohibons absolument pour les jeunes filles[...]

Pages féminines d'un autre temps...Les bonnes manières avant de manger

Les bonnes manières avant de manger L'homme qui escorte une femme à table l'y installe commodément, lui avançant ou lui reculant sa chaise. La dame en passant devant lui s'incline légèrement; lui salue plus profondément.[...]

Pages féminines d'un autre temps... Mesdames, cessez de vous plaindre

C'était journée de la femme hier. Une belle occasion de constater que de l'eau a «au moins un peu» coulé sous les ponts depuis les années cinquante... On peut en rire.... Ou pas! Ici, un article de[...]

Pages féminines d'un autre temps...La rentrée scolaire de nos petits chéris

La rentrée, effet de nos sociétés modernes ? Que non ! Août venu, on nous bombardait déjà de "conseils bienveillants"...en 1928! Misère ! ***** CHRONIQUE MODE LA RENTRÉE DES CLASSES Ce n'est pas un pêché qu'être coquet. Au contraire, et j'aime[...]

Retour dans le temps, prise 7 ou ce que toute jeune fille devrait (ou ne devrait pas !) lire

Photo d'une vieille carte postale expédiée de Remedios, Cuba, en 1918Ah les jeunes filles, ces esprits influençables...Ainsi, se demandait-on en 1915 s'il était judicieux de leur laisser lire tout et n'importe quoi... [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.