Parce qu’avec un livre, nous ne sommes jamais seul…

 

Crédit: IStock

Ouf! En congé depuis près d’une semaine, je réalise combien j’ai laissé les choses s’accumuler…

Un peu comme si en cours de route, je m’étais complètement laissée engloutir par le flot du quotidien…

Tous ces livres, par exemple, qui jonchent ma table de chevet. Dont la lecture de plusieurs d’entre eux a été entamée mais jamais terminée… Des livres dont bien sur, je ne peux me résoudre à me départir sans les avoir lu en entier! La seule option qui me reste consistant peut-être à m’inscrire à quelques programmes d’auto-exclusions de toutes les librairies de ce monde…

Même virtuelles!

Et peut-être aussi de modifier légèrement la liste de suggestions de cadeaux, remise discrètement à mon mari. Une liste qui bien sur, comporte presque exclusivement des…titres de livres!

Misère!

Bien que l’option de l’auto-exclusion mérite réflexion, j’ai plutôt décidé de me plonger dans tous ces univers livresques, histoire de me désintoxiquer d’un quotidien ou tout tourne trop vite! Au point d’avoir l’impression parfois d’en perdre la boule!

Alors voilà ce que je vous propose! Lire tous ces livres et vous les présenter. Et qui sait? Peut-être certains d’entre eux vous appelleront-ils?

****

Et parce que le tirage du livre « Novembre veut ma peau » m’a inspiré, j’ai pensé réitérer l’expérience. Et faire tirer un autre livre, parmi les auteurs des commentaires reçus d’ici le 10 décembre.

Petite différence cette fois-ci?

Le ou la gagnante aura le choix du livre qu’elle recevra, parmi tous les livres dont je vous parlerai d’ici là. Histoire de vous donner le goût de commenter d’une part. Mais surtout, histoire de me motiver moi-même à venir à bout de cette montagne livresque qui n’attend que moi!

Et puis je l’avoue ! Cette idée de partager les livres, comme avec des amis,  je trouve cela vraiment génial !

Alors? On les fait voyager ces livres?

 

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Jouer avec les mots au Métropolis Bleu

On le sait: printemps rime toujours avec Métropolis Bleu, un festival que j'adore ! Et un petit bonheur qui cette année, se déroulera du 22 au 28 avril prochain. Bien sur, j'y serai ! Et j'assisterai même à[...]

Écrire comme on respire

Photo: Paris Match (Simenon écrivant l'un de ses romans) Mais comment font-ils, ces écrivains qui parviennent à écrire comme ils respirent ? Au quotidien, un nombre incalculable de pages.... Vous savez ? Un peu comme la très[...]

Les faire taire, Ronan Farrow

Ce livre, j'avais tellement hâte de le lire! Parce qu'au delà de l'enquête journalistique qui a tout du triller policier, cette histoire est incroyablement collée à l'actualité. Cela alors que se tient justement à New-York[...]

Pour le plaisir de lire

Avec l'arrivée du printemps et avec lui, l'idée des vacances à venir, j'ai du coup envie de me lancer toute entière dans mon plaisir coupable: la lecture ! C'est pourquoi je suis plongée ces jours[...]

Ni vues, ni connues: Panthéon, histoire, mémoire: où sont les femmes?

C'est un secret de Polichinelle: j'adore les livres! Plus encore les beaux livres. Aussi, lorsque je suis tombée sur celui-ci au dernier Salon du livre, il était pratiquement prévisible que j'y succombe. Un collectif,[...]

4 commentaires sur “Parce qu’avec un livre, nous ne sommes jamais seul…

  1. Je ne sais que dire, depuis que mes enfants ne vivent plus ici, j’ai récupéré une pièce qui est devenue une bibliothèque. Maintenant je choisis des livres dont le format est modeste d’autant plus que j’ai une autre bibliothèque constituée de « livres à lire ». Je suis donc en train d’apprendre à ne plus acheter de livres, j’ai une réserve qui pourrait suffire pour les dix ou vingt prochaines années!

    Je lirai avec joie vos commentaires sur vos lectures mais je souhaite laisser la chance à d’autres d’acquérir ces livres!

    Charmante idée que celle de vous auto-exclure des librairies. Allez plutôt d’un café à l’autre pour y lire vos livres déjà acquis! Je me dis qu’il y a un café pour chaque livre!

    Grand-Langue

    1. Si vous avez carrément une pièce dédiée à vos livres, j’avoue que je me sens moins seule avec ma « maladie » 🙂 (et malheureusement, ça se soigne plus ou moins bien !) J’adore vraiment cette idée de trouver un café pour chaque livre ! Ou comme Étoile plus bas, de les laisser au hasard de ma route pour les personnes qui les trouveront.

      Une bonne journée à vous !!

      Marie

  2. Je lis beaucoup et j’ai une pile de livres à lire. J’en reçois en cadeau,et j,en achète aussi.Mais je me limite mieux maintenant.J’étais un peu fofolle lorsque j’entrais dans une librairie.J’ai changé beaucoup ma vie et je ne veux plus m’encombrer de trop de superflus.Souvent je donne mes livres après les avoir lus.Je me dis autant en faire profiter à d’autres.J’aime bien l’idée de grand-langue: aller dans les cafés pour lire. Et qui sait laisser notre livre sur un banc avant de partir afin qu’il puisse voyager.merci Marie.J’aime bie ta nouvelle idée de tirage.

    1. Mon malheur lorsque j’arrive dans une librairie c’est que je me laisse carrément porter par l’inspiration du moment. Je peux ressortir avec pleins de livres que je n’avais jamais pensé lire (au diable la liste qui repose patiemment dans mon sac !)

      Mais j’avoue que cette idée de faire voyager les livres en les faisant tirer, j’adore !! Tiens ! Le dernier est parti hier pour la France ! C’est génial non ?

      Une bonne journée à toi Étoile !

      Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.