Le début de la fin avant…le recommencement

Pexels

Il y a des jours comme ça, j’imagine !

De ceux ou le déni n’est plus possible. Et cela, malgré toute l’énergie que vous pouvez (ou avez pu) mettre à l’ignorer!

Dans le genre «grand rappel de l’univers» je dirai et auquel j’ai moi-même été justement confrontée ce matin. Ainsi obligée, après avoir quitté la maison en gardant en mémoire ce Montréal qui hier tout juste encore, pleurait sa vie en déversant des trombes de pluie, d’admettre que nous étions bel et bien passé le temps d’une nuit…dans une autre dimension. Un «Twilight temporel», un peu comme si j’avais été d’un coup télé-portée de l’automne vers l’hiver.

En un banal claquement de doigts.

Ainsi, hier encore, les feuilles d’automne qui pourrissaient au sol.

Ce matin, la neige qui recouvre soudainement tout sur son passage.

Pas plus loin qu’hier, ces petits manteaux que nous pouvions encore espérer ouvrir en après-midi.

Ce matin, l’obligation de rentrer chez-moi pour me rhabiller, décidément trop peu couverte pour le vent et la poudrerie qui cherchaient à s’inflirtrer dans mon manteau.

Hier tout juste, l’automne qui donnait à Noël des airs de légendes urbaines. Rien de moins qu’une invention des commerçants pour nous faire dépenser encore plus.

Ce matin, l’impression que, selon toutes vraisemblances, je manquerai de temps pour me rendre aux festivités de fin d’année.

Presque rien. Ou si peu.

Tout au plus quelques grains de neige qui, un peu comme des cambrioleurs, ont profité de la nuit pour s’infiltrer chez-vous en douce.

Emmenant avec eux, après les avoir dérobés sous vos yeux, ces milles et une couleurs d’un automne destiné à maintenant se voir dans ce fini sépia un peu délavé par le temps.

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Un nuage est passé et un ange m'a souri...

J'écoutais hier l'enregistrement de l'émission de dimanche dernier de Tout le monde en parle. Si vous l'avez écoutée vous aussi, vous avez sans doute vue ces deux jeunes femmes ayant chacune perdue un enfant en[...]

Aznavour: un dernier tour de piste

Il y a des gens comme lui qu'on pense éternels. Jusqu'à ce qu'ils disparaissent soudainement, presque en silence. Un peu comme s'ils avaient pensé pouvoir quitter la scène en catimini,  sans qu'on s'en rende compte. Pour[...]

La vie qui défile...et le compteur qui tourne

  La vie est courte, bien plus nous pouvons l'imaginer ! Et malheureusement, certains événements viennent parfois cruellement nous rappeler que... le compteur tourne. Et que ne n'est pas nous qui en avons le contrôle ! Ce[...]

La vie, tout simplement ?

Avez-vous, vous aussi un jour, eu ce sentiment d'être passé dans un monde parallèle ? Ce genre de moment un peu surréaliste ou le temps, soudainement, semble s'accélérer? Un peu comme si, sans le savoir,[...]

Redevenir poussière

Je sais, ça semble fou !  Et pourtant, lorsque j'ai réalisé que mon père était né tout juste un an presque jour pour jour après la mort tragique de son frère qui a 14 ans, était[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.