Tant que la terre tournera…et elle tourne celle-là!

IStock

La faute de l’été et/ou des vacances ?

Clairement, ces derniers mois, j’ai le sentiment de m’être un peu éparpillée.

Moins envie d’écrire ici. Et, paradoxalement,  comme si j’avais voulu faire une Édith Piaf de moi (elle qui dans l’une de ses chansons, se serait fait teindre en blonde, se sauvant à l’autre bout du monde) en allant créer deux autres blogues….

Comme si «Ailleurs», j’avais eu l’espoir que l’envie d’écrire reprenne sur moi ses droits…

Au risque, en voulant être partout, de n’être nulle part.

Allez! Dites-moi que vous y comprenez quelque chose vous !

*****

Est-ce parce que la dernière année a été difficile ? Que je me suis avec difficulté déracinée de ma banlieue?

Et que, comme un Ficus qui tolère mal un changement d’environnement sans perdre quelques feuilles dans le processus, je me suis sentie comme si le tapis sur lequel je me tenais jusque là avait brusquement été retiré de sous mes pieds?

Car il faut bien le dire, la dernière année de ma vie a été fertile en changements de tous ordres! Changement de maison, de ville, d’environnement, de boulot même ! Un boulot dans lequel l’annonce de coupures est aussi constant que le tic tac d’une horloge… Une réalité face à laquelle on n’a d’autre choix que de se dire «Allez ! On traversera le pont lorsqu’on sera arrivera à la rivière. Et pas avant!»…

Surtout, achat d’un duplex dans lequel nous avons eu l’impression à plus d’un moment qu’une caméra devait bien être cachée quelque part tellement l’expérience nous a semblé par moment surréaliste! Dans le genre foire aux malheurs, digne des meilleurs comédies américaines… Sauf qu’ici, on attend toujours le «Happy End».

Qui sait ? Peut-être qu’un jour, dans un avion entre Montréal et Paris, me verrai-je sur un écran géant, figurante de l’un de ces courts métrages faisant du millage (quel jeu de mot !) sur l’air un peu idiot de ces figurants improvisés, piégés par une caméra cachée…

*****

Bien sur, je n’ai pas de réponse (pas encore!), à toutes ces questions!

Autant celles que je me permets de mettre en mots que celles que je n’ose encore formuler…

Mais une envie.

Celle de prendre une résolution (parce que cela, ce n’est pas réservé qu’aux débuts d’années n’est-ce pas?). Soit de cesser de m’éparpiller et de me consacrer à ce qui compte vraiment pour moi.

Revenir ici, chez-moi. Dans ce blogue qui me ressemble. Terminer l’écriture de mon livre, ce face-à-face que j’entends bien gagner. Malgré mon envie un peu illusoire de croire que  je maîtrise ma vie, alors que la vérité est probablement que tous autant que nous sommes, nous ne contrôlons pas grand chose…

Tout en acceptant qu’autour de moi, la terre continue de tourner. Qu’ailleurs c’est la guerre.

Et que la «planète de ma vie personnelle» n’a peut-être pas encore trouvé son «axe» définitif…

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

(Re)Naissance

«Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d’éclore.» (– Anaïs Nin )  Cette magnifique citation me fait penser à ce billet, écrit il y a bien longtemps[...]

L'imperceptible mouvement des plaques tectoniques

Je suis retombée récemment sur un ancien texte qui, un peu étrangement, m'a semblé avoir trouvé une nouvelle résonance. Me laissant du coup avec cette impression, un peu comme dans le film américain Le jour[...]

Film de peur

Je repensais à cet auteur américain dont je vous parlais il y a quelques temps, Bruce Feiler, et à la façon qu'il avait eu de faire face à l'annonce de son cancer. Non en se[...]

Le comment du pourquoi

Au risque de passer pour la fille la plus instable de l'univers, celle qui dit une chose et qui vous arrive avec son contraire - annonçant la fin de son blogue pour revenir quelques semaines[...]

En cours de route, trouver son chemin

J'ai toujours pensé que nos choix de lecture étaient un peu comme une route sur laquelle nous nous engagions. Peut-être, en quelques sortes, ce reflet de nos questionnements intérieurs... Car bien sur, ce livre X qui[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.