Pages féminines d’un autre temps…Savoir s’en aller

Les bonnes manières

SAVOIR S’EN ALLER

Notre époque affairée, où les heures manquent de minutes, n’admet pas qu’une visite, sauf à un ami intime, s’allonge en une causerie. Les gens mal élevés ne savent pas «s’en aller»; l’objet de leur visite étant épuisé, ils demeurent collés à leurs siège par une force qu’ils croient être la politesse et qui n’est que la gaucherine.

On nous saura toujours gré, l’objet de votre visite étant épuisé, de vous lever pour regagner la porte. Si l’on désire une prolongation de votre présence, on saura vous l’exprimer. Du moins aurez-vouis montré que vous respectez le temps d’autrui, donc que vous êtes bien élevé.

Frapper à une porte

Dans le privé on ne doit jamais entrer dans certaines pièces dont la jouissance appartient à autrui (cabinet de travail oui boudoir, chambre à coucher, cabinet de toilette) sans d’abord avoir frappé et entendu qu’on vous donnait l’autorisation d’ouvrir la porte. Par contre on ne doit jamais, même si l’on est domestique, frapper à la porte d’un salon, d’une salle à manger, d’un office ou d’une cuisine.

(Le Petit Journal, 24 octobre 1937)

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Pages féminines d'une autre époque...Êtes-vous un bon époux?

Êtes-vous un bon époux? Dimanche dernier, Monsieur, nous avons posé à votre femme une série de questions, formant une espèce d'examen de conscience, afin qu'elle sache, elle-même si, oui ou non, elle est une bonne épouse.À[...]

Pages féminines d'un autre temps...Le secret du charme

Conseil d'un expert SECRET DU CHARME (Par John-Robert Powers) Si vous avez une belle peau, on sera porté à oublier que votre bouche est trop petite ou trop grande, que votre nez est trop long ou trop court,[...]

Pages féminines d'un autre temps...Belle pour recevoir

POUR RECEVOIR, AYEZ UN VISAGE REPOSÉ *** Vous allez toutes, mes chères lectrices, recevoir ou aller chez des amis, en ces jours de Pâques. J'ai pensé qu'il vous serait agréable que je vous rappelle quelques conseils. Songez à[...]

Pages féminines d'un autre temps...La lutte aux mauvaises habitudes

Ne vous négligez pas. La nécessité de se faire belle doit survivre à la signature du contrat de mariage. Avant, la plupart des femmes veillent à mettre leurs charmes en valeur. Il serait injuste pour[...]

Pages féminines d'un autre temps...Femmes débiles, soignez-vous !

Lire les vieux journaux, je l'avoue, c'est mon plaisir coupable. Pour les trouvailles qu'on y fait, mais surtout, pour tout ce qu'on y apprend... Par exemple ? Qu'il y eut une époque pendant laquelle l'un des produits[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.