Une nouvelle venue: Et la voici, la voilà !

Vous l’attendiez ? La voici !

Caroline dont je vous parlais la semaine dernière.

Souhaitant que vous ayez tout autant de plaisir que moi à la découvrir !

***

UN PEU DE MOI

Comme vous le verrez, « un peu » c’est un concept que je comprends mal. Puisque mes histoires vous en raconterons beaucoup plus sur moi que n’importe qu’elle description, j’ai choisi de partager mes réponses à quelques questions du Questionnaire de Proust. En 1890, Proust a repris un jeu anglais popularisé à l’époque s’appelant « Confessions ». Il y a répondu à deux reprises; une fois à 13 ans et une fois à 20 ans. Je trouve que ce questionnaire est particulièrement efficace dans ces moments introspectifs si nécessaires.

La qualité que je préfère chez un homme : La capacité de laisser place aux émotions et à la sensibilité sans avoir à défendre un statut de masculinité et de virilité.

La qualité que je préfère chez une femme : La capacité de respecter toutes les autres femmes et toutes leurs ambitions, rêves, et idées.

Ce que j’apprécie le plus chez mes amis : Leur excentricité.

Mon principal défaut : Ne pas avoir la patience de donner la chance au temps.

Mon occupation préférée : La plupart du temps, m’asseoir à table avec un verre de vin rouge et regarder mon fiancé dévorer un bon repas que j’ai préparé avant son arrivée du travail (je suis encore jeune et ça changera sûrement dans les années à venir mais c’est ça pareil). Je dois avouer que mon travail entre souvent en compétition avec mes autres occupations préférées (voir mon principal défaut).

Mon rêve de bonheur : Je rêve souvent au jour où je serai une vieille femme. Je prendrai le temps de m’asseoir sur ma galerie pour boire du Pepsi diète et fumer des Virginia Slims en pensant aux jours où je parcourais le monde et au jour où je suis tombée en amour avec un douanier.

Quel serait mon plus grand malheur? 1) La mort de ma Meûman. 2) Ne pas pouvoir élever mes futurs enfants dans une famille unie.

L’oiseau que je préfère : L’hirondelle, seulement parce que le mot anglais qui désigne cet oiseau si symbolique est « swallow ». Le symbolisme c’est culturel.

Mes héros dans la vraie vie: Charles Tisseyre, l’animateur de Découvertes à Radio-Canada. Il me rappelle les dimanche soirs à la maison.

Mes héroïnes dans la vraie vie: Ma mère, c’est cliché mais c’est vrai.

Ce que je déteste par-dessus tout : La condescendance.

Mon état d’esprit actuel : Je réalise que je m’ennuie de chez moi puisque ça fait déjà 32 jours consécutifs que je suis au travail. Mes réponses à ce questionnaire sont-elles compromises?

Personnages historiques que je méprise le plus : Jack l’Éventreur ou Rock Thériault.

Comment j’aimerais mourir: Pas trop vieille et en portant des sous-vêtements coordonnés.

Ma devise : « Never retreat to the convenience of being overwhelmed », Ne jamais se laisser emporter par la facilité de déclarer les obstacles comme étant insurmontables.

À votre tour !

Caro

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

De l'amour et du papier

J’avais tout juste 25 printemps lorsque je fis le grand saut et décidai d’emménager avec mon chum. Je n'étais pas née de la dernière pluie, j'avais bourlingué un peu et, en grande fille responsable que[...]

Cohabitation

Les couples qui désirent avoir des enfants devraient être avertis de deux choses. Premièrement, les enfants ont leur propre caractère, et pas nécessairement parfaitement assorti au nôtre et deuxièmement, ça interagit ces p'tites bêtes-là! On dirait que[...]

Le temps file...et nous on change aussi !

Il n'y a pas à dire.... Il en a coulé de l'eau sous les ponts depuis ce jour d'été 2009 ou j'ai commencé à écrire sur ce blogue !  Si on m’avait dit alors que[...]

Quelque part, dans un monde parralèle

Ces jours-ci, j’essaie de prendre de la distance vis-à-vis ma propre vie afin de voir à quel moment précis j’ai pu manquer un virage de façon que ma vie soit soudainement si chaotique! Si je regarde[...]

Défouloir en zone contrôlée pour filles au bord de la crise de nerfs!

Ah ! Les soupers de filles ! Vous savez ce que c'est n'est-ce pas ? On sait où ça commence ces affaires là ! Mais pas nécessairement ou ça se termine ! Certains d'entre vous -[...]

8 commentaires sur “Une nouvelle venue: Et la voici, la voilà !

    1. Carina,
      Merci pour le commentaire et merci à Marie de me laisser une place sur son blogue. J’ai bien hâte de voir les réactions qu’engendreront certaines de mes histoires.
      Caroline

  1. Ce sera avec un grand plaisir que je viendrai lire tes billets.Connaissant virtuellement Marie,je suis assurée qu’elle a fait un très bon choix en t’introduisant sur son blogue. Alors Bienvenue Caroline et Merci Marie bonne fin de journée à vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.