Tsundoku : ça se soigne docteur ?

Le livre de chevet selon Acte Sud

Révélation !

En fouinant sur internet, j’ai été transportée de joie en découvrant qu’il y avait un nom au mal dont je souffre depuis des lustres… Et que qui plus est, j’étais très lourdement atteinte!

Le (ou la?) Tsundoku. Vous voyez, je ne sais même pas de quel genre on parle avec cette affaire là! Alors de savoir si ça se soigne ou pas…

Mais pour vous qui comme moi ignoriez jusque là que ce mot-là existait quelque part, il s’agit en fait d’un étrange phénomène qui ne date pas d’hier et qui serait dans les faits et selon toutes vraisemblances apparu sous l’ère Meiji (autour de 1868-1912) au sein d’une bourgeoisie nipponne soucieuse de culture…

Heu… Oui mais encore ?

Tsundoku – un terme qui, précisons-le, n’a rien à voir avec le Sudoku – désigne en fait cette «fâcheuse» tendance à accumuler…des livres, et cela, sans nécessairement les ouvrir tous. Et cela, parce qu’on en achète d’une façon considérée comme …compulsive !

Ben voilà ! J’avoue ! C’est un peu comme cela chez-moi alors que des livres, il y en a un peu partout ! Et qu’à mon plus grand regret, je n’aurai visiblement pas assez d’une vie pour les lire tous. Mais qu’importe n’est-ce pas ? Puisqu’en librairie, je ne sais pas résister à l’appel…

N’empêche ! Je me sens moins seule maintenant !

Mais une question demeure !

Alors ? Dites moi docteur. Ça se soigne ?

Pour notre culture (générale celle-là!), on parle du phénomène un peu partout sur internet. Ici  et .

Comme quoi, une personne avertie en vaut deux n’est-ce pas!

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Sorcières, la puissance invaincue des femmes, Mona Chollet

«Inutile d'adhérer à WITCH. Si vous êtes une femme et que vous osez regarder à l'intérieur de vous-même, alors vous êtes une sorcière.» (-Manifeste de WITCH (Women's International Terrorist Conspiracy from Hell), New-York, 1968) Je ne[...]

Novembre veut ma peau (un peu tout de même !)

Avec un titre pareil, vous pourriez être tenté de croire que décidément, rien ne va plus chez-nous n'est-ce pas ? Alors qu'en fait, il n'en est rien puisque «Novembre veut ma peau», de l'auteure Hélène Rompré,[...]

À toi qui n'est pas encore né, Jacques Jacquard

Parfois, se promener sans but dans une bibliothèque, cela permet de belles découvertes. Comme celle que j’ai fait ces jours derniers en tombant sur un livre sorti il y a quelques années (2000), et dont je[...]

Brève histoire des épidémies au Québec, Denis Goulet

Pendant mes vacances, je suis passée à travers un bijou de petit bouquin que j'ai trouvé vraiment très prenant et instructif dans ce contexte actuel de pandémie auquel nous sommes confrontés avec la Covid-19. Le[...]

Les Foley, Annie-Claude Thériault

Si vous êtes de ceux qui fréquentez depuis longtemps mon salon, vous n’êtes pas sans savoir à quel point j’aime les histoires de familles pleines de secrets. Vous dire alors à quel point j’ai succombé au livre[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.