réflexion

Deuils

Photo-Libre.fr

Parfois, on a envie d’écrire mais on ne trouve pas de sujet.

D’autres fois aussi, ce sont plutôt les sujets qui se bousculent.

Mais il y a certains moments toutefois ou ce sont les mots pour dire les choses qui ne semblent pas exister…  Ou pire, qui semblent nous rester pris au fond de la gorge.

Cette semaine, alors que je me disais chaque matin qu’il me fallait trouver du temps pour écrire, les événements se sont mis à se bousculer. Ce n’est pas que les idées de sujets aient manqué !

Au contraire!

Mais j’ai du me rendre à l’évidence que devant toute la place que les derniers événements de ma vie ont rapidement pris, il a semblé rester bien peu de temps pour dire les choses. Plus encore pour trouver comment les dire…

D’abord, ma mère qui a appris qu’elle avait une place dans une résidence privée. Et avec cette nouvelle, l’évidence qui s’est rapidement imposée qu’il lui faudrait à elle quitter son appartement et laisser tomber une grande part de son indépendance.

Et à moi, la gargantuesque tâche de vider son appartement… Un souvenir à la fois. Et cela, d’ici la fin du mois!

Non pas que ma mère ait accumulé des tonnes de choses dans sa vie! Mais plutôt le fait que comme c’est le cas dans bien des familles, je me suis retrouvée seule face à cela; mon frère et ma sœur s’étant soudainement volatilisés… Un peu comme si m’explosait en plein visage cette réalité que, comme certains peuvent se vanter d’avoir des amis imaginaires, je me découvrais à moi une fratrie tout aussi imaginaire !

*****

Puis, jeudi matin, c’est la terre qui a semblé s’arrêter de tourner. Pour ma cousine Kat (dont je vous avais d’ailleurs parlé tout juste ici!) et son conjoint… Eux dont la petite Béatrice atteinte de FOX G1, tout juste âgée de deux ans et demi …est décédée.

Lourdement handicapée, la petite Béatrice souffrait d’un syndrome extrêmement rare faisant en sorte qu’elle n’aurait jamais pu parler, marcher ou apprendre comme tous les enfants du monde !

Et j’avoue avoir été tellement inquiète tellement de fois en constatant à quelle point la tâche était inhumaine pour ces parents impuissants devant la souffrance de leur petite fille ! Obligés de vivre au quotidien mille et un deuils que la plupart des gens ne peuvent  même pas imaginer… Confrontés à des nuits sans sommeil et à l’obligation de prendre des décisions pour leur petite fille qu’aucun parent ne devrait jamais avoir à prendre…

Alors voilà, je me sens aussi en deuil avec elle. Parce que même si ma cousine et son amoureux en ce moment pensent que personne ne peut comprendre la profondeur de leur peine; même si aucun mot, aucun encouragement ne peut apaiser leur peine; et même si moi-même, je sais pertinemment que ce que j’ai moi-même vécu avec ma petite Annabelle perdue à la naissance il y a presque sept ans est mille fois moins pire que ce puits sans fond dans lequel ils ont l’impression d’être tombés, elle et son amoureux….

J’ai mal pour eux.

*****

Et finalement, un peu comme dans une règle de trois un peu cruelle, mon mari et moi avons remis notre duplex en vente. De sorte que ce soir déjà, nous aurons nos premiers visiteurs et acheteurs éventuels.

Une bonne nouvelle direz-vous ?

Sûrement !

Sauf qu’avec tout ce qui se passe présentement dans ma vie, je me sens un peu perdue, un peu comme si le contrôle sur ma propre vie m’avait échappé en cours de route.

Et à l’heure actuelle, je ne saurais même pas dire si nous quitterons cette maison ensemble, mon mari et moi.

Ou séparément…

Avec ce sentiment de la terre qui se fissure sous mes pieds…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error

Enjoy this blog? Please spread the word :)

Follow by Email