Retour aux vraies affaires

 

Crédit: IStock

Plus que trois paies avant Noël ! Vous l’avez sans doute déjà entendue cette petite phrase en apparence banale.

Mais qui chaque fois que je l’entends, à immanquablement pour effet…de me stresser !

Si je vous disais que certaines collègues de travail avouent avoir déjà terminé leurs achats de Noël !?! Et oui ! Alors que nous ne sommes même pas encore à la mi-novembre ! Et alors que pour ma part surtout, même si c’est habituellement mon genre de me vouloir « stratégique » en débutant mes achats quelque part en septembre…je n’ai pour le moment même pas commencé !

Pire encore ! Je n’y ai même pas encore songé !

Un peu comme si cette année, j’avais cette envie de faire les choses simplement. De renoncer à vouloir rassembler toute ma famille dans un même lieu. Autour d’un repas digne de la multitude de magazines qui actuellement, nous promettent un Noël de rêve (à condition bien sur de servir une terrine de foie gras et de se farcir soi-même tous nos weekends à cuisiner!)…

Pleine de cet espoir chaque fois déçu que cette fois-ci, ce sera différent. Agréable pour une fois. Et que tout le monde sera heureux !

À notre époque ou la période des fêtes semble de plus en plus gangrenée par une obésité de cadeaux, pour la première fois, j’ai cette envie de passer un moment rempli de simplicité avec ma petite famille. À boire du chocolat chaud en pyjama. Avec ces cadeaux qui ne s’emballent pas : l’amour, le temps et les calins.

Vous savez ! Ce besoin de revenir aux vraies valeurs. Et de savourer ces instants faits de petits riens mais dont on se souvient pourtant pendant longtemps. Un peu comme nos grands-parents qui même devenus vieux, se rappelaient avec nostalgie de cette orange que «dans le temps, ils dégustaient pendant plusieurs jours…»  

Et pour cela, nul besoin de se ruer dans les magasins bondés, n’est-ce pas ?

Et cela, « j’achète » !

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Galère

Ces jours-ci, à la recherche d'un indice, d'une trace ou même d'une illumination pouvant constituer une piste capable de me conduire sur les pas de mon arrière-grand-mère... mes meilleurs amis semblent être des archivistes, des sites internet traitant[...]

Noeuds (et dénouements ?)

Il est des événements parfois que juste à l'idée de les raconter, nous avons un peu comme cette conviction que nous passerons pour des fous... Mais peut-être n'est-ce qu'à moi que ça arrive ce genre[...]

Au début...

C'est en janvier 1877 qu'est effectivement née Adeline , cette femme qui était destinée à devenir mon arrière-arrière grand-mère (ou plutôt de qui j'étais destinée à devenir l'arrière-arrière petite fille !). Le 11 juin 1894,[...]

A(mère)tume et douces chi(mères)

Ces temps-ci, je l'avoue, je me sens un peu dépassée par le flot du quotidien. Mais surtout, par les demandes incessantes de l'univers ! Car même si le fait que ma mère soit entrée en résidence[...]

Chacun cherche son île

En janvier, c'est connu, le froid semble capable à lui seul de geler même les neurones les plus résistantes! Qui n'a jamais ressenti cette envie presque irrépressible de s'exiler qui nous prend alors ? Au bout[...]



4 commentaires sur “Retour aux vraies affaires

  1. Bonjour Marie.J’ai acheté cette façon de passer les Fêtes autrement depuis au moins 11 ans. Fini le gros stress,l’épuisement,aller chez les gens quand j’en ai aucunement envie etc. Je cuisine quand même plus,mais je ne mets plus la barre aussi haute qu’avant.J’ai reçu des grosses gangs mais je ne le fais plus.Je reçois quelques uns à la fois. Les cadeaux ,on en fait plus du tout. Fini le magasinage à ne pas savoir quoi acheter pour faire plaisir. Parfois durant l’année j’aime bien faire une petite surprise à mes proches et mes amis.Quand ça m’adonne et quand j’ai le goût,j »invite au restaurant,au cinéma,j’offre un livre qui vient de sortir, un billet de spectacle.J’aime quand les personnes ne s’y attendent pas.Je commence déjà à entendre des personnes qui stressent avec les cadeaux,les sorties,quels vêtements ils vont porter, la popotte etc. Non merci, j’ai donné beaucoup dans le stress de fêtes.J’ai arrêté de m’en faire et je m’en porte beaucoup mieux.Je fais quelques petites décorations toutes simples,et le reste on improvise au fur et à mesure.Plus de casse-tête.On se donne de l’amour tout plein et c’est l’essentiel dans ma vie maintenant. Bon billet Marie et bonne journée!

    1. Bonjour Étoile ! On se met tellement de pression avec la période des fêtes je trouve ! Les magazines qui tous se passent le mot en même temps et nous invitent à créer un « Noël de rêve » en bouffe, cadeaux et consommation à l’extrême ! Et nous qui à travers cela, courrons comme des fous pour arriver « à temps » au 24 décembre. Je n’ai plus tellement le goût de vivre ça en ce qui me concerne. Et comme tu le dis, côté cadeau, ça fini bien souvent qu’on ne sait pas trop quoi acheter pour faire plaisir alors que cela, c’est possible tout au long de l’année.

      J’adopte 😉

      Bonne journée à toi !

      Marie

  2. La même réflexion que toi en ce moment, mais c’est assez nouveau pour moi. Avant j’organisais tout, pour faire plaisir à tous, mais au fond je m’épuisais et je m’oubliais. Alors cette année je vais faire simple, me recentrer sur ma petite famille. Les cadeaux, il y en aura pour les enfants mais pas forcément les choses à la mode mais des vrais cadeaux, personnalisés en fonction des goûts et de la personnalité de chacun et ça ça vient quand on trouve la bonne idée. Rien ne presse il faut laisser venir. Ne pas forcer et ne pas se forcer.
    Bonne journée Marie.

    1. Comme toi Guen, jusque là, j’étais de celles que la période des fêtes excitaient beaucoup ! Je voulais organiser tout et tout le monde ! Résultat ? J’arrivais à Noël sur les genoux ! Déçue de ne pas entendre les fameuses cloches de la perfection retentir à mes oreilles 🙂 J’ai envie maintenant de créer des traditions qui deviendront peut-être celles de ma famille, loin des magasins et de la folie de consommation dans laquelle nous vivons ! Des cadeaux ? Bien sur qu’il y en aura ! Mais rien qui ait quoi que ce soit à voir avec le simple fait de donner, surtout pas du n’importe quoi !

      Un juste retour du balancier vers les vraies valeurs ? Peut-être !

      Prends soin de toi Guen en cette belle période !

      Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.