Les coulisses du blogue, semaine 5: Jouer dans le trafic

 

Crédit: Pexels

Après plusieurs années à bloguer ici, j’ai compris depuis bien longtemps déjà qu’on ne tient pas un blogue pour devenir célèbre. Ni même juste pour que l’un ou l’autre de nos écrits devienne viral.

Faute de quoi, nous serions une méchante gang à nous retrouver bien déçus devant le fait qu’en ce domaine comme dans bien d’autres, il y a bien souvent beaucoup plus d’appelés que d’élus…

Pourquoi tenir un blogue alors ?

Pour le plaisir, aurais-je envie de répondre! Mais parce qu’on aime écrire avant tout.

Mais ultimement, par nécessité. Parce que, plus réalistement, on ne peut pas faire autrement!

N’empêche ! Reste qu’il serait bien malhonnête de prétendre ici que d’être lue, c’est le dernier de mes soucis de blogueuse!

Et c’est là que se pose inévitablement cette question existentielle (entre toutes, oui, oui!) de savoir à quel point nous sommes lus.

Par qui ? Et surtout, quels sujets fonctionnent le mieux?

Au risque, en acceptant de devenir dépendant des «chiffres», de finir par écrire ce que les lecteurs ont envie de lire. Plutôt que ce que j’ai envie d’écrire. Mais le bénéfice parallèle d’avoir accès à ces chiffres, c’est justement un peu beaucoup de prendre conscience que – et non! – je n’écris pas que pour moi ! Et que par conséquent, j’ai intérêt à bien choisir mes sujets pour espérer toucher les lecteurs, ou qu’ils se trouvent.

Mais, je peux bien vous le dire à vous!  La vérité un peu tragique  (parce que j’aime le drame, semble-t-il!) c’est donc dire que malgré tout, un peu comme pour le fameux SEO dont tous les stratèges du web nous vantent les vertus (bonjour Phil!), j’ai toujours été un peu réfractaire à l’idée de me soumettre aux diktats de Google Analytics! (désolée Phil!)

N’empêche ! Depuis quelques mois, je suis, comme tout bon blogueur qui se respecte, à la recherche de la meilleure façon d’augmenter le trafic des Chroniques d’une cinglée ! Parce qu’écrire c’est bien. Mais être lue, c’est encore mieux !

Vous savez ! C’est l’histoire de la fille (ou du gars) tous deux partis jouer dans le trafic !

Blague à part, je serais bien en peine ce matin de vous révéler les grands mystères du nombre plus ou moins grand de mon lectorat. Parce que la vérité toute crue, c’est que je n’en sais rien.

Rien si ce n’est que lorsque je consulte les données qu’accumule Google Analytics en lien avec les activités de mon blogue, j’apprends, un peu avec incrédulité je l’avoue, que vous êtes d’un peu partout à me lire. 455 villes en tout, de Montréal à Paris, en passant par Dakar, Vauréal, New-York et quantité d’autres villes de France, de Belgique, des États-Unis et même de Russie, d’Algérie et de Suisse.

Déjà, ce n’est pas si mal ! J’ai la satisfaction de constater que même si j’ai parfois le sentiment de parler toute seule, ce n’est pas nécessairement le cas !

Et je suis forcée d’admettre que même si j’ai de façon générale peu de commentaires, le fait de voir tous ces noms de villes s’additionner comme les perles d’un long collier sans fin, c’est une grande fierté, inévitablement! Mais surtout, ça me nourrit d’une façon indescriptible. Et cela même s’il faut s’entendre là-dessus, je suis bien loin d’être parmi les blogues les plus lus!  Je peux tout juste être fière du fait que je suis là depuis des années. Et que mon « lectorat » semble être somme toute assez stable.

Car si on s’arrête aux chiffres, c’est bien là qu’on risque d’être déçus! Lorsque j’ai regardé la semaine dernières ces fameux chiffres « globaux » supposés être un portrait global des visites sur mon blogue, j’ai réalisé que malgré tout, la fréquentation globale….n’avait pas progressé tant que cela ! Encore moins, autant que je l’aurais espéré.

