Une autre rentrée

Crédit: Pixabay

Dans quelques jours, ce sera la rentrée. Celle de tous ces enfants qui reprendront ainsi le chemin de l’école. Des animateurs radio qui recommenceront à raconter leurs histoires jour après jour. Des émissions de télé qui ramèneront la suite de ces histoires que l’on suit comme si elles étaient la vraie vie. Et la nôtre, parfois un peu fictive.

Ce sera la retour du réveil matin. Des repas à planifier. Des journées trop courtes à remplir de trop de choses.

Et des cases de calendriers pleines de trop de « to do ».

Pourtant, aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours adoré ce moment de l’année qui se donne chaque fois des airs de première fois. Tellement qu’à trente ans, j’étais encore à l’université. Terminant un programme pour trouver quelque chose d’autre à aller apprendre presque sans discontinuer. Jusqu’à ce que mon désir d’enfant et mon déménagement en banlieue (avant de revenir en ville quelques années plus tard) deviennent ces éléments qui allaient jouer dans ma vie ce rôle de videur qui allait me jeter hors des lieux.

Et dans les airs, cette voix qui semblait me dire: « Allez ! Va vivre ta vie ailleurs ! »

Reste qu’encore aujourd’hui, la rentrée ça évoque encore et toujours un nouveau commencement qui, un peu comme une page vierge qu’il ne suffit que de remplir, me donne l’impression chaque fois que tout est possible.

Encore une fois.

Un peu comme une nouvelle chance de faire mieux.

Alors voilà. Moi aussi je profite de cet instant pour être de retour.

Au travail. Dans le trafic des voitures qui se disputent le même territoire sur le circuit routier.

Mais surtout…

Ici.

De nouveau.

Et autrement !

Alors j’en profite. Et je vous dis, à vous aussi, bonne rentrée !

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.