Parce que tout est mouvement

Crédit: IStock

Voilà bien plusieurs jours que je me dis qu’il faudrait bien que je me pose – au moins deux minutes – pour écrire quelque chose.

N’importe quoi qui puisse faire taire en moi cette petite voix, ce sentiment qui me dit que je suis peut-être  arrivée au bout de quelque chose.

D’avoir fait le tour en somme !

Car en un peu plus de quatre ans, c’est 900 billets que j’aurai écrit ici.

Au fil des jours.

Au gré de mes humeurs.

Un peu au hasard par moments.

Mais surtout, incertaine la plupart du temps, de ce que ça allait donner.

Un peu comme un long, très long colliers dont j’aurais enfilé les perles une à une. Mais qu’il me faudra bien finir par me résoudre à attacher.

Mais la vérité, c’est que ma vie a bien changé depuis ! Et que ces mots qui ont semblé couler comme un flot pendant un long moment, semblent s’être apaisés… Et que prise dans la gestion du quotidien, j’ai l’impression d’avoir perdu mon inspiration quelque part dans mes cartons de déménagement !

Alors voilà ! Je vous dis merci à tous ! Merci à Delphine, cette lectrice avec qui j’ai échangé par courriels pendant près d’un an avec l’impression d’avoir au bout de mon clavier presque un miroir tant ce que nous vivions à ce moment était semblable à certains égards. Je dis merci à Marjo pour ses commentaires et ses encouragements. À Marie-Adrienne avec qui j’échange encore parfois. À Guen à qui j’enverrai probablement un petit mot un de ces quatre matins ! À Étoile à qui je souhaite le meilleur ! À Carina à qui j’ai promis que nous le prendrions bientôt ce petit café entre quatre yeux ! Même si, j’en ai souvent l’impression, le temps me semble parfois tout avoir de ces grains de sable que nous peinons à retenir entre nos doigts…

Je dis également merci à vous tous(tes) qui au cours des quatre dernières années, avez «atterri» dans mon salon virtuel alors que vous cherchiez bien autre chose ! (Ou rien du tout ! Qui sait !) Grâce à vos commentaires et réflexions, vous m’avez fait me sentir moins seule sur ce petit bateau trop souvent balloté par le vent et qu’on appelle la vie!

*******

Voilà bien plusieurs jours que je me dis qu’il faudrait bien que je me pose – au moins deux minutes – pour écrire quelque chose.

Pour au moins terminer ce billet, que j’ai commencé à écrire il y a quelques semaines déjà, et pour lequel je ne suis pas parvenue à me convaincre de mettre le point final. Parce que le mot « final », ça sonne un peu comme « irréversible » n’est-ce pas? Ou comme « deuil »…!

Ça fait peur.

Alors voilà !

Si on se disait tout simplement « À la prochaine » ?

Ailleurs.

Autrement.

(Ajout) Il se pourrait bien que j’aie quelque chose de nouveau à raconter un moment donné ! N’hésitez pas à vous inscrire aux mises à jour en entrant votre adresse de courrier électronique dans la section de droite (section « Recevez les dernières nouvelles »). Qui sait ou mes nouvelles aventures m’amèneront ! 😉

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Là ou on commence à s’impatienter !

Bon ! Suis-je la seule à trouver que l’auteure de ce blogue se permet quelques libertés en nous faisant ainsi mariner avec son histoire ??? Qu’elle se cache derrière mon identité pour raconter ses péripéties[...]

Mutinerie

Bon, ça suffit les folies ! Vous aurez sans doute compris, amis lecteurs, que l’auteure de ce blog s’est jusqu’ici cachée derrière mon identité, moi Marie-Quatre-Poche, afin de vous raconter l’histoire de sa famille, la[...]

Monde parralèle

Ces temps-ci, je me questionne un peu (ce qui est loin d'être nouveau, n'est-ce pas?) Voilà plus de quatre ou cinq mois maintenant que je n'ai reçu aucun commentaire et cela, peu importe le sujet que[...]

Là ou on entend des voix...

Bon, elle nous la fait dans le genre « Adieu monde cruel ! » maintenant !!! Ainsi, Madame, après nous avoir raconté ses histoires à dormir debout, une fois le poisson bien hameçonné, décide-t-elle tout[...]

Effet du hasard ou clin d'oeil du ciel ?

Écrire un livre, j'imagine, ça réserve son lot de surprises en cours de route ! Et force m'est d'avouer aujourd'hui que des surprises, l'aventure m'en a réservé de belles. Ce matin par exemple, alors qu'il m'est arrivé[...]

4 commentaires sur “Parce que tout est mouvement

  1. Merci Marie pour tes jolis billets, pour tes commentaires agréables et ta générosité. Car pour publier, il faut être généreux.