Comme quoi, selon la façon dont on prend ces chiffres, je me demande parfois si on ne peut pas leur faire dire ce qu’on a envie d’entendre…

Alors ? La grande question que vous vous posez sans doute ! On fait comment pour être lue lorsqu’on refuse de se soumettre à Google Analytics ? Que les chiffres que nous fournit cette applications nous laissent songeurs ? Ou qu’on refuse de flirter avec cet impersonnel SEO ?

COMMENT ATTIRER LA VISITE DANS SON SALON

Si les premières années de mon blogue, je me disais lorsqu’une nouvelle personne venait commenter que visiblement, elle s’était perdue, maintenant, je suis de plus en plus consciente de l’impact des petits gestes. Parce que dans la multitude de blogues que l’on retrouve sur le web aujourd’hui, et cela même si les spécialistes nous prédisent la mort du genre «bloguesque» depuis une éternité déjà, il faut parvenir à se démarquer un peu de la mêlée. Dussions-nous pour y parvenir être un peu opportuniste par moments. Et profiter ainsi de toutes les occasions qui se présentent pour donner au plus grand nombre l’occasion de découvrir notre blogue.

N’empêche ! J’ai toujours aimé cette idée de mon blogue comme étant un salon. Un lieu dans lequel on entre comme dans un moulin.

Alors la grande question ! Comment on attire la visite dans son salon ?

LES INTERBLOGUES

Dans mon cas, comme vous le savez peut-être, j’ai participé à quelques interblogues il y a quelques années déjà, dont celui, en 2012, d’Yvon de Copywriting Pratique. Un événement auquel avaient participé rien de moins que 108 blogueurs de tous les horizons et qui avait donné lieu au recensement des textes écrits pour l’occasion, reliés pour la cause en un livre, lui aussi partageable ! (Vous pourrez d’ailleurs y jeter un œil dans ma section «Mes livres en téléchargement» où il est toujours accessible). Yvon avait mis une énergie complètement démente à faire de cet événement le succès qu’il a été !

À ce chapitre, il n’est pas anodin de préciser que mon billet le plus lu de tous les temps, encore aujourd’hui et dont je vous avais parlé il y a quelques semaines, avait justement été écrit pour l’occasion. C’est donc dire qu’il ne faut en aucun cas banaliser les impacts de participer à un événement regroupant plusieurs blogues, La vérité étant que ça paie au-delà des espérances. D’ailleurs, en ce qui me concerne, je vois déjà les effets incontestables de ma participation à l’interblogue actuel, organisé cette fois-ci par Mia, #CoulissesDuBlog dont ce billet fait justement partie.

Les bénéfices sont nombreux! Le fait par exemple de constituer une motivation pour écrire. D’être une occasion surtout d’écrire sur des sujets qui sortent un peu de notre zone de confort. Ou encore, de représenter une belle occasion de se sentir comme faisant partie d’une communauté. La vérité étant qu’écrire, ça se passe plus souvent qu’autrement seul avec soi-même.

Alors, clairement, vive les interblogues ! Mais sans oublier toutefois de bien choisir ceux auquel on a envie de participer. Parce que, vous comme moi, on a un travail, une famille, une vie. Et qu’écrire, ça demande du temps !

ÉCRIRE AILLEURS

Écrire sur un blogue, c’est bien ! Mais être lu, c’est encore mieux comme je le disais plus haut ! Et à ce titre, si les lecteurs ne viennent pas à nous, il nous faut parfois aller vers eux. Parfois, ça peut signifier aller commenter sur d’autres blogues. Mais parfois aussi, ça peut signifier aller carrément écrire sur d’autres plateformes. Et, il me faut en ce sens souligner le fait que de publier certains billets sur le Huffington Post comme j’ai entrepris de le faire en 2016, ça a eu un effet qui a dépassé tout ce que j’aurais pu imaginer. En ce sens que ma liste d’abonnés, par exemple, qui comprenait une trentaine d’inscrits en tout et pour tout depuis des lustres (probablement ma mère, la voisine et quelques amis qui me trouvaient «un peu» distrayantes. Et sans doute aussi, quelques membres de ma famille, craintifs de ce que je pourrais bien raconter les concernant!) s’est soudainement multipliée par dix. De nouvelles personnes qui autrement n’auraient jamais connu l’existence de mon blogue s’inscrivant chaque jour depuis.

