Pages féminines d’un autre temps…Philtres d’amour

Pixabay

Effeuiller la marguerite, vraiment, qui d’entre nous n’a jamais fait ça un jour?

On se le demande!

Vous savez! Cet «art» probablement sans âge et «des plus scientifiques» parmi tous, censé  refléter les sentiments de l’être aimé envers nous…

«Il m’aime, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout»…

Mais, quelle n’a pas été ma surprise en constatant qu’on avait rien inventé! Tout au plus, réinventé la roue peut-être?

Ci-bas, un extrait d’un livre des plus «instructifs» sur lequel je suis tombée récemment et qui, au Moyen-Âge livrait ce qui était rien de moins que le secret d’un philtre d’amour !

Garçon! Qu’on m’apporte de la moëlle issue du pied gauche d’un loup!

Et que ça saute !

*****

«Il ne suffit pas à l’homme de se faire aimer de la femme passagérement & pour une fois seulement; il faut que cela continue, & que l’amour soit indissoluble, & par ainsi il a besoin d’avoir des secrets pour engager la femme à ne point changer ou diminuer son amour. Vous prendrez donc à ce sujet la moëlle que vous trouverez dans le pied gauche d’un loup, vous en ferez une espece de pommade avec de l’ambre gris & de la poudre de Cypre, vous porterez sur vous cette pommade, & vous la ferez flairer de tems en tems à la femme, qui vous aimera de plus en plus. »

(- Les secrets merveilleux du Petit Albert, grimoire attribué à l’époque du Moyen-Âge)

Partagez avec vos proches!

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Pages féminines d'un autre temps... La crise du mariage

LA CRISE DES MARIAGES EN FRANCE *** Pourquoi on se marie moins qu’autrefois – La femme ne veut plus être un jouet -------------- Paris, 18 – Les mariages en France deviennent de plus en plus rares et, selon des [...]

Pages féminines d'un autre temps...De l'importance des soins de beauté...même quand on est pressée

ENTRE NOUS, MADAME… SOINS DE BEAUTÉ Quand on est pressée Beaucoup de femmes ne se soignent pas le visage autant qu’elles  devraient le faire parce que le temps leur manque, soit qu’elles travaillent au dehors ou que les[...]

Pages féminines d'un autre temps...L'hygiène de la femme professeur en 1913

Hier, sur la page Facebook des Chroniques d'une cinglée, je vous partageais ce contrat qui était offert aux institutrices québécoises dans les années vingts.... Puis voilà que, internet regorgeant de trésors, j'ai mis la main sur[...]

Traité culinaire à l'usage des femmes tristes - de l'art de jouer du regard

C'est probablement un secret de Polichinelle que ma bibliothèque regorge de livres aux titres les plus improbables, sur les sujets les plus contradictoires. La vérité c'est que j'aime les livres et que je suis curieuse[...]

Pages féminines d'un autre temps...De l'art de rompre par écrit et avec élégance

Alors qu'il m'arrive d'être scandalisée lorsque j'entends ces histoires de ruptures par textos, je réalise, à la lecture de vieux journaux issus tout droit des années soixante-dix...que nous n'avons vraiment rien inventé ! ***** L'ART DE ROMPRE[...]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*