    J’ai hâte de te relire… en librairie qui sait ou sur mon blogue.

    De belles aventures t’attendent, j’en suis certaine.

    Mes amitiés,

    Caroline alias Fleur d’âme 🙂

    1. Merci Caroline ! Tu es tellement gentille ! C’est certain que j’irai jeter un œil sur ton blogue de temps en temps. Et puis c’est sur que je n’ai pas fini d’écrire: j’ai un livre à finir n’est-ce pas ? 😉 D’ailleurs, à ce sujet, j’ai trouvé quelques ressources qui pourront m’aider. Et puis, je suis tombée sur plein de nouveaux détails sur ma famille en fouillant un peu partout. Imagines ! En écrivant à la Ville de Messines d’où vient ma famille paternelle, j’ai reçu en retour un courriel d’un cousin de mon père que je n’avais jamais connu. Son grand-père était le frère de mon grand-père. Et leurs parents, nos arrières-grands-parents communs. J’en saurai sans doute plus sur eux, précisément. Cet arrière-grand-père, Joseph, mort frappé par un éclair en 1922. Et sa femme, Victoria, qui lui a survécu jusqu’en 1938…avec 17 enfants, dont certains sont morts de la grippe espagnole notamment. Je n’en suis clairement pas au bout de mes surprises 🙂

      Alors clairement, j’ai besoin d’une pause de venir écrire ici, faute de quoi je n’aurai jamais le temps de réaliser ces autres choses qui me tiennent à cœur. Mais il n’est pas dit que je ne reviendrai pas mettre mon grain de sel un moment donné 😉

      Marie-Josée xx

  2. Bonjour Marie,

    J’ai été plusieurs jours absente – perte d’une amie de plus de 30 ans – qui est joue, maintenant, dans la Grande Galaxie.

    Que lis-je ce matin ? Des journées sans tes billets ? Il va falloir bien des matins pour perdre le bonheur que j’avais de venir prendre mon café – mon premier – en ta compagnie.

    J’espère – moi aussi – te retrouver en librairie. Lorsque ça arrivera – parce que ça va arriver, j’en suis certaine – il faudra que tu nous le dises ici sur ton blogue.

    En attendant ce livre – et peut-être comme tu nous le fais espérer – d’autres billets – je te souhaite tout plein de beaux moments avec les tiens, du temps pour ton livre, et plus encore.

    Merci pour ces touchants matins passés en ta compagnie. Il y a des jours – tout particulièrement lorsque je savais mon amie qui était une grande soeur pour moi celle que je n’ai pas eue en phase terminale, où te lire m’a fait tellement de bien.

    Bonne continuité belle amie !

    Tendresse,

    Marjo xx

    1. Bonjour Marjo ! Comme je suis contente de te lire (et désolée que tu aies perdue ton amie 🙁 Je t’envoies toutes mes pensées..

      Bien sur, j’essaies de me convaincre que je ne viendrai plus écrire ici mais il se peut que je flanche à l’occasion 🙂 C’est seulement que depuis un moment, j’ai l’impression de ne plus avoir de fil conducteur dans mes écrits et de me chercher un peu. Résultat: moins d’interaction avec les lecteurs…

      Et puis, pour écrire (mon livre), je le réalise, ça prend de la solitude. Et venir écrire ici, c’est clair que j’ai souvent beaucoup de misère à ne pas tout raconter le processus de mon livre – et les punchs ! – ce qui enlèverait bien des surprises lorsqu’il arrivera enfin sur les tablettes ce foutu bouquin !

      Mais clairement, j’ai des idées pour un autre blogue. Peut-être un site qui se consacrerait exclusivement à la littérature?Parce que le sujet « livres », je l’ai laissé un peu de côté ici. Ou encore, un blogue qui parlerait de coups de coeur pour mieux vivre, pour se rendre la vie plus douce, de personnes inspirantes, etc… Bien sur, le concept reste à définir et j’aimerais bien avoir des co-blogueur cette-fois ci pour partager cette aventure (l’invitation est lancée !!). Comme tu vois, ça mijote sans cesse dans ma tête c’est pourquoi j’ai le goût de laisser une ou plusieurs de ces idées prendre leur envol. Qui sait ce que ça donnera ?

      Mais c’est certain que je viendrai le dire ici, afin de faire le lien avec le nouveau blogue. Comme quoi, il ne faut pas hésiter à s’inscrire pour recevoir les dernières nouvelles. Ou bien, juste m’envoyer un petit mot à chroniquescinglees(at)gmail.com et j’enverrai un mot pour annoncer que mon nouveau blogue est en ligne lorsque ce sera le cas !

      Ce n’est qu’un « À bientôt! » 😉

      Marie xx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.