Et le plus surprenant dans tout cela je dirais, c’est que lorsque l’Homme de la maison m’a encouragée à proposer certains de mes écrits à d’autres sites, mes attentes semblaient alors flirter beaucoup plus près du degré zéro qu’autre chose! À la limite, j’étais même plutôt sceptique! M’attendant beaucoup plus en réalité à me faire dire non qu’autre chose! Alors imaginez ma surprise lorsqu’une quinzaine minutes après avoir envoyé ma proposition à la rédaction du site web, j’ai reçu une réponse positive !

Comme quoi, la morale de l’histoire, c’est incontestablement qu’il faut savoir oser ! Ne pas craindre de se faire dire non. Et surtout, laisser aux autres l’occasion de nous dire …oui!

Et précision ici ! Je ne dis pas à tout le monde de se ruer vers le Huffington Post ! Mais je dis à tous d’oser sortir du cadre et chercher l’endroit qui correspond le mieux au type de contenu qui est le vôtre. Bref ! Si vous trippez cinéma, ça peut signifier proposer d’écrire pour une revue spécialisée en cinéma. Si votre truc à vous c’est la cuisine, ça peut être de proposer un truc pour la circulaire d’une épicerie (pourquoi pas ?). Bref ! Soyez là ou les autres ne sont pas déjà! Et c’est votre nom qu’on retiendra !

LE POUVOIR DES MÉDIAS SOCIAUX

Et enfin, il ne faut pas négliger d’utiliser le pouvoir des médias sociaux pour se faire découvrir. Car je me dis que si Donald Trump a pu être élu en balançant à tour de bras des énormités sur Twitter, il n’y a aucune raison de douter que ça puisse nous servir aussi !  En ce sens, la page Facebook que j’ai créée cet automne et dont j’ai d’ailleurs parlé la semaine dernière, le compte Twitter (#Maja40) sur lequel je partage (compulsivement?) ce qui m’interpelle dans l’actualité, en plus de mes billets bien sûr, ce n’est pas sans effet.  Pour la raison sans doute toute banale qu’il est facile de partager des contenus en un clic sur ces plateformes.

Alors je me dis que si on peut aujourd’hui partager tant des vidéos de chats que des fausses nouvelles dont le contenu peut nous sembler aberrant parfois, il n’est sans doute pas exagéré de penser aussi qu’un lecteur (ou deux!) pourrait avoir envie de partager mes billets 😉 Et pourquoi pas !

Soyons fous !

Qu’est-ce qui nous en empêche ?

ET VOUS ?

Et vous qui avez un blogue ? Quel a été votre meilleure initiative ou stratégie pour faire connaître votre blogue et ainsi attirer les foules ?

—————————————————–

« Cet article fait partie de l’événement interblogueurs #CoulissesDuBlog créé par Mia, du blog Trucs de Blogueuse. Chaque semaine de cette année 2017, je publierai un article dans lequel je partagerai avec vous les dessous de mon blogue.

Pour avoir accès aux billets des autres participants, dirigez-vous vers ce lien.

Vous  pouvez également participer à cet événement, en cliquant sur ce lien pour prendre connaissance des conditions telles que définies par Mia.

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Les coulisses du blogue, semaine 4: Facebook

J'ai parfois l'impression que la planète entière soit de nos jours sur Facebook ! De la folie, purement et simplement, quant on pense au fait que ce réseau n'existait même pas il y a seulement[...]

Les coulisses du blogue, semaine 13: Le guide du parfait blogueur

Qu'est-ce qu'un parfait blogueur ? Immense question à laquelle il serait incontestablement un peu prétentieux de ma part de prétendre pouvoir répondre. Toutefois, comme c'est le sujet de la semaine de l'Interblogue #CoulissesDuBlog auquel je participe[...]

