Pages féminines d’un autre temps…L’hygiène de la femme professeur en 1913

Pixabay

Hier, sur la page Facebook des Chroniques d’une cinglée, je vous partageais ce contrat qui était offert aux institutrices québécoises dans les années vingts….

Puis voilà que, internet regorgeant de trésors, j’ai mis la main sur ce petit guide traitant de «L’Hygiène de la femme professeur, un guide pratique à l’usage de toutes les femmes qui font dans l’enseignement»… publié en 1913.

Un pur régal !

«Il peut sembler inutile – voire blessant – de recommander aux enseignantes qui doivent être des éducatrices au point de vue de l’hygiène – de pratiquer elles-mêmes une hygiène individuelle minutieuse…je ne crois pas cependant qu’il soit inutile d’insister sur ce point.

On fait généralement une toilette complète – ou à peu près – une fois ou deux par semaine au maximum. 

Ce n’est point suffisant et les enseignantes doivent savoir que, au point de vue de leur santé générale et particulièrement au point de vue de leur hygiène nerveuse, la toilette journalière complète doit être la règle parce qu’elle est l’occasion de pratiques d’hydrothérapie très simples, excellentes pour des intellectuelles. Dans les écoles normales, on laisse généralement une demi-heure avant le coucher pour la toilette du soir, une demi-heure le matin pour la toilette du jour. Ce temps est largement suffisant pour une toilette soignée si les élèves maîtresses ne l’emploient pas à d’autres occupations comme cela arrive souvent.» (Pages 31, 32)

À noter qu’un chapitre complet est consacré à l’hygiène génitale de la demoiselle… Comme quoi, on est jamais trop préparées !

Du bonbon !

Partagez avec vos proches!

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Pages féminines d'un autre temps...De l'importance des soins de beauté...même quand on est pressée

ENTRE NOUS, MADAME… SOINS DE BEAUTÉ Quand on est pressée Beaucoup de femmes ne se soignent pas le visage autant qu’elles  devraient le faire parce que le temps leur manque, soit qu’elles travaillent au dehors ou que les[...]

Pages féminines d'un autre temps...De la science exacte des causes du divorces dans les années vingts

  Et si la principale cause des divorces c'était votre mauvais caractère mesdames? Ou encore, votre (fausse?) impression d'être l'égale de votre homme ? Ou plus simplement? À cause de la prohibition ! (rien de moins!) ? En 1928, un[...]

Pages féminines d'un autre temps...

À l'heure ou j'ai moi-même le sentiment de n'avoir rien à dire ;-) ***** Mesdames, pour éviter meurtres, suicides ou divorces... CESSEZ DONC DE PIAILLER AUTOUR DE VOS MARIS! - «Qu'on brûle les mégères!» Voilà les dernières paroles, d'ailleurs[...]

Pages féminines d'un autre temps...Messieurs, êtes-vous un bon mari?

Hum! En lisant les vieux journaux, j'ai comme l'impression que ce n'est pas d'hier qu'on était pas mal moins exigeants envers les hommes qu'envers les femmes... Alors qu'en début de semaine, je partageais avec vous les trente[...]

Pages féminines d'un autre temps...Cours de préparation au mariage...au masculin

  POUR SE PROTÉGER CONTRE L'HOMME ------------------------------- «Les jeunes parisiennes viennent de former une association pour mettre à l'épreuve la sincérité des hommes qui se fiancent avec elles. Afin de s'assurer si le fiancé peut résister aux charmes des[...]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*