Retour vers le réel

C’est fou comme l’été et le temps des vacances, parfois ça semble s’apparenter à une certaine forme de vue l’esprit…

On passe l’année entière à les attendre, à fantasmer sur tout ce qu’on en fera. À s’imaginer presque transfigurée après ces vacances qui certainement, sont essentielles pour nous ré-énergiser.

Puis, un matin on se réveille avec une autre évidence. Celle qui elle, nous ramène sur terre aussi sûrement que le billet de votre vol de retour d’une contrée lointaine.

Voilà! Demain matin, retour au boulot. Finies les vacances. Retour au réel…

Ne passez pas Go!

Mais Dieu que ça fait du bien!

Car pour la première fois de ma vie, je me suis enfilée, non pas deux, mais bien trois semaines de vacances! Ceci après avoir pris quelques jours, fin juin, pour m’occuper de mon déménagement. Parce que vous savez, n’est-ce pas ? Ici au Québec, le déménagement c’est un peu comme les saisons. Ça revient souvent. Mais ça, c’est une autre histoire dont je vous reparlerai un autre tantôt.

Bref! La vérité c’est que j’ai le sentiment, malgré ce retour au réel qui pointe, que ça fait rien de moins que des mois que je suis partie du boulot, un vendredi soir, à bout de souffle.

Alors voilà! Je suis de retour!

De vacances. Mais surtout, de Barcelone ou j’ai vécu quelques aventures.

Je vous raconte ça dans mon prochain billet.

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

L'hymne à l'amour...ou à la censure

Qui ne connaît pas cette célèbre et magnifique chanson d'Édith Piaf, «L'Hymne à l'amour» ?Personne j'imagine !Et pourtant, voici que la chanson est au coeur d'une controverse dans une petite école de province, alors qu'un professeur de[...]

Scénario catastrophe

Le printemps arrive (c) 2010 Pierre-Alain Bourquin, PABVision.com Si vous aviez cherché un journal à lire au début du siècle dernier à Paris, de fortes chances existent pour que vous soyez alors tombé sur une[...]

Pourquoi se soumettre ?

Pourquoi se soumet-on ? À l'ordre établi, à l'opinion des autres, à ce qu'on considère comme une réalité immuable ? Voilà une question qui me trotte dans la tête depuis que j'ai revu récemment un vieux[...]

Ère Polaire

Il m'arrive d'avoir ce sentiment, en revenant devant ce clavier que j'ai laissé comme à l'abandon un peu trop longtemps, de me retrouver légèrement déboussolée. Un peu comme devant un ami que je n'ai pas[...]

Puisqu'il faut bien le dire !

En relisant ma chronique de lundi, j'ai réalisé que j'avais pu vous induire en erreur, vous laissant peut-être supposer que mon ancêtre le premier fut...Jacques Cartier ! Car avouons-le, le fait que je vous aie[...]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.