Les coulisses du blogue, semaine 11: Du temps pour écrire

Écrire ? Oui mais quand? C'est sans doute là la question existentielle la plus persistante à laquelle nous sommes confrontés quant on tient un blogue, n'est-ce pas ? Parce que bien sur, les billets, ça n'apparaît[...]

#CoulissesDuBlog semaine 19: Réseaux sociaux

Blogue et médias sociaux, c'est le sujet de cette 19e semaine des #CoulissesDuBlog  Blogue et médias sociaux, nous parleront donc ! Et cela, même si comme je le racontais la semaine dernière, lorsque j'ai commencé à bloguer[...]

Les coulisses du blogue, semaine 2: La liste de mes envies pour 2017

Une nouvelle année, c'est sans doute aussi le meilleur moment que l'on puisse trouver pour réfléchir à cette fameuse liste. Celle de nos envies, désirs, souhaits. Ou encore, ces objectifs que l'on souhaite atteindre, parfois[...]

6 commentaires sur “Les coulisses du blogue, semaine 5: Jouer dans le trafic

  1. Un article bien complet. J’aime aussi participer aux événement interblogueurs… Je trouve que ça nous apporte beaucoup, et que ça nous oblige à une certaine rigueur, discipline.
    Les articles invités, j’ai déjà essayé, mais sans trop de résultat… Peut-être un mauvais choix de site ? pour autant, ce n’est pas grave, j’y ai pris beaucoup de plaisir !

    1. Bonjour ! Il n’y a pas de «recette» je pense. Ce qui fonctionne pour moi fonctionnera peut-être moins bien pour quelqu’un d’autre. C’est pourquoi c’est si important je pense d’y aller pour le plaisir. Et par conséquent, d’y aller avec ses envies. J’ai moi-même tenté à plusieurs reprises d’inviter d’autres blogueurs sur mon site, sans trop de succès jusqu’à maintenant malheureusement. Et cela même si ailleurs, ça semble fonctionner. Mais en même temps, je comprends tout à fait que ça demande énormément de temps, d’énergie, et de créativité surtout, de faire vivre un blogue. Alors écrire ailleurs, parfois on a simplement pas le temps pour ça. Pour le Huffington Post, ça a été un peu comme un coup de dé. Peut-être que je suis juste arrivée au bon moment ? Bref ! Il faut juste saisir les occasions peut-être!

      Marie

  2. Hello !
    Pour ma part je tiens un blog où je parle quasi exclusivement que de lectures / livres / rencontres et du coup je ne fais pas vraiment d’articles « porteurs ». Pour autant, en 7 ans, j’ai acquis des jolies stats qui me rendent « fières » du travail accompli 🙂

    1. Bonjour Mylène ! Au final je pense, c’est plus important de rejoindre les bonnes personnes, celles qui sont vraiment intéressées par ce qu’on fait, que des milliers qui ne font que passer. Alors tu as bien raison d’être fière 🙂

      Marie

  3. Merci pour ton article très complet.
    Je sors totalement de ma ligne éditoriale en participant à cet événement interblogueurs mais je constate que mes lecteurs apprécient. J’ai eu quelques désabonnements au début mais finalement, j’ai davantage de nouveaux abonnés. Les commentaires sont au rdv. C’est bon signe 😉
    Concernant les articles les plus porteurs : ce sont les tutos chez moi. Chaque nouveau tuto est largement partagé (pas seulement par moi) sur divers réseaux en particulier Pinterest.
    Je ne suis pas vraiment les stats de mon blog mais j’ai le sentiment qu’il fonctionne bien.
    A bientôt
    Aglaé

    1. Bonjour Aglaé ! C’est vrai que c’est toujours un questionnement lorsqu’on envisage de sortir un peu de ce qu’on est habitués de faire mais dans ce cas ci, comme toi, j’ai réalisé que ça apportait un plus d’y aller avec les coulisses du blogue. J’ai même envie d’ajouter que pour moi aussi, ça a suscité une certaine réflexion que je ne m’étais pas faite juste que là. On a l’impression d’être seuls dans notre petit coin quant on blogue mais c’est stimulant de sentir l’effet de communauté !

      Au plaisir !

      Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.