Pages féminines d’un autre temps… Savoir se taire

Crédit: Pexels

SAVEZ-VOUS VOUS TAIRE?

Répondez-vous à chaque question par oui quand vous êtes nettement affirmative, par oui-non quand vous êtes dubitative, par non quand votre réponse est spontanément dubitative? 

Si «oui» obtient la majorité, nos félicitations, si c’est «oui-non» vous avez…une grippe morale qu’il faut soigner, mais si le «non» domine, c’est très grave et plein de menaces pour votre quiétude, gare aux tuiles! 

Demande :

  1. Quand dans un transport en commun quelconque ou dans la rue, une personne inconnue se met à vous raconter des tas de jolies choses, savez-vous rester silencieuse ou tout au plus répondre par monosyllabes?
  2. Quand dans l’autobus ou le tram, un incident se produit sur la plate-forme et que vous êtes à l’intérieur (donc vous n’avez rien vu), savez-vous ne pas défendre avec véhémence la personne que vous croyez innocente?
  3. Lorsque le hasard ou l’amitié vous a fait connaître un secret concernant un indifférent ou un ami, savez-vous garder le silence le plus absolu, même si vous êtes habilement cuisinée? S’il s’agit d’un indifférent. S’il s’agit d’un ami?
  4. Quand Mme X…vous a dit que Mme Y… lui a dit une nouvelle sensationnelle, mais probablement fausse, savez-vous, dans le doute, ne pas le répéter à votre tour?
  5. Quand il vous arrive une grande joie ou un grand chagrin, savez-vous ne pas les raconter à n’importe qui?
  6. Si vous êtes secrétaire de votre père ou d’un patron, vous rappelez-vous que le secret professionnel existe et le respectez-vous?
  7. Quand vous n’aimez pas une personne, savez-vous ne pas saisir toutes les occasions pour parler de ses défauts, de ses manies?
  8. Quand une amie vous dit être atteinte de tel accident pathologique, savez-vous ne pas lui raconter avec force détails que vous connaissez une personne qui en est morte?
  9. Quand on vous montre un tableau ou qu’on vous lit de la prose que vous trouvez abominable, mais dont l’auteur se trouve peut-être parmi les personnes qui vous entourent, savez-vous rester impassible?
  10. Lorsque les mots vont toujours plus vite et le ton toujours plus haut, savez-vous vous taire avant les paroles irrémédiables?
  11. Et au bridge, quand vous n’avez pas en mains les honneurs et les cartes voulues pour annoncer une couleur, savez-vous vous taire? 

(Le Petit Journal, 16 juillet 1939, page 36)

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Pages féminines d'un autre temps....Miroir, miroir!

TACHONS DE NOUS VOIR COMME LES AUTRES NOUS VOIENT Interrogeons sérieusement notre miroir Il ne faut pas accuser une femme d'être vaniteuse parce qu'elle a le souci de paraître en tout temps sous son aspect le plus[...]

Pages féminines d'un autre temps...L'égalité des sexes à la fin des années vingt

LA FEMME EST L'ÉGALE DE L'HOMME _____ Réfutation d'une femme-médecin de Chicago aux prétentions d'un savant allemand, qui veut que la femme ait servi de chaînon entre la guenon et l'homme _____ Si cela était vrai, il y a[...]

Pages féminines d'un autre temps...Ode au prince charmant

Juste destinés aux femmes les injonctions de perfection ? Oh que non ! Même le prince charmant lui-même goûtait à cette médecine  en 1934! ***** MONSIEUR, SOYEZ UN PRINCE CHARMANT À quoi rêvent les jeunes filles? Nous pouvons réaliser ce[...]

Pages féminines d'une autre époque...Êtes-vous un bon époux?

Êtes-vous un bon époux? Dimanche dernier, Monsieur, nous avons posé à votre femme une série de questions, formant une espèce d'examen de conscience, afin qu'elle sache, elle-même si, oui ou non, elle est une bonne épouse.À[...]

Pages féminines d’un autre temps…Plaidoyer pour les femmes laides

Parce que cela faisait longtemps que je ne m'étais plongée dans de vieux journaux, cet article m'a fait sourire... Comme quoi, je l'imagine, je ne suis pas la seule originale que cette terre ait portée ! Trouvé[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.