Rupture

« Ainsi, tu es vraiment déterminée à commettre un suicide blogual » m’a dit Karla, lorsqu’elle s’est empressée de me téléphoner, quelques minutes seulement après que j’eus mis en ligne ma dernière chronique.

Car voyez-vous, même elle ne m’avait pas vu venir sur ce coup là ! À sa décharge cependant, je dois avouer que moi-même, je n’avais pas prémédité mon « crime »!

Mais voilà, ce qui est chouette avec l’idée d’écrire un blog et de s’y voir soi-même vivre, tel un avatar de soi-même, c’est que l’on peut se permettre d’y prendre des risques que l’on oserait dans la vraie vie ! Et il est vrai que l’idée de vous annoncer mon « suicide blogual », c’est sans aucun doute un risque… Mais comme dans le cas d’une « mort annoncée », je crois que cela crée du coup un sentiment d’urgence qui n’est pas sans charme !

En effet, je dois avouer que je commençais à me sentir plutôt confortable dans ce blog qui vit au quotidien (ou presque !). J’y ai mis, (du moins je le crois!), mes couleurs et mon style que vous reconnaissez maintenant et, j’imagine que vous me voyez venir avec mes gros sabots lorsque je vous apporte en intro deux éléments qui de prime abord vous semblent sans lien.. Jusqu’à ce que j’y mette mon grain de sel, bien entendu !

Mais je pense que comme dans le cas d’une histoire d’amour, il faut parfois savoir quitter, avant de l’être soi-même…Et pour ça, je dois confesser un certain talent…

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Un nuage est passé et un ange m'a souri...

J'écoutais hier l'enregistrement de l'émission de dimanche dernier de Tout le monde en parle. Si vous l'avez écoutée vous aussi, vous avez sans doute vue ces deux jeunes femmes ayant chacune perdue un enfant en[...]

Aznavour: un dernier tour de piste

Il y a des gens comme lui qu'on pense éternels. Jusqu'à ce qu'ils disparaissent soudainement, presque en silence. Un peu comme s'ils avaient pensé pouvoir quitter la scène en catimini,  sans qu'on s'en rende compte. Pour[...]

Odeur de deuil

Pourquoi ais-je tant de peine à écrire mes chroniques ces jours-ci ? En raison de la bronchite que j'ai rapportée de vacances, ignorante de l'usage qui aurait plutôt suggéré que je rapporte des souvenirs et[...]

Renouveau

En vacances cette semaine, je me suis permis de me replonger dans la lecture de l'un de ces livres qui n'attendent que mon bon vouloir, patientant sur ma table de chevet dans l'attente que je[...]

La route est parfois longue

Lorsque j'ai mis les pieds dans son bureau il y aura bientôt deux ans, je pense qu'elle était bien loin de se douter du pain sur la planche qui l'attendait avec moi ! Car la[...]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.