Un monde qui crie

Avez-vous comme moi ce sentiment que notre monde vit présentement une période un peu absurde et chaotique ? Haïti qui tremble et ne s’en remet pas. La Tunisie d’abord puis l’Égypte maintenant dont les peuples sont en train de divorcer d’avec leurs régimes politiques dans le chaos le plus total. Ou la reprise dans l’indifférence absolue des échanges de tirs à la frontière de la Thaïlande et du Cambodge…

Et aux infos, alors que nous sommes tellement inondés d’informations et d’images, on arrive plus à s’en étonner et c’est un peu comme si nous étions momentanément aveuglés par tant de « trop » ! Un peu comme après avoir regardé le soleil de trop près …

Difficile alors de parler au « Je » !

En ce lundi matin, j’ai donc une seule envie ! Partager cette magnifique chronique de Pierre Foglia dans la presse du week-end…

Et puis me taire…

Bon début de semaine !

Partagez avec vos proches!

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Aznavour: un dernier tour de piste

Il y a des gens comme lui qu'on pense éternels. Jusqu'à ce qu'ils disparaissent soudainement, presque en silence. Un peu comme s'ils avaient pensé pouvoir quitter la scène en catimini,  sans qu'on s'en rende compte. Pour[...]

Confidence pour confidence: Au Japon, un ami...quitte à payer pour qu'il vous écoute

Je suis littéralement fascinée depuis quelques temps devant cette évidence que de nos jours, plus personne ne se parle.  C'est ainsi trop souvent chacun pour soi devant son écran. Tous côte à côte sur une planète[...]

Ensemble...mais de plus en plus seuls

Il y a quelques mois, une intervention plutôt fabuleuse a été réalisée dans un hôpital montréalais. Un homme, complètement défiguré lors d'un accident de chasse  il y a quelques années qui, soudainement, a retrouvé  un[...]

Bulle

Chaque samedi matin, alors que tout le monde dort encore dans la maison, je n'ai pas de plus grand plaisir que de descendre à la cuisine pour me faire couler un bon latté. Puis de sortir[...]

Un écran bleu mais la tête pleine

Moi qui croyait que mes cours finis, je n'aurais plus qu'une envie: écrire. Et lire. Mais est-ce le résultat de la grisaille qui s'éternise ? De la pluie qui noie tout sur son interminable passage[...]



4 commentaires sur “Un monde qui crie

  1. Je me sens un peu nounoune des fois, parce que tsé, ça l'air con, mais ça me touche beaucoup tout ce qui se passe là-bas, mais dans le sens que tsé, ça devrait pas vraiment, puisque je n'ai pas de « proches » qui vivent dans une de ces régions en bouleversement, mais je suis tellement pognée dans la gorge en pensant à tout ça. J'ai comme mal à la vie, mal à l'humain. Mal à la Terre.

    Je me dis chaque jour; « Merde, où on s'en va là? » Pour me rappeler deux secondes après que le monde est ainsi depuis qu'il est. Que ya rien de nouveau sous le soleil. Mais c'est juste que là, c'est comme trop oui, trop tout d'un coup. Puis en même temps, on le voit partout et on dirait que les gens deviennent anesthésiés, personne en parle, personne dit rien. Est-ce parce qu'on a trop d'images médiatiques, trop de bulletins de nouvelles? Est-ce qu'on zappe de manière agacée en se disant; « Fuck, pas encore l'Algérie pis Moubarak! », pour tomber sur Le Cercle avec Charles et se dire ; « Bon, je vais tester un peu mes connaissances et ma rapidité! » ???

    Je sais pas. J'ai l'impression qu'à trop vouloir nous en mettre plein la vue, on ferme nos lumières et nos yeux. J'ai des collègues là-bas, en Egypte. Au Caire. On a un bureau là-bas. J'écris tous les jours à mon « vis-à-vis » pour savoir comment il va, lui et sa famille. Il est touché par ça. Mais en même temps, il me dit que ya personne qui s'enquiert vraiment d'eux, personnellement (gens du bureau je parle). C'est plus de savoir si le bureau est toujours ouvert et si la job continue, parce que; « Hé! Dead Line! Quand est-ce qu'on peut reprendre ?! » On es-tu sii froid que ça? Si incapable de démontrer de l'empathie, de la chaleur, de l'intérêt? C'est vraiment fucking chacun pour soi!

    Je suis un peu dégoûtée, en fait. Puis notre foutu ministre qui veut pas se mouiller. C'est comme trop tout ça.

    Désolée d'avoir pétée ma coche ici et Merci à toi, pour ta sensibilité et cette attention.

  2. Merci à toi pour ton commentaire ! Je pense que oui, les médias sont un peu coupables de ce « trop » ou ce « mal dit » aux infos. Mais je pense que nous, c'est déjà un début si on en parle de façon différente. Tu ne penses pas ?

    Bonne journée à toi et bon courage surtout pour tes collègues qui sont là bas.

    Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*