Postcrossing, le monde dans sa boîte aux lettres

«Le bonheur est une petite chose que l’on grignote, assis par terre, au soleil.» (- Jean Giraudoux)

J’en ai parlé quelques fois, ici et  notamment. Ce plaisir qui peut sembler un peu démodé d’envoyer des cartes postales. Une activité qui semble certainement un peu oubliée dans notre monde de textos, de courriels et d’apéros en mode virtuel qui est aujourd’hui le nôtre. Un petit plaisir que j’ai néanmoins moi même ré apprivoisé il y a quelques années lorsque je me suis inscrite à ce mouvement de Postcrossing qui permet à ses membres d’envoyer et de recevoir des cartes postales de partout sur la planète.

C’est ainsi que depuis 2014, j’ai du envoyer et recevoir quelque chose comme 2,000 cartes postales des pays les plus divers, France, Espagne, Russie, Afrique du Sud, nommez-les tous! Et que, j’ai par ricochet entamé des échanges plus suivis avec certains amateurs, du Québec comme de France et de République Tchèque avec qui j’ai pu échanger cartes postales, sachets de thé et autres babioles. Tous soudainement réunis à travers ce plaisir d’écrire au sujet de la pluie et le beau temps., mais surtout de cette passion commune pour l’épistolaire.

Pour la petite histoire, le mouvement qui a vu le jour en 2005 a été crée par deux amis portugais, Paulo Magalheas et Ana Campos qui, dans leurs temps libres, ont eu cette idée de mettre sur pied un site internet ou ils pourraient rejoindre d’autres amateurs de cartes postales comme eux. Ils étaient loin de se douter à l’époque que le phénomène allait prendre autant d’ampleur, c’est le moins que l’on puisse dire! Tellement qu’en décembre 2018, c’était rien de moins que 50 millions de cartes postales qui avaient ainsi été échangées à travers le monde.

J’en parle aujourd’hui parce que vendredi, s’est produit un événement un peu particulier. L’envoi de la millionième carte postale en partance du Canada. Et, je ne vous cache pas mon excitation d’avoir été la chanceuse ayant remporté ce «trophée» alors qu’une grande partie des membres canadiens étaient aux aguets, chacun espérant obtenir ce fameux CA-1,000,000!

Et, j’en parle aussi ce matin parce qu’en cette période de confinement, tous autant que nous sommes encabanés chacun chez-nous en «distanciation sociale», le fait de trouver une carte postale dans sa boîte aux lettres, c’est un petit plaisir qui prend réellement tout son sens.

En terminant vous vous demandez ou a été envoyé ce millionième envoi Canadien ?

Taiwan! L’image de la carte postale que j’ai choisie est celle qui accompagne ce billet.

Alors si ça vous dit de vous joindre au mouvement, n’hésitez pas, ne serait-ce que deux secondes !

Les mots s’envolent et les écrits restent!

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Dessines moi une rose, disait le petit Prince

« C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante. » (Le petit Prince, Saint-Exupéry) Je sais ! Je m'étais dit que je profiterais de juillet pour prendre une pause de[...]

Les petits bonheurs

«Le bonheur est une petite chose que l'on grignote, assis par terre, au soleil.» (- Jean Giraudoux) Le bonheur, bien souvent ça se révèle dans les petites choses. Loin des recettes. Qu'on se le dise ! C'est pourquoi j'ai[...]

J'aime...

L'été, on le sait, ça donne envie de flâner sur la terrasse, avec un café au lait et un bon journal ! Alors un peu comme une ode aux petits bonheurs, inspirée par ce billet de[...]

La recherche du temps perdu. En avoir...Ou pas !

Comme le chantait Léo Ferré jadis : « Avec le temps, va, tout s’en va », vous vous souvenez? Ah ce précieux temps ! Un peu paradoxalement, je me dis parfois que plus la technologie nous[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.