Par Riverside je me suis laissée aspirer…et inspirer

Ce matin, en venant au travail les écouteurs bien calés sur les oreilles, je me suis mise à écouter cette chanson en boucle, comme il m’arrive parfois de le faire.

Et, un peu comme si je m’étais laissée prendre dans les filets de quelques mélodies…j’ai eu comme le sentiment de me dissoudre…

Parfois, je me dis que même si nous sommes tous un peu différents, nous sommes un peu étrangement tous un peu pareils en même temps.

Aussi, que ce soit pour écrire, peindre, inventer, créer, on a tous cet élément déclencheur qui un peu comme une étincelle vient allumer le feu de l’inspiration. Pour ma part, la musique vient me chercher d’une façon incroyable! Parfois même, ce sont des dizaines de billets à écrire qui jaillissent littéralement dans ma tête.

Et vous ? Qu’est-ce qui vous allume?

Partagez avec vos proches!

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

L'amour un jour, l'amour toujours

Et oui! Je l'avoue ! Il y a en moi une incorrigible idéaliste qui ne peut s'empêcher de craquer devant les histoires d'amour sur lesquelles on tombe parfois. Celles-ci semblant clairement sorties de l'imaginaire d'un romancier[...]

Jouer avec les mots au Métropolis Bleu

On le sait: printemps rime toujours avec Métropolis Bleu, un festival que j'adore ! Et un petit bonheur qui cette année, se déroulera du 22 au 28 avril prochain. Bien sur, j'y serai ! Et j'assisterai même à[...]

Lettre d'outre-tombe

Mai, ça rime toujours un peu avec la fête des mères. Une fête qui, si elle a eu lieu le 10 mai dernier en Suisse, en Belgique, en Espagne, au Danemark, aux États-Unis ainsi qu'ici[...]

Mes coups de cœur livresques à offrir...ou à ne garder que pour soi

Et oui! C'est un secret de Polichinelle que Noël est à nos portes ! Et avec lui, la sempiternelle question de savoir ce que nous offrirons à nos proches. Et comme chaque année, mon amie Carla[...]

Les mots qui viennent par fragments désordonnés

  En pause, je ne cesse de me dire que c'est sans doute le meilleur moment que je ne trouverai jamais pour écrire... Et pourtant ! Je tourne en rond, comme tentant désespérément de me trouver encore[...]



2 commentaires sur “Par Riverside je me suis laissée aspirer…et inspirer

  1. La musique m’a toujours allumé.
    Je nàurais jamais imaginé qu’à 70 ans, le silence l’allume tout autant.
    Le gôut d’écrire me prends toujours quand je circule en auto…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*