Par Riverside je me suis laissée aspirer…et inspirer

Ce matin, en venant au travail les écouteurs bien calés sur les oreilles, je me suis mise à écouter cette chanson en boucle, comme il m’arrive parfois de le faire.

Et, un peu comme si je m’étais laissée prendre dans les filets de quelques mélodies…j’ai eu comme le sentiment de me dissoudre…

Parfois, je me dis que même si nous sommes tous un peu différents, nous sommes un peu étrangement tous un peu pareils en même temps.

Aussi, que ce soit pour écrire, peindre, inventer, créer, on a tous cet élément déclencheur qui un peu comme une étincelle vient allumer le feu de l’inspiration. Pour ma part, la musique vient me chercher d’une façon incroyable! Parfois même, ce sont des dizaines de billets à écrire qui jaillissent littéralement dans ma tête.

Et vous ? Qu’est-ce qui vous allume?

Partagez avec vos proches!

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Un panier d'étoiles pour la route

J'avais déjà abordé le sujet dans une chronique le printemps dernier, alors que je parlais du fait qu'une quantité incroyable de personnes passait dans nos vies, une infime minorité d'entre elles ayant le potentiel d'y[...]

L'amour un jour, l'amour toujours

Et oui! Je l'avoue ! Il y a en moi une incorrigible idéaliste qui ne peut s'empêcher de craquer devant les histoires d'amour sur lesquelles on tombe parfois. Celles-ci semblant clairement sorties de l'imaginaire d'un romancier[...]

Odeur de deuil

Pourquoi ais-je tant de peine à écrire mes chroniques ces jours-ci ? En raison de la bronchite que j'ai rapportée de vacances, ignorante de l'usage qui aurait plutôt suggéré que je rapporte des souvenirs et[...]

Wild de Jean-Marc Vallée ou la croisée des chemins sur 1700 kilomètres

La période du congé des fêtes m'a toujours semblé relever du concept paradoxal ! Parce que loin du repos suggéré par le mot «congé» - je parle pour moi en fait ! - je me[...]

Comment les pires moments de notre vie font de nous ce que nous sommes

Un peu comme dans un effet de synchronicité alors que pas plus tard qu'en début de semaine je parlais du livre de Benacquista qui suscitait la réflexion sur cette envie qui est parfois la nôtre[...]



2 commentaires sur “Par Riverside je me suis laissée aspirer…et inspirer

  1. La musique m’a toujours allumé.
    Je nàurais jamais imaginé qu’à 70 ans, le silence l’allume tout autant.
    Le gôut d’écrire me prends toujours quand je circule en auto…

    1. Bonjour Roseline ! C’est vrai que le temps passé en voiture est souvent porteur lorsqu’il est question d’inspiration ! Du temps qui n’est jamais vraiment perdu !

      Marie

Les commentaires sont fermés.