Une autre année, un peu comme une page vierge sur laquelle mettre nos couleurs

Crédit: IStock Photo

Une nouvelle année qui arrive, pour une raison que je ne m’explique pas, ça me donne toujours un peu le vertige.

Peut-être au fond parce que ça ressemble un peu à cette fameuse boîte de chocolats dont parlait Forrest Gump…

On ne sait jamais trop sur quoi nous tomberons… Ou ce qu’on y trouvera…

*********

Il y avait longtemps que je n’étais passée par ici, n’est-ce pas ?

Je dois avouer que les derniers mois ont été plutôt chargés, au point de me donner cette impression par moments de perdre le Nord ! Ou à la limite, de m’être un peu déconnectée de ma petite voie intérieure à laquelle je m’étais pourtant efforcée d’être plus à l’écoute ces dernières années…

Est-ce ce moment de fin d’année qui se prête un peu plus à l’introspection ? Je ne saurais dire! Quoi qu’il en soit, ces jours-ci, je me sens un peu perdue. Comme si je me trouvais devant une page vierge – cette nouvelle année qui arrive avec ses gros sabots – une page devant laquelle je me sentirais comme  étourdie, ne sachant trop de quelles couleurs m’emparer en premier pour y mettre mes couleurs…

Je me souviens que toute jeune, à la veille d’une nouvelle année, j’avais pour habitude de m’écrire à moi-même ce qu’on pourrait qualifier de lettre dans laquelle j’écrivais mes espoirs, mes souhaits. Un peu comme une « carte routière » me permettant, au bout de la route, de constater le chemin parcouru.

Car c’est facile n’est-ce pas d’avoir cette impression que rien ne bouge ? Et que notre vie baigne dans un immobilisme crasse !

En jetant un regard en arrière, sur cette année 2013 qui en est à ses derniers soupirs, force m’est de constater que la dernière année a été plutôt remplie en ce qui me concerne !

Car ce que je m’étais souhaité au même moment il y a un an, c’était rien de moins que de me simplifier la vie! Alors en congé de maladie, j’en étais venu à la conclusion que la vie telle que je la connaissais depuis des années ne pouvait tout simplement plus durer! Course infernale au quotidien, plus de trois heures passées dans les transports chaque jour pour aller au boulot et en revenir, aide aux devoirs de mon fils, préparation des repas et un travail qui, j’en avais l’impression, ne servait qu’à mettre du beurre sur mon pain tant j’avais l’impression qu’il ne me stimulait plus…

Et surtout, ce sempiternel sentiment de ne jamais être là ou il aurait fallu que je sois… Au travail alors que j’aurais voulu être auprès de mon fils. À la maison alors qu’il aurait fallu que je sois au travail. Un peu comme Sisyphe dans le célèbre mythe qui n’en fini plus de pousser sa pierre et qui réalise un beau matin l’absurdité de la chose…

Aussi, en regardant la dernière année dans mon rétroviseur, je ne peux faire autrement que de ressentir une grande fierté ! Parce que dans ses grandes lignes, même si la dernière année à été exigeante à plusieurs niveaux, et que je me sens actuellement en panne d’inspiration en ce qui concerne mon projet d’écriture, j’ai tout de même, il me semble, atteint plusieurs de ces objectifs que je m’étais fixé… Changement de travail (fini les postes d’adjointes !!!) et, déménagement plus près du travail avec pour conséquence principale de diminuer tout ce temps perdu jusque là dans les transports…

Résultat ? Plus de temps pour moi, pour ma famille. Et pour enfin l’écrire ce foutu bouquin !

*********

Une nouvelle année qui arrive, pour une raison que je ne m’explique pas, ça me donne toujours un peu le vertige.

Peut-être au fond J-U-S-T-E-M-E-N-T parce que ça ressemble un peu à cette fameuse boîte de chocolats dont parlait Forrest Gump… On ne sait pas trop ce qu’on y trouvera.

Mais je me dis qu’au fond, l’important ce n’est peut-être pas tant ce qu’on y trouvera que de ne jamais arrêter de chercher ce qu’on veut… Comme le disait Camus…

« C’est qu’en vérité le chemin importe peu, la volonté d’arriver suffit à tout. » (Le mythe de Sisyphe, Camus)

Alors voilà, c’est ce que je nous souhaite à tous pour 2014. Un but plus grand que soi et vers lequel nous sommes déterminés à regarder Et cela, aussi longtemps qu’il le faudra pour l’atteindre!

Mais aussi, je nous souhaite d’être capable de se regarder soi-même avec indulgence et d’être capable de reconnaître nos bons coups (parce qu’il y en a !).

Et de relativiser ces choses qui ne nous semblent pas se produire assez rapidement à notre goût!  (peu importe que ce soit d’avoir un bébé pour les uns, d’obtenir un nouveau travail pour d’autres ou bien, d’écrire un livre en ce qui me concerne  😉

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

L'avenir dans les astres

Chaque année dans la période précédant les fêtes, je prends du temps pour réfléchir à l'année qui se termine. Et pour tenter d'anticiper de quoi sera faite la nouvelle année qui s'annonce.  Car n'est-ce pas[...]

