Vendredi fou…mais pas trop

Vu la quantité phénoménale de publicité pour l’annoncer depuis deux semaines, je ne vous révélerai rien en vous disant que c’est aujourd’hui ce qui est devenu le Vendredi fou. Ou Black Friday pour les anglos.

Et je l’avoue ici, je ne sais pas si c’est moi mais j’ai eu l’impression cette année que cette « journée » est devenue rien de moins que deux semaines de harcèlement publicitaire…

En effet, quantité de publicités dans les journaux pour nous rappeler cet événement, des courriels en quantité de treize à la douzaine, des panneaux publicitaires dans les vitrines et même sur l’autoroute… Et dans le lot, j’ai même fini par me désabonner de l’infolettre d’une compagnie qui m’envoyait rien de moins que 4-5 courriels « par jour » pour me dire « Vous savez Madame, vous pourriez faire de grandes économies pour le Vendredi Fou »…. En me désabonnant, je pense avoir fait surtout l’économie de ma patience, mais bon, je dis ça, je dis rien!

Vraiment, je me dis que s’il advenait que quelqu’un se lève demain matin en se disant « My God, c’était hier le Black Friday et j’ai oublié », je tomberais littéralement en bas de ma chaise! Et à la limite, j’oserais proposer aux rédactions des bulletins d’info d’en faire leur Une! Parce que ça, ce serait vraiment la nouvelle du siècle!

N’empêche! Même si je suis assez mitigée quant à l’existence de cet événement synonyme d’hyper consommation, j’avoue que je fini toujours par succomber à quelques achats. Sans excès toutefois.

Ce matin, je dois confesser avoir été comme « appelée » par la pub d’un grand voyagiste promettant des billets d’avion à 50% de rabais. Mais devant la lenteur du site internet, j’ai fini par déclarer le #FuckAllFriday !

Malgré tout, cette année, je suis plutôt assez fière d’avoir réussi à mettre ainsi la main sur des billets de théâtre en 2 pour 1 (pour moi mais aussi pour offrir en cadeau); sur quelques vêtements (pour moi, mais également pour l’Homme de la maison et pour mon fils) ainsi que…sur un calendrier de l’Avent m’offrant 24 jours de thé! Et du coup, je réalise qu’en ce qui me concerne, ce sont les expériences plus que le purement matériel qui me font craquer pour le fameux Vendredi fou.

Mais bon! Je suis consciente que je suis probablement en minorité dans mon cas. Parce que la vérité, c’est qu’aujourd’hui et dans les prochains jours, comme chaque année, ce sera littéralement le festival de la consommation. Avec des files de clients qui se rueront sur des télés, des ordinateurs et autres « bebelles » qui leur procureront deux secondes et quart d’excitation. Mais quand cette excitation sera retombée, je me console en me disant que moi, je rêverai encore de ma prochaine sortie au théâtre ! Probablement en savourant le thé du jour !

Et la beauté de la chose ? Tout cela en ligne. Bien loin de la cohue des magasins.

Et vous ? À quoi allez-vous succomber aujourd’hui ?

***

Vous aimez mes billets ? N’hésitez pas à les partager sur vos réseaux sociaux. Ma maison est grande, il y a de la place pour la visite !

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

2 commentaires sur “Vendredi fou…mais pas trop

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.