Voyage en zone d’ombre

Crédit: Photo-libre.fr

Je n’ai jamais réellement su qui j’étais vraiment. 

Car si certains savent dès leur  plus jeune âge que, suivant les traces de leurs parents, ils deviendront médecin, avocat, professeur ou je ne sais quoi encore, pour ma part, la chose n’a jamais rien eu de l’évidence.

Bien sur, j’ai eu des envies, des rêves, des espoirs! Mais rien qui ne m’ait semblé aller de soi.

Je dirais que j’ai eu plutôt ce que j’appellerais des « ‘phases ».  Ainsi, ai-je voulu être mannequin. Pour paraître sure de moi, peu importe les circonstance. Mais j’ai vite réalisé qu’il me faudrait pour cela, beaucoup plus que toute la volonté du monde…. Et puis, j’ai voulu être cinéaste. Pour montrer le monde en images. Puis ? Journaliste. Pour raconter des histoires.

Au final, je suis allée me perdre trois ans dans un cours d’Art vestimentaire. Pour lequel je n’ai pas reçu de diplôme puisque, changeant de « phase », je suis allée faire du « tourisme » en Lettres. Et une fois à l’Université, les choses ont été bien loin de me sembler plus claires alors que je suis entrée en Sciences politiques (ne me demandez pas pourquoi !)

Tout cela, avant de prendre une pause pour revenir quelques années plus tard compléter trois Certificats universitaires. En Animation et recherche cuturelle. En français écrit. Puis en Analyse des médias.

Ne cherchez surtout pas de lien dans tout cela puisqu’il n’y en a probablement aucun.

Sauf que j’en viens à me demander parfois si la chose la plus difficile à trouver dans une vie… ce ne serait pas,  justement,  soi-même…

Mais peut-être que l’important, comme le dit le proverbe, ce n’est pas la destination, mais le voyage. Et surtout, de continuer de chercher!

Qui sait ce qu’on peut trouver sur sa route !

«Si l’eau d’un bassin reste sans mouvement, elle devient stagnante et boueuse ; Mais si elle s’agite et coule, alors elle s’éclaircit : tel est l’homme qui voyage.» (-Proverbe kurde)

Suivez et aimez nous:
error0

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

À la vie comme à la guerre ou les mystérieux chemins du hasard

Il est assez fascinant de constater à quel point parfois nos vies - ou la façon dont les choses se présentent à nous - ça relève presque tu hasard jusqu'à un certain point... Un enchaînement d'événements[...]

Faire la différence

Il y a quelques jours, j'écoutais un film. L'histoire d'un jeune homme qui ne «s'aggrippe» à rien de sa vie, parce qu'il a soudainement découvert sa finitude. C'est à dire, qu'un jour, comme tout le[...]

À-marées

Avez-vous déjà entendu cette histoire selon laquelle le poisson rouge qui vit dans un petit bocal va s’adapter et demeurer petit alors que si on le change d’environnement, pour un plus grand bocal par exemple,[...]

Parce que c'est vendredi..

Mon fils en arrivant à la maison alors qu'il me voit prendre le courrier... - Est-ce que j'ai reçu ma revue Les explorateurs ? - Non, juste une facture. - Quoi ? Une fracture ? - Non ! Une[...]

Cet instant

  Enfin! Fini l'air conditionné! Et vive les fenêtres ouvertes, le p'tit frisson en sortant du lit, le café qui laisse monter cette vapeur dans laquelle on a envie de s'oublier pendant deux secondes et quart,[...]

4 commentaires sur “Voyage en zone d’ombre

  1. Est-ce que l’avenir professionnel peut être certain pour un être humain? Même à travers la formation que je considère la mienne, il m’arrive parfois de me demander ce que je préfère, si je pouvais prendre un autre chemin, voir une autre clientèle, explorer davantage, me spécialiser…

    Pourtant, je sens que je suis au bon endroit… réellement!

    1. Déjà de sentir que nous sommes au bon endroit, c’est vraiment un bon début ! Mais c’est vrai qu’aujourd’hui, la réalité veut qu’on soit plus longtemps sur le marché du travail que nos parents. Donc forcément, nous sommes appelés à évoluer là dedans j’imagine ! Et puis, carrément, il faut s’attendre à évoluer et par conséquent, voir nos besoins, nos valeurs changer. Est-ce réaliste alors de penser que nous puissions faire la même chose pendant quarante ans et ne jamais douter ?

      La question se pose peut-être !

      Marie

    1. Ouf ! Tu fais remonter de vieilles carcasses de billets des fonds marins du web toi ! Je ne me souvenais même pas d’avoir écrit ça ! Mais clairement, rendue à plus de 1200 billets, j’ai du en oublier quelques uns 🙂

      Marie xx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.