Pages féminines d’un autre temps… Séduire un homme

Crédit: Pixabay

Mesdames ! Comment séduire un homme?

Voici ce qu’en disait le Photo-Journal le 11 avril 1940…

**********

LES CONSEILS DE JOSETTE

*****

Pour capturer un homme, la femme doit être aussi changeante qu’un caméléon

*****

Pour plaire aux hommes, deux personnalités différentes suffisent à peine. – Il faut savoir parler et se taire, s’habiller élégamment mais éviter le luxe. – Malgré cela, les donzelles se morfondent souvent à faire de vains efforts.

*****

Les hommes recherchent surtout les beautés naturelles

*****

Ils veulent de belles femmes mais ils leur reprochent les moyens artificiels qu’elles prennent pour s’embellir.

*****

Il est souvent facile de plaire aux hommes pour quelque temps, mais il est difficile de retenir longtemps leur attention, si l’on garde toujours la même personnalité. Ce sont des êtres qui aiment le changement, et ce qu’ils veulent c’est du «deux dans un»! Ce qui revient à dire que, pour leur être agréable d’une façon permanente, il faudrait être changeante comme un caméléon et posséder au moins deux personnalités…sinon plus.

Avouons qu’il est parfois ardu pour Zélie, Catherine ou Marichette de se mettre à la hauteur de la situation et des exigences de ces messieurs. Il y en a qui perdent leur latin à faire de vains efforts dans le but de leur plaire. C’est que la concurrence est grande. Et ce que ces messieurs trouvent chez l’une, ils ne le trouvent pas chez l’autre.

Comment voulez-vous qu’une pauvre fille se comporte devant ce dilemme?

Il est impérieux, dans la plupart des cas, que la jeune fille ait le teint clair, la taille svelte, les cheveux soyeux et d’une belle couleur et enfin une apparence irréprochable, que la nature l’ait ainsi douée ou non. Il ne faut pas que son teint paraisse artificiel et qu’il annonce l’emploi exagéré des produits de beauté. Ces belles boucles d’or qu’ils admirent ne sont plus admirables du tout, mais au contraire condamnables, dès qu’ils savent que la teinture en bouteille les a effleurées.

Si la prétendue est habillée élégamment, elle fera une très bonne impression sur son ami, mais s’il la voit habillée trop luxueusement, il se peut qu’il prenne un jour la poudre d’escampette, car il n’a pas le courage de lui demander de se promener dans sa bagnole ou d’aller manger un «hot dog» avec lui au petit restaurant du coin.

Il y a d’autres choses à considérer aussi. On demande à une jeune fille d’être gaie et encourageante, mais non pas de rire comme une hyène à propos de rien et de s’abandonner à une hilarité hystérique. On la veut vivace et joyeuse, mais il ne faut pas qu’elle gambade ici et là comme un singe sur un bâton.

Il est bien entendu que la plupart des hommes aiment sortir, danser ou fréquenter les cabarets de temps à autres, mais ce qu’ils ne peuvent tolérer, c’est que leur belle, en entendant la sonnerie qui annonce leur visite, s’amène à la porte, le chapeau sur la tête et demande à brûle-pourpoint: «Où allons-nous manger ce soir?»

Une jeune fille qui s’avise de marchander le prix d’un dîner, ou le prix d’un siège au théâtre, lorsqu’elle est accompagnée de son ami, commet une grave erreur, car elle met celui-ci dans une situation embarrassante. Mais il ne faut pas non plus qu’elle prenne l’initiative contraire et qu’elle l’induise à vider son porte-monnaie chaque fois qu’il sort avec elle. Un homme aime bien délier les cordons de sa bourse de temps en temps, mais il ne tient pas à se faire dépouiller de tout ce qu’il a.

Il est indispensable qu’une jeune fille sache parler un peu mais pas trop; qu’elle ait une conversation intelligente mais pas trop animée. Le sens de l’humour ne nuit pas non plus. Bienheureux ceux qui la possèdent. Elle évitera surtout de paraître poursuivre son ami de ses attentions. Avec toutes ces exigences contradictoires, il n’est pas étonnant que les maris soient souvent désappointés dans leurs femmes.

(Photo Journal, 11 avril 1940, page 9)

Partagez avec vos proches!

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Pages féminines d'un autre temps...Des hanches qui doivent être féminines

MESDAMES, VOS HANCHES DOIVENT ÊTRE FÉMININES Les possibilités de la culture physique dans la transformation des différentes parties du corps sont aujourd’hui fort heureusement de plus en plus reconnues. À celles de mes lectrices qui auraient encore quelques[...]

Pages féminines d'un autre temps...De l'art d'être un bon époux

Fouiner dans les vieilles pages jaunies du passé - c'est probablement le secret le moins bien gardé de l'univers! -  c'est indéniablement mon plaisir coupable. Aussi, alors que la plupart du temps, ces vieilles règles[...]

Pages féminines d'un autre temps...Madame, êtes-vous une bonne épouse?

Le secret du bonheur dans un couple? En 1936, on dévoilait les secrets de cette «recette magique» visant à nous assurer d'être une bonne (et parfaite?) épouse ! Mesdames, prenons des notes ! Ici, la recette en[...]

Pages féminines d'un autre temps...De l'importance de demeurer attrayante

ENTRES NOUS, MADAME... "Mesdames, c'est un devoir pour vous de soigner votre beauté, d'être prévoyantes, et de faire votre possible pour rester jeunes et attrayantes. Faute de soins, et souvent avant l'âge, la flétrissure du visage[...]

Pages féminines d'un autre temps...La femme qu'on ne doit pas épouser

Lire de vieux journaux, ça a toujours cet effet de faire ma journée ! Ici, dans Le Petit journal du 13 février 1955, l'un des «meilleurs psychologues français» met en garde les hommes sur les[...]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*