Des squelettes dans le placard

Les secrets de famille ont la vie dure…et pas que pour moi !

J’écoutais hier midi une entrevue radio qu’Alexandre Jardin donnait à l’animatrice Christiane Charrette en janvier dernier (la magie d’Internet !) dans laquelle il parlait de son dernier livre «Des gens très bien» et je dois dire que j’ai été particulièrement touchée !Touchée par sa voix ou l’on sent toute l’émotion qu’il ressent à «dire» l’indicible. À dire tout haut ce que tout le monde chez-lui a tut trop longtemps !

Pour entendre cette entrevue, vous aussi, c’est par ici

Dans ce roman, Alexandre Jardin raconte la véritable histoire de sa famille, loin des gentilles historiettes auxquelles il nous avait habitué jusque-là, mettant au jour l’implication de son grand-père dans l’un des événements les plus sensibles de l’Histoire des français : la rafle du Vel’ d’Hiv qui eut lieu le 16 juillet 1942 et qui mena des milliers de juifs à la mort.

Pas particulièrement le genre d’histoire dont on parle autour d’un café, vous vous en doutez bien !

En écoutant cette entrevue, j’ai été particulièrement fascinée devant la constatation que dans toute famille, vient un moment ou les secrets deviennent des éléments à haute teneur radioactive… dont nous devons absolument nous défaire… Au risque de mourir étouffé. Et ce, même si la révélation en question provoque rien de moins qu’une…explosion! Car si vous l’ignoriez encore, le livre a fait un tel bordel dans la famille de l’auteur que tous les journaux en ont parlé, se faisant le relais des «pour» et des «contre», chacun ayant bien sur son avis sur la question ! Imaginez ! Jusqu’à son son oncle qui a écrit une lettre ouverte sur le site Evene.fr dans laquelle il dénonce le tissu de mensonge dont se serait rendu coupable l’auteur, son neveu… Comme quoi, certaines vérités ne sont pas toujours bonnes (ou faciles ?) à dire n’est-ce pas ?

Si le sujet vous intéresse, voici un super article sur l’auteur, publié dans le Paris Match.

Pour ma part, je n’en ai que plus hâte de me saisir de ce livre qui m’attend toujours sur ma table de chevet… Mais je me dis finalement que lire, c’est un peu comme partir en voyage n’est-ce pas ! Le plaisir étant sans aucun doute décuplé par l’anticipation de la découverte.

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Des fleurs, enfin !

N'avez-vous jamais eu cette impression ? Au moment ou on s'y attend le moins, se produisent parfois de ces événements qui vous donnent cette 'impression de tanguer. Comme sur un bateau malmené par les vagues... C'est un peu[...]

Tergiversations

J'ai cherché l'espace d'un moment le titre de la présente chronique pour réaliser qu'aucun autre ne conviendrait mieux que le simple mot « tergiversation » qui est à mon avis le meilleur portrait du sentiment qui m'habite[...]

Redevenir poussière

Je sais, ça semble fou !  Et pourtant, lorsque j'ai réalisé que mon père était né tout juste un an presque jour pour jour après la mort tragique de son frère qui a 14 ans, était[...]

Sur la pointe des pieds...

Hier, samedi, je suis enfin allée lui rendre une courte visite. À elle, l'une des uniques sœurs encore vivante....de mon père. Une tante que dans mes souvenirs, je n'avais pas revue depuis les funérailles paternelle. C'était en[...]

Noeuds (et dénouements ?)

Il est des événements parfois que juste à l'idée de les raconter, nous avons un peu comme cette conviction que nous passerons pour des fous... Mais peut-être n'est-ce qu'à moi que ça arrive ce genre[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.