Pages féminines d’un autre temps…Vous avez dit comme dans un corset trop serré?

Crédit: Pexels

Lire les vieux journaux, ah ce qu’on aime ça n’est-ce pas ?

Même si parfois, ça donne aussi envie de crier !

***********************

IL EST PLUS DIFFICILE AUX COUTURIERS DE CHANGER LES MANNEQUINS QU’AUX FEMMES DE MODIFIER LEUR ANATOMIE

—-

Pour s’adapter à la mode printanière la taille féminine doit changer. 

Selon les derniers décrets énoncés par les maîtres de la mode, on apprend que les épaules seront plus étroites de 3 1/2 pouces, que la poitrine sera plus haute et plus ronde tandis que la taille s’affinera et que les hanches s’arrondiront.

La femme soucieuse de se tenir à la page pourra prendre les directives de cette mode nouvelle, en regardant les mannequins des vitrines des grands magasins.Déjà on observe un grand changement dans ce domaine.

Les huit fabricants de mannequins du Canada prétendent qu’il est plus facile de changer la taille des femmes que celle des mannequins.

« Une femme peut maigrir en faisant de la culture physique ou en faisant de l’exercice », dit un des directeurs de la « Display Supplies » de Toronto. Elle peut aussi améliorer sa taille, en portant une bonne gaine ou un corset bien approprié. Mais un mannequin, une fois fabriqué, ne peut pas changer et doit demeurer tel jusqu’à ce qu’il soit brisé.

Les femmes n’aiment pas voir aux étalages, des robes nouvelles sur des mannequins démodés, prétendent les experts de la mode.

« Les clientes surveillent les vitrines comme des vautours… » dit John Frost, étalagiste de Vancouver. « Si les canons de la mode exigent une poitrine haute et des épaules arrondies, ainsi doivent être fabriqués les mannequins . »

Actuellement, il se fait un travail ardu et fiévreux chez tous les fabricants de mannequins du Canada, afin de pouvoir terminer à temps les mannequins nouveaux pour l’exposition du printemps.

« Voici le travail que nous devons rapidement exécuter », dit Art Bringham. « Pour complaire à la mode » la ligne nouvelle sera descendante, sauf en ce qui concerne la poitrine. Les épaules seront tombantes, la taille un peu descendue, tandis que la poitrine remontée.

Les mannequins

Il doit donc en être ainsi pour les mannequins et comme les mannequins sont fabriqués sur commande pour chaque magasin, le style initial est décidé par le département de promotion.

« Les acheteurs ont le choix entre deux genres de moule » dit l’étalagiste William Brown. « Ils peuvent suivre l’influence de la mode française, un peu extravagante, ou copier le style américain, plus modéré et conservateur. Lorsque le choix est fait, nous commençons notre travail. »

(Photo-Journal, 27 janvier 1949, page 3)

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Pages féminines d'un autre temps...L'hygiène de la femme professeur en 1913

Hier, sur la page Facebook des Chroniques d'une cinglée, je vous partageais ce contrat qui était offert aux institutrices québécoises dans les années vingts.... Puis voilà que, internet regorgeant de trésors, j'ai mis la main sur[...]

Pages féminines d'un autre temps... Le danger est partout mesdames! ou Comment résister aux hommes

Parce que ces perles sont à mes yeux un peu comme quelques clins-d’œil du passé. Mais surtout, parce qu'à travers eux, j'ai comme l'impression de trouver des fragments de Lucienne, mon arrière-grand-mère qui a vécu dans[...]

Retour dans le temps, prise 7 ou ce que toute jeune fille devrait (ou ne devrait pas !) lire

Photo d'une vieille carte postale expédiée de Remedios, Cuba, en 1918Ah les jeunes filles, ces esprits influençables...Ainsi, se demandait-on en 1915 s'il était judicieux de leur laisser lire tout et n'importe quoi... [...]

Pages féminines d'un autre temps... Soyez jolies mesdames! (prise 2)

SOYEZ JOLIES MESDAMES! * Cils et sourcils * Des sourcils fournis et bien arqués, de beaux cils brillants et sains sont la parure de l’œil. L’œil n’est pas joli par lui-même, ce sont les cils et les sourcils[...]

Pages féminines d'un autre temps...La rentrée scolaire de nos petits chéris

La rentrée, effet de nos sociétés modernes ? Que non ! Août venu, on nous bombardait déjà de "conseils bienveillants"...en 1928! Misère ! ***** CHRONIQUE MODE LA RENTRÉE DES CLASSES Ce n'est pas un pêché qu'être coquet. Au contraire, et j'aime[...]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.