Nouvelle année comme dans le mot promesses

IStock

Les débuts d’années – mais peut-être est-ce le cas pour tout le monde! – aussi loin que je me souvienne, m’ont toujours semblé devoir rimer avec engagement…

Comme dans promesses…

Celles que l’on se fait à soi-même avant tout! Parce que celles-là, on ne peut jamais nier se les avoir faites à soi-même.

C’est pourquoi, pour une raison que je ne m’explique pas encore, j’ai comme ce sentiment profond que 2015 sera déterminante dans ma vie et ce, à bien des niveaux fort probablement. Mais très certainement sur mon désir d’écrire. L’écriture étant l’effet de cause à effet. Ou bien simple effet de ricochet.

Allez savoir !

Sauf que ce matin, allongée dans mon lit alors alors que le reste du monde semblait encore endormi, m’est revenu en mémoire ce poème d’Anna de Noailles (poétesse française morte en 1933) que je me suis souvenue avoir noté dans un petit carnet un jour, alors que je devais avoir tout au plus une quinzaine d’années…

En même temps qu’est monté en moi, un peu comme une vague, ce qui s’apparentait à un sentiment d’urgence… Ou cette évidence impossible à nier que je pourrais tout sacrifier à mon désir d’écrire…

J’écris pour que le jour…

J’écris pour que le jour où je ne serai plus

On sache comme l’air et le plaisir m’ont plu,

Et que mon livre porte à la foule future

Comme j’aimais la vie et l’heureuse Nature.

(-Anna de Noailles, Extrait de « L’ombre des jours »)

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Faire la différence

Il y a quelques jours, j'écoutais un film. L'histoire d'un jeune homme qui ne «s'aggrippe» à rien de sa vie, parce qu'il a soudainement découvert sa finitude. C'est à dire, qu'un jour, comme tout le[...]

Quête intérieure

Ce matin, une magnifique citation qui démontre de belle façon combien le plus beau voyage que l'on puisse faire dans une vie est sans doute celui qui mène vers soi ...  Même si bien souvent,[...]

Ode au temps qui passe, celui après lequel on cours alors qu'il fuit entre nos doigts

Photo: IStockCe matin, tout juste l'extrait d'un texte écrit par le philosophe Sénèque, il y a quelques 2000 ans! Un texte qui comme vous le verrez, n'a pas pris une ride...  Je l'ai trouvé sur le[...]

Mots à maux

«Le sens du mot est plus important que le mot en lui-même. Que voulez-vous dire ? Et bien, un mot est un mot et les mots sont à tout le monde. Il vous suffit d’ouvrir[...]

La sagesse du Fortune Cookies

Lu sur la note à l'intérieur d'un Fortune Cookies:  « Focalisez-vous sur votre objectif à long terme » Bonne idée sans doute ! Car suis-je la seule à penser que nous avons parfois un peu tendance à les oublier un peu[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.