Pages féminines d’un autre temps… Savoir se taire

Crédit: Pexels

SAVEZ-VOUS VOUS TAIRE?

Répondez-vous à chaque question par oui quand vous êtes nettement affirmative, par oui-non quand vous êtes dubitative, par non quand votre réponse est spontanément dubitative? 

Si «oui» obtient la majorité, nos félicitations, si c’est «oui-non» vous avez…une grippe morale qu’il faut soigner, mais si le «non» domine, c’est très grave et plein de menaces pour votre quiétude, gare aux tuiles! 

Demande :

  1. Quand dans un transport en commun quelconque ou dans la rue, une personne inconnue se met à vous raconter des tas de jolies choses, savez-vous rester silencieuse ou tout au plus répondre par monosyllabes?
  2. Quand dans l’autobus ou le tram, un incident se produit sur la plate-forme et que vous êtes à l’intérieur (donc vous n’avez rien vu), savez-vous ne pas défendre avec véhémence la personne que vous croyez innocente?
  3. Lorsque le hasard ou l’amitié vous a fait connaître un secret concernant un indifférent ou un ami, savez-vous garder le silence le plus absolu, même si vous êtes habilement cuisinée? S’il s’agit d’un indifférent. S’il s’agit d’un ami?
  4. Quand Mme X…vous a dit que Mme Y… lui a dit une nouvelle sensationnelle, mais probablement fausse, savez-vous, dans le doute, ne pas le répéter à votre tour?
  5. Quand il vous arrive une grande joie ou un grand chagrin, savez-vous ne pas les raconter à n’importe qui?
  6. Si vous êtes secrétaire de votre père ou d’un patron, vous rappelez-vous que le secret professionnel existe et le respectez-vous?
  7. Quand vous n’aimez pas une personne, savez-vous ne pas saisir toutes les occasions pour parler de ses défauts, de ses manies?
  8. Quand une amie vous dit être atteinte de tel accident pathologique, savez-vous ne pas lui raconter avec force détails que vous connaissez une personne qui en est morte?
  9. Quand on vous montre un tableau ou qu’on vous lit de la prose que vous trouvez abominable, mais dont l’auteur se trouve peut-être parmi les personnes qui vous entourent, savez-vous rester impassible?
  10. Lorsque les mots vont toujours plus vite et le ton toujours plus haut, savez-vous vous taire avant les paroles irrémédiables?
  11. Et au bridge, quand vous n’avez pas en mains les honneurs et les cartes voulues pour annoncer une couleur, savez-vous vous taire? 

(Le Petit Journal, 16 juillet 1939, page 36)

Partagez avec vos proches!

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Pages féminines d'un autre temps... La crise du mariage

LA CRISE DES MARIAGES EN FRANCE *** Pourquoi on se marie moins qu’autrefois – La femme ne veut plus être un jouet -------------- Paris, 18 – Les mariages en France deviennent de plus en plus rares et, selon des [...]

Pages féminines d'un autre temps....Miroir, miroir!

TACHONS DE NOUS VOIR COMME LES AUTRES NOUS VOIENT Interrogeons sérieusement notre miroir Il ne faut pas accuser une femme d'être vaniteuse parce qu'elle a le souci de paraître en tout temps sous son aspect le plus[...]

Pages féminines d'un autre temps...De l'art de dire non

Parfois, en lisant de vieux journaux, je me demande comment on a pu raconter de telles balivernes aux femmes un jour.... Je n'ai pas trouvé de réponse ! Mais comme par hasard, je suis tombée hier sur[...]

Pages féminines d'un autre temps...L'hygiène de la femme professeur en 1913

Hier, sur la page Facebook des Chroniques d'une cinglée, je vous partageais ce contrat qui était offert aux institutrices québécoises dans les années vingts.... Puis voilà que, internet regorgeant de trésors, j'ai mis la main sur[...]

Pages féminines d'un autre temps...Petit éloge de la modestie

Il semble que pour nous les femmes, le danger soit partout... Même dans notre bain! Au cas où vous en douteriez toujours, ce vieil article de septembre 1965 nous mettait déjà en garde ! Ève et l'actualité MODESTIE,[...]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*