Rite de passage

Pexels

Pourquoi avons nous tous cette impression d’être seuls au monde à passer par certaines épreuves de la vie qui nous tombent parfois dessus, alors que lorsqu’on se met le moindrement à en parler, on se rend compte finalement qu’on est plusieurs dans le même bateau !

Et s’il y avait certaines étapes par lesquelles on devait tous plus ou moins passer ? Un genre d’itinéraire secret qui ne nous serait pas transmis d’office ? Un passage obligé en quelques sortes et qu’on traverserais comme des aveugles…

C’est un peu la question qui me trotte dans la tête depuis quelques mois, alors que moi qui ne pensais jamais être confrontée à l’«appel» – ce qu’on pourrait qualifier d’attirance folle pour un autre homme alors qu’on a le plus gentil mari au monde – m’est tombé dessus ! Moi la fille la plus responsable, fiable et fidèle de la planète ! (Bon, j’avoue ! J’exagère un peu mais vous aurez compris le principe je pense 😉

Enfin bref ! Vous savez ce que c’est j’imagine ! On rencontre celui qui deviendra notre mari. On fait des projets, on achète une maison avant de se décider à faire des enfants. Puis changement de maison car évidemment, ce qui constituait un espace considérable pour un couple vous donne soudain l’impression d’être devenu un garde-robe avec la venue des dits-enfants !

Et en moins de temps qu’il n’en faut pour y penser, vous vous retrouvez avec des dîners en tête à tête qui sont devenus tout ce qu’on ne nous montre jamais dans les magazines: deux adultes dont les conversations sont toutes destinées à faire comprendre à vos chers petits qu’ils doivent manger, le faire proprement, la bouche fermée (et non, ne touche pas à ça !!!)… Et je ne parle même pas des « couchers » alors que me viennent à l’esprit ces trois (ou quatre ?) heures par soir destinées au « rituel du dodo » qui s’éternise, on se demande comment !!!

Et si d’office vous tentiez de partager avec votre chéri les bonnes ou moins bonnes nouvelles de votre journée, meilleure chance la prochaine fois car vous serez interrompues à coup sur par Junior qui ne peut souffrir de ne pas avoir toute l’attention deux secondes et quart ! Ouf !

Et c’est, comme par hasard, ce moment que choisi un ancien ami du secondaire pour refaire surface ! Comme par magie, vous travaillez dans le même domaine, à deux coins de rues l’un de l’autre, partagez mille points en commun ! Puis un dîner, deux dîners, trois dîners qui deviennent finalement une routine hebdomadaire…Sans conséquence vous dites vous !

Et puis soudain, vous réalisez que pendant cette heure de lunch, un homme qui n’est pas votre mari vous trouve belle, intéressante et surtout, a envie d’écouter ce que vous avez à dire et ce, jusqu’à demain matin si vous le lui permettiez !

Imaginez le chaos qui s’en suit dans votre tête, alors que vous, la fille la plus sérieuse au monde (cinglées ne signifiant pas infidèle !), n’auriez jamais imaginé pouvoir être aussi mêlée et écrasée par un aussi intense sentiment de culpabilité, juste à l’idée que vous «pourriez» déraper !

Et vous savez dans tout cela ce qui m’a le plus sciée ? C’est lorsque j’ai osé interroger, sous le couvert de la confidence bien sur, des amies, en couple depuis vingt ou trente ans, qui m’ont avoué avoir vécu le même «dérapage du cœur» à un moment ou à un autre ! Et cela, sans que ça ait signifié la fin de leur couple… De quoi mettre à mal l’idée que les couples parfaits n’ont pas d’histoire n’est-ce pas !!!

Si vous saviez le soulagement et l’apaisement ressenti lorsque j’ai constaté que j’étais…normale! Et que j’ai pu prendre le temps de respirer un bon coup, sans toutefois commettre l’irréparable !

Tout cela m’est revenu à l’esprit lorsqu’il y a quelques semaines, une lectrice m’a laissé un commentaire en me disant qu’en me lisant, elle avait l’impression de se lire lorsque je parlais de la folie de la conciliation boulot-famille…

Comme quoi il ne sert peut-être à rien de cacher honteusement ses déboires n’est-ce pas ! Et si le simple fait de partager ceux-ci avait finalement pour seule conséquence de nous faire sentir moins « à part » ?

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Amour toujours

Bon, j'imagine que vous vous demandez ce qui arrive avec mon concours de lettres d'amour ?Je dois avouer qu'il n'y a qu'une chose que je n'avais pas prévue (à part le fait que personne ne[...]

La bourse ou la vie !

  L'amour dure trois ans. La première année, on achète des meubles, la seconde, on les déplace et la troisième année, on se les sépare ! Ce n'est pas moi qui le dit mais l'auteur français[...]

L'amour au temps de la monétisation

Parfois, je me dis que nous vivons dans un drôle de monde, vous ne trouvez pas? Et malheureusement, je dois dire qu'alors qu'on a souvent l'impression d'avoir tout vu, il m'arrive de me dire qu'il suffit[...]

Le secret des couples mythiques

  En cette veille du week-end le plus achalandé de l’année pour les restaurateurs, et j’ai nommé la St-Valentin, je suis tombée sur un article qui m’a fait sourire, proposant les 15 secrets pour devenir un[...]

3 commentaires sur “Rite de passage

  1. Bonjour,
    Je suis la lectrice qui vous avait laissé ce message il y a quelques semaines et je dois vous dire que je suis vraiment troublée car aujourd'hui encore en lisant votre chronique, je me suis tellement « reconnue »…
    Merci pour votre blog
    Bonne journée à vous.

  2. Quel merveilleux article qui décrit à la perfection les beautés des émotions inattendues… Sans crier gare, la vie nous joue des tours qui nous troublent jusqu’au plus profond de notre être…
    Émotions intenses et surprenantes qui nous sortent de nos habitudes, de notre « train train ».
    Wouaw, cet article à réveillé en moi un je ne sais quoi qui m’a fait vibrer…
    Merci Marie

    Hervé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.