L’amour au temps de la monétisation

Pexels

Parfois, je me dis que nous vivons dans un drôle de monde, vous ne trouvez pas?

Et malheureusement, je dois dire qu’alors qu’on a souvent l’impression d’avoir tout vu, il m’arrive de me dire qu’il suffit bien souvent de lire les journaux pour se convaincre que nous étions bien en deçà de la réalité.

C’est exactement ce que je me suis dit, hier en tombant sur cet article de Slate dans lequel on raconte qu’en Chine, le célibat est si mal vu aujourd’hui (et surtout, mal vécu!) que de plus en plus de chinois se résignent… à louer, purement et simplement, les services d’un partenaire pour le Nouvel An…

Inutile de dire que ce sont les gestionnaires d’une pléthore de sites internet dédié à ce «marché» qui gagnent ainsi littéralement leur croûte avec ce commerce de l'(in)humain. Ces sites proposant ainsi une liste, il va sans dire, assez impressionnante de «candidats prétendants» à louer.

Complètement fou, n’est-ce pas ?

Mais un peu étrangement, cette nouvelle dont je prends connaissance en ce moment précis ne peut faire autrement que de me troubler doublement au moment où, comme je le racontais il y a quelques jours, j’ai justement vu au cinéma le film portant sur la vie de l’écrivaine québécoise Nelly Arcan qui s’est suicidée en 2009. Et dont l’oeuvre entière a semblé devoir porter sur cette un peu pathétique réalité d’aujourd’hui. Celle qui veut que tout doive désormais être monnayable.

Le matériel comme l’humain, tous deux finissant par se confondre d’une façon un peu «malaisante» et troublante…

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

L'amour au temps de la Saint-Valentin

Le sujet du jour, partout, tant sur les blogues que dans les médias, ce sera sans aucun doute la Saint-Valentin n'est-ce pas? Le genre de fête que l'on adore, ou que l'on déteste. Ou que l'on adore[...]

Jusqu’à ce que la mort nous sépare

Photo: PABvision.com«Jusqu’à ce que la mort nous sépare».Tous les couples mariés n'ont-ils pas un jour prononcé ces mots ? Mais combien en ont compris le sens en notre ère ou le mariage n'est plus toujours synonyme de[...]

Rite de passage

Pourquoi avons nous tous cette impression d'être seuls au monde à passer par certaines épreuves de la vie qui nous tombent parfois dessus, alors que lorsqu'on se met le moindrement à en parler, on se[...]

Chronique de l'amour et du hasard ou comment survivre à la St-Valentin

J’ignore si je suis la seule à avoir remarqué le phénomène mais chaque année en février, à l’approche de la St-Valentin, j’observe sur mon fil facebook et sur les médias sociaux en général à un genre de[...]

L'amour comme dans les romans

  Parfois, j’ai cette impression que l’amour à la vie à la mort, tel que valorisé dans les romans (et dans nos fantasmes sans doute!), c’est « ben de l’ouvrage » comme on le dit si bien ici au Québec… Très certainement[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.