Parce qu’on vient tous de quelque part…

Vous ais-je déjà parlé de ma mère ? J’imagine que non car je puis vous affirmer sans l’ombre d’un doute que vous vous en souviendriez !

Toute femme a sans doute avec sa mère (dites moi que c’est le cas sinon je vais être vraiment mais alors là, vraiment très déprimée !) une relation qui bien que teintée d’un mélange de respect et d’admiration peut parfois être aussi le reflet de ce à quoi on ne veut surtout pas ressembler !

La mienne, aussi loin que je me souvienne, a toujours été le genre de femme ayant beaucoup de difficulté à identifier ses propres rêves et désirs et laissant plus souvent qu’autrement la vie décider pour elle. Ce qui a fait que j’ai par conséquent été plus une mère qu’une fille pour elle. Et avec l’arrivée de la quarantaine pour moi et l’accusé d’un diagnostique de Parkinson pour elle, disons que je me sens un peu moins missionnée pour être la mère de qui que ce soit, autre que mon fils, ayant découvert que j’étais bien incapable de supporter tout le poids du monde !

Le problème c’est que ma mère a bien souvent l’art bien à elle de faire sortir mon côté cinglé dans toute sa splendeur !

Sa dernière invention ?

Pour faire une histoire courte et vous mettre en contexte, imaginez que depuis que j’ai fait retirer mon stérilet (une autre histoire que je vous raconterai peut-être plus tard), mes règles sont pas mal déprogrammées même si ça s’était tout de même placé depuis, avec un cycle court mais tout de même régulier. Sauf que là, j’ai juste eu une pause de 10 jours entre deux invasions des rouges.

J’appelle donc ma mère pour voir si ça lui était déjà arrivé (à qui d’autre peut-on demander ce genre de question qu’à sa mère ???) Savez-vous à quoi elle a pensé ??? Que c’était peut-être un début de M-É-N-A-U-P-A-U-S-E !!!

En plus d’être traumatisée par tout ce qui se passe dans ma vie avec l’arrivée de mes 40 ans (remise en question du couple, de ma carrière, de mon avenir), elle a trouvé le moyen d’enfoncer le clou un peu plus !!! Disons que si j’avais pensé ne serait-ce qu’un instant qu’elle pouvait me remonter le moral, j’ai assurément fait fausse route :-)))) (Un autre indice que ça ne marche pas dans ma tête !)

Ha les mères ! Et dire que mon fils écrira peut-être un jour un blogue racontant les péripéties de la sienne !

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Guerre de tranchées

Avez-vous entendu parler d'Amy Chua, cette professeure de Droit de l'Université Yale qui a publié récemment un livre sur les compétences parentales des mères chinoises qui selon elle, nous surpasseraient haut la main,[...]

Là ou on plonge

Je suis excitée !Pourquoi ? Parce que demain, journée de l'Armistice, j'aurai congé et que depuis un mois, je fantasme devant cette idée que cette journée me sera toute entière consacrée à écrire ! Pour[...]

L'automne, la rentrée et le retour de la folie du quotidien ou l'éternel combat

Je ne sais pas ce qui s'est produit ces derniers jours mais tout d'un coup, j'ai comme ce sentiment inexplicable que l'air autour de moi se soit comme raréfié. Alors que la semaine dernière, dans la[...]

Quand le film est triste

Je ne serai pas la première à le dire, sans doute ! À savoir que les enfants ont cet art bien à eux de nous poser ces questions auxquelles nous ne sauront que répondre... Quatre heure[...]

Retour aux vraies affaires

  Plus que trois paies avant Noël ! Vous l’avez sans doute déjà entendue cette petite phrase en apparence banale. Mais qui chaque fois que je l’entends, à immanquablement pour effet…de me stresser ! Si je vous[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.