Pages féminines d’un autre temps…Savoir s’en aller

Les bonnes manières

SAVOIR S’EN ALLER

Notre époque affairée, où les heures manquent de minutes, n’admet pas qu’une visite, sauf à un ami intime, s’allonge en une causerie. Les gens mal élevés ne savent pas «s’en aller»; l’objet de leur visite étant épuisé, ils demeurent collés à leurs siège par une force qu’ils croient être la politesse et qui n’est que la gaucherine.

On nous saura toujours gré, l’objet de votre visite étant épuisé, de vous lever pour regagner la porte. Si l’on désire une prolongation de votre présence, on saura vous l’exprimer. Du moins aurez-vouis montré que vous respectez le temps d’autrui, donc que vous êtes bien élevé.

Frapper à une porte

Dans le privé on ne doit jamais entrer dans certaines pièces dont la jouissance appartient à autrui (cabinet de travail oui boudoir, chambre à coucher, cabinet de toilette) sans d’abord avoir frappé et entendu qu’on vous donnait l’autorisation d’ouvrir la porte. Par contre on ne doit jamais, même si l’on est domestique, frapper à la porte d’un salon, d’une salle à manger, d’un office ou d’une cuisine.

(Le Petit Journal, 24 octobre 1937)

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Pages féminines d'un autre temps...L'hygiène de la femme professeur en 1913

Hier, sur la page Facebook des Chroniques d'une cinglée, je vous partageais ce contrat qui était offert aux institutrices québécoises dans les années vingts.... Puis voilà que, internet regorgeant de trésors, j'ai mis la main sur[...]

Retour dans le temps, prise 5 ou de l'Art de la conversation au temps de l'avant-guerre

Crédit: IStockComplètement flagada la madame ! (comme quoi, ce n'est pas parce qu'on manque de vigueur qu'on ne prend pas la peine de chercher si un mot existe vraiment n'est-ce pas ?)...Mais quoi qu'il en[...]

Pages féminines d'un autre temps...Le secret du charme

Conseil d'un expert SECRET DU CHARME (Par John-Robert Powers) Si vous avez une belle peau, on sera porté à oublier que votre bouche est trop petite ou trop grande, que votre nez est trop long ou trop court,[...]

Pages féminines d’un autre temps…Soyez jolies mesdames !

Voilà bien ce genre de petit plaisir anodin que je ne m'autorise pas assez souvent bien qu'il ait l'art, chaque fois, de me mettre le sourire aux lèvres! Fouiner dans les vieux journaux d'époques révolues,[...]

Pages féminines d'un autre temps...Les 17 commandements à la femme qui travaille

MADAME, VOUS QUI TRAVAILLEZ N'attendez pas le dernier moment pour vous lever et ne monopolisez pas la salle de bain: d'autres que vous en ont besoin. Ne répondez pas d'un ton excédé aux questions de votre mari,[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.