Là ou on commence à s’impatienter !

Bon ! Suis-je la seule à trouver que l’auteure de ce blogue se permet quelques libertés en nous faisant ainsi mariner avec son histoire ??? Qu’elle se cache derrière mon identité pour raconter ses péripéties familiales, va ! Mais qu’elle commence à nous raconter quelque chose et que soudain, après des semaines, elle nous revienne avec des histoires d’une banalité sans nom alors là, ça ne va plus !

Ainsi madame nous laisse-t-elle entendre qu’elle a en réserve des histoires croustillantes sous la dent mais elle n’assume pas vraiment hein ?

Enfin, je vais tenter de patienter encore un peu afin de voir ou elle s’en va avec ses skis mais soyez assurés que je veille au grain et que j’interviendrai pour mettre mon grain de sel dans tout ça !

Soyez prévenus !

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Là ou on entend des voix...

Bon, elle nous la fait dans le genre « Adieu monde cruel ! » maintenant !!! Ainsi, Madame, après nous avoir raconté ses histoires à dormir debout, une fois le poisson bien hameçonné, décide-t-elle tout[...]

Monde parralèle

Ces temps-ci, je me questionne un peu (ce qui est loin d'être nouveau, n'est-ce pas?) Voilà plus de quatre ou cinq mois maintenant que je n'ai reçu aucun commentaire et cela, peu importe le sujet que[...]

Effet du hasard ou clin d'oeil du ciel ?

Écrire un livre, j'imagine, ça réserve son lot de surprises en cours de route ! Et force m'est d'avouer aujourd'hui que des surprises, l'aventure m'en a réservé de belles. Ce matin par exemple, alors qu'il m'est arrivé[...]

Mutinerie

Bon, ça suffit les folies ! Vous aurez sans doute compris, amis lecteurs, que l’auteure de ce blog s’est jusqu’ici cachée derrière mon identité, moi Marie-Quatre-Poche, afin de vous raconter l’histoire de sa famille, la[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.