Zen vous avez dit ?

Crédit: Photo-libre.fr

Alors que je répète depuis des jours et des jours que je suis ces temps-ci un peu dépassée par les événements – et cela même si je tente de toutes mes forces de relativiser et de dédramatiser les choses! – j’ai eu la preuve par mille hier à l’effet que parfois, face aux tempêtes de la vie, valait mieux s’asseoir.  

Et attendre que ça passe !

Parce que comme Don Quichotte face à ses célèbres moulins, nous ne sommes parfois tout simplement pas de taille à affronter les vents contraires…

Tel que je le racontais dans mon dernier billet, je me suis retrouvée depuis une semaine a devoir gérer des problèmes domestiques alors que mon mari et moi, plein de bonnes intentions, nous sommes retrouvés avec des laveuse-sécheuse neufs que nous étions incapable de brancher. Parce que même la tuyauterie de ce cher duplex que nous avons acquis il y a un peu plus de 18 mois semble visiblement nous avoir pris à partie.

Elle aussi !

Enfin bref ! Après plus d’une semaine à avoir cette impression d’être revenue quarante ans en arrière en lavant nos vêtements à la main, j’ai décidé subitement que j’en avais assez ! Et que clairement, ce n’était pas un ou deux électros qui allaient avoir ma peau !

Élémentaire direz-vous !

Il suffisait d’appeler Superman à la rescousse, et j’ai nommé M. Le Plombier ! Une tâche que j’ai confiée à l’homme de la maison en ce lundi matin de sorte qu’en milieu de matinée, il m’appelait au bureau pour me dire que notre héros du jour passerait à la maison en milieu d’après-midi.

Hallelujah!

Je n’ai alors fait ni une ni deux et, armée de quelques dossiers, je suis allée travailler à la maison !

Parce que finalement, c’est impossible que ça aille toujours mal dans la vie n’est-ce pas ?

Mais voilà, il n’était écrit nulle part que la vie n’ait pas une ou deux surprises en réserve ! Comme je l’ai rapidement constaté !

Parce qu’une fois le plombier arrivé – un charmant monsieur qui m’a reconnu immédiatement parce que ce n’est pas la première fois que nous l’appelons au secours! – j’ai rapidement déchanté !

Car bien sur, une fois la laveuse enfin branchée, il a fallu se rendre à l’évidence que le drain était  bouché et qu’un dégât d’eau était par conséquent imminent.

Et puis ? Une fois le pire évité, que l’un des robinet était tellement pourri qu’il était incontournable de le changer.

Dure journée !

Comme nous étions dans la salle de bain pour que Superman puisse m’expliquer ce qu’il avait fait pour éviter le désastre, celui-ci s’arrête soudainement et pose un doigts sur mon épaule…

Et c’est alors que je me demandais ce qui avait bien pu se produire pour que Superman et moi soyons soudainement devenu des «intimes» (j’en avais peut-être manqué un bout!), que j’ai compris que vraiment, mais vraiment à cet instant, la vie m’avait complètement dépassée…

Alors que je réalisais que monsieur tentait ainsi, tout simplement, de me faire comprendre que…j’avais mis mon chandail à l’envers !

Finalement, la vie n’est peut-être pas si mal faite n’est-ce pas ? (oui, oui, je tente encore une fois de dédramatiser et d’atténuer la honte que j’ai ressenti à cet instant précis!)

Certaines personnes paient des sommes astronomiques pour se faire dire par un psy qu’elles ont l’air un peu égarées…

Pour moi, cette révélation m’a été gracieusement révélée par mon plombier 😉

Misère !

*****

Alors que je racontais ce matin mes «aventures du jour» à ma collègue Mya, celle-ci m’a fait remarquer, en riant, que j’étais justement cette fille qui pas plus tard que samedi dernier, recevait à la maison une styliste venue lui proposer une «Thérapie de la penderie», processus destiné à faire le grand ménage de ma garde-robe et à donner du Oumf à mon style…

Visiblement, j’ai bien peur que la professionnelle du style ait largement sous-estimé mes besoins !

Partagez avec vos proches!

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Un écran bleu mais la tête pleine

Moi qui croyait que mes cours finis, je n'aurais plus qu'une envie: écrire. Et lire. Mais est-ce le résultat de la grisaille qui s'éternise ? De la pluie qui noie tout sur son interminable passage[...]

L’index Schick ou lorsque une entreprise décide de se mêler de nos choix en matière de petites culottes

Les culottes de grand-mère sont-elles responsables de la chute de vigueur du dollars canadien ? Voilà autre chose maintenant ! C’est en effet la très «sérieuse» question au coeur de cette  nouvelle diffusée hier par l’entreprise Schick Hydro[...]

Confidence pour confidence: Au Japon, un ami...quitte à payer pour qu'il vous écoute

Je suis littéralement fascinée depuis quelques temps devant cette évidence que de nos jours, plus personne ne se parle.  C'est ainsi trop souvent chacun pour soi devant son écran. Tous côte à côte sur une planète[...]

Deux poids deux mesures avant de tomber dans le vide

En 2014, très clairement nous aurons beaucoup parlé de sexisme! Surtout à travers cette avalanche de dénonciations de femmes victimes de viols qui enfin, ont décidé de ne plus se soumettre à la loi du[...]

De tout, de rien...Ou si peu

Vous n'êtes sans doute pas sans avoir remarqué que je me fais plus discrète depuis quelques temps. Bien sur, je ne peux nier que l'automne est bien entamé maintenant! Et que par conséquent, je ne peux[...]



4 commentaires sur “Zen vous avez dit ?

  1. Tu sais ce qu’on dit quand on met ses vêtements à l’envers ???
    Qu’on va recevoir un cadeau ma chère Marie 😉

    Aller courage, la tempête va passer et tout ceci sera de belles anecdotes qui te feront rire, crois en ma vieille expérience 😉

    Bisous 🙂

    1. Bonjour Yasmine ! J’adore ton interprétation de mon chandail à l’envers 🙂 Un cadeau, je prends !
      Et oui, j’en rajoute toujours et j’exagère un peu quant j’écris (pour faire un peu plus « romanesque ») mais je ne désespère pas ! Bien au contraire !

      Je te souhaite une magnifique journée !

      Marie xx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*