L'heure des bilans...et des souhaits

Et oui, nous en sommes déjà dans les dernières heures d'une année que d'ici peu, nous seront forcés de conjuguer au passé. Ce moment annuel ultime des bilans ou il est de mise de jeter[...]

Deux ans déjà !

Illustration: moufle.net Et oui, deux ans aujourd'hui que je transpose ici mes états d'âmes, mes débordements émotifs, mes « illuminations » sur le sens de la vie qui se révèle parfois à moi, tel un mince rayon de[...]

Dernier regard

Voilà arrivé le Jour J, date à laquelle je vous avais promis ma dernière chronique... non sans une pointe de nostalgie je vous assure! Ainsi, si j'ai bien sur pensé à diverses options de fins pour[...]

31 août: journée mondiale du blogue!

Aujourd'hui, jeudi 31 août, c'est la Journée mondiale du blog ! L'événement peut sembler banal au premier regard mais, quand on s'arrête deux secondes pour y regarder de plus près, on ne peut que se dire[...]

6 commentaires sur “Une autre année, un peu comme une page vierge sur laquelle mettre nos couleurs

  1. J’ai eu ce sentiment de vertige en te lisant… j’ai eu l’impression de vivre ce vertige avec toi… ça doit être parce que tu écris bien…

    Ouf! 2014! Déjà! Il y a tant à faire, il y a tant de fait, il en reste tant à faire… Il y a tant de surprises dans cette vie… alors plongeons dans cette boîte de chocolat, explorons de nouvelles saveurs…

    Bonne fin d’année Marie!

    1. Bonjour Caroline,

      La beauté de la chose avec les souhaits, c’est qu’une fois qu’on les réalise, il y en a des dizaines d’autres qui surgissent !! Vaut sans doute mieux alors apprécier ce que l’on reçoit, ce que l’on réalise et ces montagnes que l’on parvient à gravir que de se concentrer sur tout ce que l’on a pas encore atteint, n’est-ce pas ?

      Je te souhaite plein de beaux chocolats à déguster pour cette nouvelle année 😉

      Marie xx

  2. Je ne ressens aucun vertige, heureusement autrement on pourrait être secoué juste à penser que chaque seconde qui passe ne revient plus.

    Grand-Langue

    1. Clairement, vaux mieux ne pas trop s’attarder au temps qui passe, au risque de devenir fou ! Sauf qu’un changement d’année, c’est rempli de « possibles », je pense. Un peu comme lorsque nous débutions une nouvelle année scolaire, enfant, et qu’on entamait les premières pages de nos cahiers tous neufs. Dans le temps de le dire bien sur, on se retrouve dans le fil de la routine et les années finissent par se ressembler. Mais le temps furtif de ce passage d’une année à l’autre, ça fait du bien de croire que la nouvelle année sera meilleure !

      Une bonne année 2014 à vous !

      Marie xx

  3. Bonjour Marie,

    Quel beau cadeau pour la fin de l’année et le début de la Nouvelle que ton billet !

    Ça me console de constater que je ne suis pas la seule prise dans ce tourbillon qu’est la vie. Si parfois nous arrivons au bout de la journée, semaine – et encore plus de l’année -, épuisée d’avoir pédalé, couru et plus encore,. il est quand même agréable de se dire lorsque nous faisons le bilan de l’année écoulée, que nous avons vécu au maximum et accompli des choses dont nous pouvons être fiers.

    Je te souhaite Santé et Sérénité pour 2014 et surtout de continuer à être heureuse le plus possible – c’est tellement permis. Le temps que tu passes avec ta famille est important. Je vois – en lisant ton billet – que tu as ce bonheur d’être plus longtemps avec les tiens.

    J’espère inscrire à mon agenda la date du lancement de ton bouquin. Si ce n’est pas en 2014 (tu dois en terminer l’écriture) alors, je l’achèterai en 2015. C’est un rendez-vous… !

    Tendresse et câlins,

    Marjo xx

    1. Bonjour Marjo !!

      C’est vrai que ça fait du bien de s’arrêter un court moment pour être fier et apprécier ce qu’on a réalisé au cours d’une année. Il y a tellement de raisons de se plaindre !

      Merci pour tes bons souhaits que je te retourne à mon tour !! Nous avons pour habitude de souhaiter aux gens autour de nous de la santé, de l’argent, du bonheur. Pour ma part, j’aime toujours ajouter « et plus » ! Pour toutes ces petites choses qu’on ne prend pas la peine de souhaiter, parce qu’elles ont l’air banales (ou parce que nous avons manqué d’imagination ;-). Mais qui lorsqu’elles se produisent, changent nos vies pour le mieux parfois !!

      Alors voilà, c’est ce que je te souhaite ! Tout ce qui ne figurerait sur aucune liste de quelque Père Noël 😉 Mais qui te rendra heureuse !

      Marie xx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.